Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

mardi 5 avril 2016

Ali Aarrass: Au-delà des barreaux et des frontières…

KissKissBankBank


Une bande dessinée et un témoignage racontant l'histoire d’Ali Aarrass, belgo-marocain, injustement extradé, incarcéré et torturé au Maroc.
Large_aliaarrassintro-1459583633-1459583652

Présentation détaillée du projet

Qui est Ali Aarrass ?
Ali Aarrass, c’est l’histoire d’un citoyen belgo-marocain, emprisonné, injustement en Espagne car suspecté de trafic d’armes dans le cadre d’un réseau terroriste. Durant ses années de captivité en Espagne, Ali Aarrass n’a eu de cesse de clamer son innocence.
 
Alors que le célèbre juge anti-terroriste Baltazar Garzon prononçait un non-lieu en faveur d’Ali Aarrass, ce dernier fut extradé illégalement  vers le Maroc.
 
Dès son arrivée au Maroc, Ali Aarrass est torturé. Après 12 jours d’abjectes tortures, Ali Aarrass signe ses aveux en langue arabe, langue dont il ne maîtrise même pas la lecture…
 
 
« Ali Aarrass est une cause ! » Alexis Deswaef, président de la Ligue des Droits de l’Homme en Belgique
 
L’histoire d’Ali Aarrass est devenue une cause …
Une cause qui touche l’ensemble des citoyens belges possédant la double-nationalité et qui refusent d’être considérés comme non-belges lorsqu’ils se trouvent sur un sol étranger.
 
Une cause qui touche l’ensemble des citoyens belges issus de l’immigration et qui refusent le traitement différencié entre « belges de souche » et « belges issus de l’immigration ».
 
Une cause qui touche l’ensemble des citoyens belges sensibles aux droits humains et qui refusent que la torture soit cautionnée (in)directement par l’Etat Belge et qu’un citoyen belge puisse être jugé sur des aveux obtenus sous la torture et la contrainte.
 
Et aujourd’hui ?
Amnesty International a fait d’Ali Aarrass, son symbole, son porte-drapeau dans la lutte contre la torture et les procès en découlant.
 
En 2015, la Cour de Justice belge a condamné l’Etat belge pour non-assistance envers Ali Aarrass dans un procès historique.
 
L’ONU a reconnu par le travail de son rapporteur spécial Juan Mendez, la torture subie par Ali Aarrass et demande sa libération immédiate.
 
Cependant, Ali Aarrass croupit, encore et toujours, dans la prison de Salé II au Maroc. L’Etat belge refuse toujours d’intervenir pour son ressortissant.
 
Plus d'infos sur http://www.freeali.eu/

 Suivre le projet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.