Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

jeudi 19 mai 2016

Procès de Nabil Ayouch à Marrakech: Ce n'est pas fini

NABIL AYOUCH

JUSTICE - On pensait la page tournée après que le tribunal de première instance de Marrakech a jugé la plainte de Mustapha Hasnaoui contre Nabil Ayouch "irrecevable". Mais le président de l'association marocaine de défense du citoyen, qui estimait que le cinéaste nuisait "à Marrakech et à ses femmes, ainsi qu'à la femme marocaine" persiste et fait appel du verdict. 

La première audience de ce procès en appel a eu lieu le 9 mai. "Nous n'avons pas été au tribunal puisque mon client n'a pas été notifié", indique au HuffPost Maroc Youssef Chehbi, l'avocat de Nabil Ayouch. Pour la prochaine audience, fixée au 30 de ce mois, le réalisateur de "Much Loved" n'a pas non plus été notifié à l'heure où nous écrivons ces lignes.
Pour rappel, la première plainte du président de l'association marocaine de défense du citoyen a été jugée "irrecevable" pour "vice de forme". Une décision qui constituait "un signal clair de la part de la justice que n'importe qui n'a pas la qualité d'agir contre la réalisation d'un film", selon l'avocat de Nabil Ayouch.
"Much Loved", le dernier long métrage de Nabil Ayouch, a été interdit de diffusion par le ministre de la Communication Mustapha El Khalfi, qui voyait en cette oeuvre un "outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine", bien que le réalisateur n'ait pas demandé de visa d'exploitation au Centre cinématographique marocain et que la commission chargée d'accorder l'autorisation de diffusion n'ait donc pas visionné le film.
LIRE AUSSI:


Much Loved - Il film



PUBLICITÉ

Recevez les meilleurs articles et contributions par mail

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.