Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

samedi 23 avril 2016

Un responsable de l’OTAN avertit depuis Rabat: Une deuxiéme vague de révoltes arabes, arriverait








Accueil  >  Lemag
Adam Sfali - publié le Jeudi 21 Avril à 19:32

Rabat : Les pays en Afrique du Nord et du Moyen-Orient, qui ont échappé au premier chaos du "printemps arabe", doivent lancer en urgence des mesures, si il veulent survivre à un 2e qui arrive.

En effet, par cette mise en garde menaçante, un responsable de l’OTAN a averti qu’une vague de révoltes populaires, serait à redouter dans les pays de la zone MENA.

Par la voix de son haut commis, Nicola de Santis, l’OTAN a indiqué depuis la capitale marocaine, que les rescapés de la 1e vague du chaos du Printemps Arabe, devraient se mettre, en urgence, au régime des réformes, s’ils espèrent en réchapper une deuxième fois.

Nicola de Santis, qui occupe au sein de l’OTAN, un poste de directeur des affaires politiques et sécuritaires, spécialiste de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient et qui participe du 20 au 22 avril à Rabat, à une conférence coorganisée par le parlement marocain et par l’association parlementaire des pays membres de l’OTAN, il a déclaré :

‘‘Si les pays arabes ne résolvent pas efficacement et sérieusement, leurs nombreux échecs socio-économiques, ils éclateront et sombreront sous les coups de nouvelles révoltes populaires’’.

Cité par le site de la chaîne qatarie Al Jazeera, le haut responsable de l’OTAN a ajouté:
‘‘Lors de la première vague du Printemps Arabe, les manifestants ne sont pas descendus dans les rues contre l’occident ou Israël, mais bien contre leur propres régimes politiques. Ils revendiquaient dignité et libertés’’.
 
Nicola de Santis a conclu, que les pays de la zone MENA ne devraient point croire que leur salut est dans le tout sécuritaire sans développement économique et social. Il leur faudrait, a-t-il expliqué, ne pas croire que la lutte sécuritaire contre le terrorisme, est seul gage de stabilité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.