Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

vendredi 20 mai 2016

L’exploitation du sable du Sahara occidental est une violation du droit international


Photo de Barbara Weingartner.  
MADRID - L’exploitation du sable du Sahara occidental par une entreprise espagnole est "une violation du droit international et les droits du peuple sahraoui " a souligné Carmelo Ramirez, directeur de la coopération institutionnelle et de la solidarité avec le peuple Sahraoui du Cabildo (iles canaries).

Ramirez cité par le journal électronique "el diario.es" a ajouté "que les ressources naturelles telle que la pêche, le phosphate ou le sable du Sahara occidental ne font pas partie des ressources naturelles marocaines car le Sahara occidental est "un territoire soumis a, un processus d’autodétermination" et par conséquent "le Maroc n’a aucune souveraineté sur ce territoire".
Pour ce défenseur des droits du peuple sahraoui, "toute entreprise espagnole qui exploite des ressources naturelles de ce territoire va a l’encontre du droit international et des intérêts des sahraouis".
"Notre mouvement de solidarité entamera des actions en justice pour dénoncer l’extraction des granulats du Sahara occidental "a encore ajouté la même source qui a par ailleurs souligné que "cette affaire sera également signalée a l’ONU mais avant tout, aux autorités espagnoles" estimant qu’il " n’est pas normal qu’une société espagnole s’adonne a , une telle activité criminelle".

Par ailleurs, Sergio Ramirez, ancien membre de l’observatoire des ressources du Sahara occidental cité également par le même journal, a indiqué que "l’exploitation du sable du Sahara occidental "est un exemple de pillage du peuple sahraoui" surtout, a-t-il rappelé "que la cour de justice de l’union européenne a annulé en décembre de l’année dernière, l’accord de pêche avec le Maroc ". De nombreuses résolutions internationales disent clairement, a-t-il précisé, "que le territoire du Sahara occidental occupé attend l’organisation d’un référendum d’autodétermination et la protection du peuple sahraoui est sous l’égide de l’ONU" .
La délégation sahraouie des îles Canaries a dans un communiqué considéré cet acte "comme un acte de pillage criminel et illégal de cette richesse tout comme la pèche et l’agriculture" .Elle a en outre demandé a, l’entreprise espagnole de "renoncer a cette activité comme l’ont fait de nombreuses entreprises européennes dans le cadre du respect du droit international ".
Photo de Barbara Weingartner.Pillage. La vente de sable du Sahara occidental occupé illégalement pour transformer des plages à touristes des îles Canaries, et  remplir les poches du Maroc. Combien le peuple sahraoui profite-t-il de ça ?
Spoliation. Le sable du Sahara remplit les poches du Maroc. DU sable sahraoui pour transformer une plage dans le sud de la grande canarie. Le gouvernement du Maroc est-il  chargé de procéder à la vente de sable ? Le Sahara reçoit-il un avantage économique ?
http://www.eldiario.es/…/Arena-saharaui-remodelar-Gran-Cana…
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.