Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

samedi 9 avril 2016

Violation des droits de l’Homme au Sahara occidental: l’UE appelée à intervenir auprès du Maroc

Bruxelles, 06 avr 2016 (SPS) 

L’eurodéputé Joao Ferreira a exhorté mardi la Haute représentante de l’Union européenne (UE) aux Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, à exiger des autorités marocaines le respect des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental et la cessation de toute répression à l’encontre des populations civiles.

Dans une question écrite adressée à la chef de la diplomatie européenne, l’eurodéputé Ferreira a appelé Mogherini à inclure la question des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental dans son dialogue politique avec le Maroc conformément aux dispositions de l’Accord d’association entre les deux parties, notamment celles relatives au respect des droits de l’Homme.
Citant l’association sahraouie des droits de l’homme, Ferreira a rappelé que les forces de sécurité marocaines ont récemment "réprimé violemment" à Boujdour deux manifestations pacifiques de la population sahraouie qui a revendiqué une vie décente, un emploi et la fin de l’occupation du Sahara occidental par le Maroc.

 "Des dizaines de personnes ont été blessées lors d'une manifestation pour demander un travail, une vie décente, la fin de l'occupation du territoire, et de l'exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental par le Maroc, alors que la population locale vit dans la pauvreté", a-t-il affirmé.
Selon cet eurodéputé, "dans l'autre protestation, qui a également été violemment réprimée, les manifestants étaient des diplômés chômeurs pour la plupart".
M. Joao Ferreira a attiré, en outre, l’attention de la Haute représentante de l’UE aux Affaires étrangères sur la situation du prisonnier politique sahraoui Mohamed Bambari en grève de la faim depuis la mi-décembre 2015.
Ce journaliste et activiste sahraoui détenu à la prison d’El Aaiun est déterminé à poursuivre sa grève de la faim jusqu’à l’obtention d’un procès équitable, a souligné Ferreira qui craint que cette grève "entraîne une détérioration irrémédiable de sa santé".
Par ailleurs, cet eurodéputé a interpellé Mogherini sur les conséquences de la décision de la Cour de justice de l’UE (CJUE) qui a annulé l’accord de libéralisation réciproque UE-Maroc en matière de produits agricoles, de produits agricoles transformés, de poissons et de produits de la pêche le 10 décembre dernier au motif qu’il inclut le Sahara occidental. (SPS)
020/090/700 061055 AVR 016 SPS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.