Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

lundi 20 juin 2016

Les intimidations du régime marocain ne nous feront pas taire ! Solidarité avec Zakaria Moumni victime d’une tentative d’assassinat !

Secrétariat international de la CNT


    Groupe de travail Amériques
  •   Groupe de travail AfriqueSolidarité avec Zakaria Moumni victime d’une tentative d’assassinat !
CNT, Publié le samedi 18 juin 2016

Zakaria Moumni vient d'échapper dimanche dernier à Nancy à une tentative d'assassinat, sans aucun doute orchestrée par le pouvoir marocain qui n'hésite pas depuis plusieurs mois à utiliser tous les moyens pour qu'il retire sa plainte pour torture déposée contre certains responsables du pouvoir marocain.
Zakaria Moumni, ancien champion du monde de kickboxing, marocain à ce moment, avait été enlevé en 2010 par le pouvoir marocain et placé dans le centre de torture de Temara, où il avait été torturé pendant plusieurs jours, puis enfermé en prison pendant 18 mois. Après une mobilisation internationale des organisations de défense des droits humains, au Maroc et à l'étranger, il avait enfin été libéré en 2012.
Il a déposé en France une plainte en 2014 pour torture, contre différents responsables dont Abdelatif Hammouchi, directeur de la DGST (service des renseignements marocains), qu'il avait reconnu dans la salle de torture.

Cette plainte ainsi que d'autres déposées en France, pour d'autres cas de torture, avaient provoqué une tension diplomatique entre les gouvernements français et marocain. Après un an de suspension des relations diplomatiques, le gouvernement français renoue avec le régime marocain à travers la signature officielle d'un nouvel accord judiciaire France-Maroc. Accord adopté au parlement français en juillet 2015, qui va à l'encontre de certaines closes du droit européen, et qui protège les responsables marocains. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, va jusqu'à annoncer publiquement la future décoration de la légion d'honneur à Abdellatif Hammouchi, ce responsable qui traîne contre lui plusieurs plaintes pour torture !

Zakaria subit alors de nombreuses pressions du pouvoir marocain, des propositions de corruption, des chantages vidéos, des menaces de mort par interphones, etc. Mais il ne lâche pas son combat, et passe sur différentes chaînes de télévision où il dénonce ouvertement les tortures systématiques, les centres secrets comme celui de Temara, et ce qu'il a subi.
L’État marocain dépose alors une plainte contre lui en France pour diffamation.
En avril dernier Zakaria reçoit encore des menaces de mort à son domicile par interphone.
Le 9 juin 2016, le Tribunal de grande instance de Paris rejette cette plainte du gouvernement marocain contre Zakaria. Celle-ci est jugée irrecevable par la justice française.
Le dimanche 12 juin 2016, 3 jours après ce délibéré, Zakaria subit une tentative d'assassinat à Nancy ! En effet en rentrant d'un jogging, il est attendu par quatre hommes armés dans le hall de l'immeuble où il loge, l'un d'eux filmant la scène. Un autre braque une arme à feu sur lui, lui intimant de s'agenouiller et de dire « Vive le roi, Hammouchi, Majidi » avant de mourir ! (Mounir Majidi est le secrétaire particulier du roi Mohamed VI). Zakaria arrive à prendre la fuite, appelle la police qui le récupère dans la rue et le raccompagne sur les lieux de l'agression, avant ensuite de faire constater aux urgences ses blessures à arme blanche au niveau du cou et des mains. Sous les conseils des policiers il porte plainte pour tentative d'assassinat.
Une tentative d'assassinat, cela rappelle des heures sombres. Une ligne rouge vient d'être franchie ! On se rappelle des circonstances de la disparition à Paris de Mehdi Ben Barka, on se rappelle aussi des différents militants marocains qui ont subi des violences physiques par les sbires du pouvoir marocain pendant les années de plombs sous Hassan II, et les intimidations que ces services continuent d'opérer encore ici en France !
Aujourd'hui plusieurs centaines de prisonniers politiques continuent de croupir dans les geôles marocaines avec des tortures systématiques, des procès préfabriqués et des peines de prison très lourdes ! Nous continuerons à le dénoncer, sans relâche, aux côtés des militants syndicalistes, associatifs, chômeurs, habitants mobilisés contre ce pouvoir tortionnaire !
Et nous continuerons de dénoncer également la complicité du pouvoir français dans cette politique, ses relations avec les services secrets marocains qui se sentent de plus en plus libres de faire ce qu'ils veulent en France aussi ! Les services français sont toujours complices, nous ne sommes pas dupes !
Ils veulent étouffer les voix dissidentes, faire peur, voire éliminer des camarades mais nous résisterons ensemble, côte à côte entre les organisations et personnes qui dénoncent ce régime, et nous serons encore plus unis : la solidarité est notre arme face à ces criminels ! Nous ne lâcherons pas !
Ce que vient de vivre Zakaria Moumni est extrêmement grave et inacceptable !
La Confédération Nationale du Travail de France exprime son entier soutien à Zakaria !
Un coup porté contre l'un-e d'entre nous et un coup porté conte nous tous-tes !

Fait à Paris le 17 juin 2016,
Le Groupe Afrique du Secrétariat International
de la Confédération Nationale du Travail
(CNT – France),
33 rue des vignoles 75020 Paris
mail : africa@cnt-f.org / international@cnt-f.org
site : www.cnt-f.org/international

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.