Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

samedi 18 juin 2016

Maroc : Plusieurs personnes arrêtées pour avoir rompu le jeûne publiquement


Les arrestations de non-jeûneurs se sont multipliées ces derniers jours au Maroc. A Marrakech, un homme et sa compagne qui s’embrassaient en plein jour près d’un immeuble du quartier Gueliz ont été interpellés par une patrouille de la police, indique une dépêche de l'agence EFE citant Omar Arbib, le président de la section locale de l’AMDH.  Selon l’article 222 du code pénal, le couple encourt jusqu’à six mois de prison ferme et une amende de 12 à 120 mille dh.
L’ONG a également relevé le passage à tabac d’une fille, qui fumait pendant le jeûne dans une salle de jeu de la ville ocre. La même source a fait état de la détention à Zagora de deux personnes qui buvaient de l’eau. Elles sont poursuivies en liberté provisoire, pour rupture du jeûne dans lieu public « sans motif admis par la religion ».
Et depuis hier un salarié à Rabat se trouve en prison. Son supérieur hiérarchique l’a surpris entrain de fumer une cigarette depuis la fenêtre de son lieu de travail et a appelé la police pour l’arrêter.
Au début du Ramadan, le Collectif « Akaliat » (Minorité), connu pour plaider la cause homosexuelle, a lancé une campagne pour revendiquer le droit des Marocains de ne pas jeûner publiquement. Un appel auquel s’oppose Mohamed El Fizazi. Le cheikh salafiste a demandé aux autorités une stricte application de l’article 222 du code pénal.
Portrait de La rédaction 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.