Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

vendredi 8 avril 2016

LETTRE DE NAAMA ASFARI écrite le 06.04.2016

LETTRE DE NAAMA ASFARI écrite le 06.04.2016

Garde ton calme.
On a besoin de préserver nos énergies dans des moments pareils.
On suspend la grève mais pas le combat car ce n'est pas le nôtre c'est notre combat à tous.
Pas seulement celui des sahraouis mais celui de tout le monde et des marocains eux mêmes.
C'est une cause de justice et de liberté, de dignité.
A une cause juste il faut des avocats compétents.
Je viens de rencontrer les avocats amis: Me Boukhaed et Bazaid.
Ils sont convaincus que les procédures juridiques dans un état d'occupation c'est juste pour gagner du temps.
Juridiquement dans des affaires de droit commun cela ne peut pas dépasser un an alors que pour ceux de Gdeim Isik ils ont la demande de cassation depuis trois ans. La réponse de Sabar du CNDH a été : la question est purement et simplement politique.
Les avocats sont dans leur rôle mais je leur explique que nous sommes dans notre rôle, on fait que l'occupant ne soit pas laissé dans le vide. Nous devons tous, Prisonniers, Militants du territoire occupé, Militants sahraouis en exil et notamment en Europe, nos amis dans le monde, tous ensemble on doit saisir le moment pour plus de pression sur l'occupant mais aussi sur ses complices, les deux gouvernement impérialistes, néocolonialistes - La FRANCE ET L'ESPAGNE.
 
Les avocats européens qui vont arriver aujourd'hui* sont nos avocats, ils sont les ambassadeurs de leurs peuples, mais aussi leurs représentants légitimes comme nous sommes aujourd'hui les représentants de notre peuple.
Le combat pour des grandes valeurs est le combat de tous mais aussi le devoir de tous et les premiers sont les peuples des pays démocratiques quoi que ce mot soit devenu un gros mot.
Pardon pour l 'expression.

Le monde globalisé est devenu un théâtre de non droit, de non justice mais la question qu'on doit tous se poser : c'est la responsabilité de qui?
  Aujourd’huinous sommes comme des dizaines de prisonniers politiques sahraouis, je pense notamment Yahia Mohamed Elhafed, Daoudi Mbarek, Labsir Salah (qui se trouve depuis 10 jours en cachot à la prison de Ait Malol parce qu'il a demandé à être isolé des prisonniers de droit commun.
Je pense à tous les autres prisonniers sahraouis dans les prisons de l'occupant. Mais aussi aux prisonniers politiques au Maroc et partout dans le monde, en Palestine où l'occupation israélienne est de même nature que l'occupation marocaine au Sahara occidental.

C'est pour tout cela qu'on voulait profiter de cette suspension de la grève pour dire haut et fort qu'il n'y aura pas de suspension de la lutte pour la liberté de notre peuple, de tous les peuples.
Pas de suspension du combat pour la dignité de tous les êtres humains dans ce monde injuste. Que tout le monde doit prendre ses responsabilités et pour ce qui nous concerne l'ONU et principalement les membres du Conseil de Sécurité. Nous sommes des détenus civils d'un territoire non autonome.
Aucun des pays des cinq membres du conseil de sécurité ne reconnaît au Maroc la souveraineté sur le Sahara occidental.
Le FRONT Polisario notre seul représentant est un mouvement de libération nationale et a adhéré aux 4 Conventions de Genève.
Le Maroc aussi est adhérent de ces Conventions.
La MINURSO mission de l'ONU a eu pour objectif principal le référendum d’autodétermination qui reste pour le monde entier la base sur laquelle tous les pays colonisés ont eu leur indépendance et la liberté de leurs peuples.

Notre territoire est la dernière colonie en Afrique.
La 4e commission de l'ONU examine tous les ans la situation.
Le SG de l'ONU Mr BAN KI MOON a eu en Algérie et dans les territoires libérés de LA RÉPUBLIQUE SAHRAOUIE, le courage de dire la vérité, ce que les autres ne disent pas officiellement.
La paix et la sécurité dans la région du Maghreb passe, par la force des choses, et avec une vision réaliste et même pragmatique où tout le monde trouve sa place même les deux anciennes puissances coloniales, doit passer par un règlement de la question sahraouie, et une solution garantissant notre droit inaliénable à l'autodétermination et l'indépendance.
Condamnés de 20 ans à la perpétuité nous sommes inflexibles quant à l'objectif de notre peuple et à la libération totale de notre terre.
Nous n'attendons rien de ceux qui contribuent à l'humiliation de notre peuple.
Notre peuple est exemplaire.
Notre organisation est unique dans la légitimité des moyens utilisés pour notre combat national.
Que la pression ne cesse pas jusqu'à la liberté totale.
Merci infiniment.

*Arrêtés et renvoyés par la police marocaine avant d'arriver à Salé2 (ndlr)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.