Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

jeudi 30 juin 2016

Journée mondiale contre la torture: La CONASADH condamne la torture des prisonniers politiques et les militants sahraouis des droits de l'homme par le Maroc


Bir Lahlou (territoires libérés de la RASD), 27 juin 2016 (SPS) La commission nationale sahraouie des droits de l’homme (CONASADH) a condamné la poursuite de la torture systématique et les pratiques dégradantes de la dignité  commises par l’Etat d’occupation marocain contre les prisonniers politiques et les militants sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental.
Dans un communiqué à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la torture, la CONASADH a exprimé sa pleine solidarité avec les victimes de la torture dans le monde, notamment les victimes sahraouies qui ont été soumises à la torture et aux mauvais traitements dans les centres secrets de l’occupant marocain.

Elle a également réaffirmé son soutien à tous les défenseurs, les militants et les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons de l’occupant marocain et sa solidarité avec les sahraouis qui souffrent de la brutalité et la répression des autorités marocaines.
Le communiqué a appelé le conseil des droits de l’homme de l’ONU à mettre en place les recommandations du rapporteur du Rapporteur spécial onusien sur la torture, M. Juan Mendez pour garantir le respect des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara Occidental et mettre un terme à la pratique de torture systématique contre les Sahraouis.
La CONASADH a aussi demandé aux organes internationaux de droits de l’homme et judiciaires dans le cadre la compétence universelle à juger les responsables marocaines à cause de leurs crimes, dont la torture, les enlèvements et les assassinats, à l’encontre des civils sahraouis et envoyer une commission internationale afin d’enquêter sur les violations flagrantes des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara occidental.
Elle a appelé les forces éprises de justice et d’équité, les médias à exercer des pressions sur le Maroc pour sauver les vies des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim et tous leurs camarades et répondre à leurs demandes légitimes.
La commission sahraouie a saisi cette occasion pour demander au gouvernement marocain de libérer immédiatement et sans conditions tous les militants et les prisonniers politiques sahraouis, l’annulation des peines injustes prononcées contre eux , faire la lumière sur  le sort de tous disparus sahraouis et l'ouverture des territoires occupés de la RASD devant les médias et les observateurs et les délégations parlementaires internationales. (SPS)
093/090/TRD  27 14 21 JUIn 016 SPS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.