Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

lundi 13 juin 2016

Orlando : expliquer n'est pas justifier !


Orlando, 50 morts. Le monde dit arabo-musulman est à feu et à sang... et l'Occident  joue la vierge effarouchée paraissant s'étonner d'être visé. Pourra-t-il un instant se questionner s'il n'est pas visé "en retour" ?!

  • Orlando, 50 morts. 
    L'assassin est un afghan. Le mobile islamiste est plus que probable au vu, notamment, de la cible (une discothèque d'homosexuels) et de l'identité de l'attaquant... Mobile toutefois non confirmé, pour l'instant, par les autorités américaines elles-mêmes. Commentaires pourtant de France 2 : "L'Amérique attaquée par un jeune afghan" (l'Amérique, rien que ça!) ; "c'est notre mode de vie qui est ciblé par Daesh" (entendez "sans raison", sinon que leur haine de ce mode de vie...), et autres affirmations péremptoires qui laissent de côté la principale question : Pourquoi ?!
    Expliquer serait-il justifier, comme voudrait le faire accroire l’insupportable Mr Valls ? Certainement pas. Il est non seulement normal, mais aussi urgent, essentiel, vital, de poser la seule question préalable qui vaille : pourquoi ?!
    Pourquoi Daesh -s'il s'agit bien de lui- parvient-il à recruter au sein de populations nées en Occident, formées en Occident, et par l'Occident ? Pourquoi Daesh parvient-il à faire de citoyens "tranquilles" des extrémistes ? Pourquoi parvient-il à recruter jusqu'au sein de populations sans lien originel avec l'Islam ? A recruter aussi bien des chômeurs, des mal lotis, que des riches et des cadres ?

    Un homme, Ron Huldaï, Maire de Tel-Aviv, apporte pourtant une partie de la réponse, apporte l'esprit de la réponse, et ce, en affirmant la responsabilité d'Israël dans le désespoir palestinien, qui pousse certains de ses enfants à sacrifier spectaculairement leur vie pour emporter avec eux celle d’israéliens présumés innocents : l'injustice engendre l'injustice ; la haine engendre la haine. 
    En fait, l'Occident n'a pas tiré la leçon du 11 septembre, parce qu'il a refusé de faire nombre de constats, et d'admettre nombre de vérités. Il a voulu se présenter en victime immaculée, sans tenir compte des contextes, de l'histoire, de ses propres responsabilités. Cela lui permettait aux Etats-Unis de pouvoir mener une croisade contre l'Irak, puis le reste du monde musulman, pour de basses raisons politiques, financières, géo-stratégiques (pétrole et autres moyens de domination néo-coloniales). 
    Le monde dit arabo-musulman est à feu et à sang... et l'Occident joue la vierge effarouchée, semblant s'étonner d'être visé. Pourra-t-il un instant se questionner si, en fait, il ne serait pas visé "en retour" ?! A force de systématiquement présenter les exactions israéliennes, les assassinats, les guerres, les destructions, comme des"ripostes", justifiées par la sauvagerie palestinienne, ils en ont oublié que la réciproque peut aussi être vraie.
    Qu'on le veuille ou non, l'Occident paye ses guerres en Orient arabe. Il paye le pompage des richesses de cet Orient et de l'Afrique. Il paye son cynisme pro-israélien qui fait perdurer une injustice monstrueuse quotidiennement renouvelée par la colonisation et la privation des terres en Territoires palestiniens occupés.
    Le monde arabo-musulman est à feu et à sang... et compte ses victimes par centaines de milliers : 1,5 millions de morts pour la seule Irak sous les bombes de Bush ; sans compter le million de morts dans la guerre Iran-Irak lancée par ce dernier pour le compte des Etats-Unis et du pétrole.
    Le monde arabo-musulman est à feu et à sang... et l'Occident ne comprend pas que ces millions de morts viennent demander le prix de leur sang, à travers des révoltés décidant de faire du terrain occidental la cible de leur attaques.
    L'Occident paye ses guerres en Afrique, qu'il a mené notamment pour clouer le bec à des tyrans acceptables, car financiers de campagnes électorales françaises, mais devenus depuis et pour cela soudain encombrants. L'Occident paye sa stigmatisation d'une religion dont il n'a pas cherché à affirmer la citoyenneté d'une large partie de sa population qui s'en proclame. L'Occident, plus particulièrement la France et les Etats-Unis, payent d'être inféodés au Crif et à l'Aipac qui sont le sabre et les chiens aboyeurs d'Israël. L'Occident paye pour avoir refusé de tenir compte du fait que les chiens finissent souvent par mordre la main de leur maître, et que les islamistes qu'il a favorisé hier pour faciliter la vie à ses protégés israéliens, notamment, finiraient par se retourner un jour contre lui... A trop jouer avec le feu ! 
    Qui sème le vent... 
    Pour autant. Est-ce "justifier" l'horreur de cet ennemi daéschien, que d'affirmer la part de responsabilité de l'Occident ? Non. Est-ce minimiser ou déculpabiliser l'Islam de sa part de responsabilité ? Non ! Est-ce à rendre l'Occident coupable de tous les maux dont souffre la planète ? Encore non !
    Il s'agit seulement de réitérer, de crier, à voudrait enfin bien l'entendre, que tant que le problème palestinien ne sera pas résolu, par une vraie solution, durable, viable, juste, il continuera de pousser de la terreur partout sur notre pauvre petite balle bleue. Des terreurs et des horreurs qui, plus le temps passe, plus elles risquent de se démultiplier en nombre et en intensité, se rendant de moins en moins faciles à juguler.
    Je ne dis là rien d'autre que ce que BHL, le 11 septembre 2001, venait déclarer à chaud sur LCI, quelques toutes petites heures seulement après le crash des avions sur les tours du WTC. Mais l'histoire, ou plutôt les medias et les politiques, ont bien voulu faire semblant de n'avoir jamais vu cela. Mais moi, ce 11 septembre, je l'ai vu, et entendu. Il en est depuis revenu, certes. Parce que l'objectif de BHL est non d'aller dans le sens de l'histoire, mais dans celui de l'intérêt personnel immédiat.
    En cette heure de douleur pour les familles des victimes et les blessés, je tiens à leurs exprimer ma totale sympathie et leurs présenter mes sincères condoléances. Je dénonce ces actes terroristes qui visent des civils innocents. Je dénonce cet Islam extrémiste, inhumain et conquérant qui que cela plaise ou non à ses pourfendeurs n'a rien avoir avec l'Islam. J'appelle à une fraternité entre juifs et musulmans, véritable, aimante, j'appelle à l'écoute bienveillante et réciproque. J'appelle mes concitoyens français à se débarrasser au plus vite des semeurs de haine, d'injustice et de cynisme, les Valls et Sarkozy, Hollande et Marine, ces politiques qui n'ont plus d'autre pouvoir que d’asseoir celui de ceux qui les financent en validant des lois et mesures iniques tout en dégradant la pensée intellectuelle. J'appelle la France à asseoir la dignité de tous ses citoyens sans distinction de religion ou d'origine. 
    Basta !
    Younes BENKIRANE

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.