Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

samedi 9 juillet 2016

Déchets italiens au Maroc: Un parlementaire du RNI adresse une question à Hakima El Haité

mg


PLASTIQUE MAROC
Imprimer

PARLEMENT - Quelques jours après l'importation, par le Maroc, de 2.500 tonnes de déchets d'Italie, et le tollé provoqué par cette opération, la mobilisation ne faiblit pas. Récemment, c'est le parlement qui s'est saisi de l'affaire.
Ouadi Benabdellah, député du Rassemblement national des indépendants (RNI), a ainsi déposé une question écrite dans ce sens. Datée du 1er juillet et adressée à la ministre déléguée en charge de l'Environnement Hakima El Haité, la question appelle le département de l'Environnement à s'expliquer sur les raisons de l'importation des déchets d'Italie, ainsi que sur les effets nocifs que pourrait causer l'incinération de ces déchets, aussi bien sur l'environnement que sur la santé des citoyens.

Une "expérience pilote" selon le ministère
Après le tollé provoqué par l'importation de 2.500 tonnes de déchets d'Italie, le ministère de l'Environnement a diffusé un communiqué dans lequel il assure que les déchets en question ne sont pas nocifs, et qu'il s'agit "de déchets de type "RDF" (RDF - Refuse Derived Fuel en anglais, permettant de produire du combustible à haute valeur calorifique, ndlr), qui sont des déchets non dangereux".

Le département de l'Environnement ajoute que cette opération de valorisation énergétique "est réalisée en tant que test industriel préliminaire de co-incinération, en vue de développer une filière de production des RDF locaux à partir des déchets non dangereux et de limiter leur enfouissement".
L'importation de déchets d'Italie, au lieu d'utiliser des déchets nationaux, serait due à l'absence de politique de tri des déchets, qui permet de sélectionner les bons combustibles.
Les explications fournies par le ministère n'ont visiblement pas convaincu l'opinion publique, qui appelle le département d'El Haité à revenir sur sa décision d'incinérer les déchets au Maroc. Une pétition créée récemment sur Change.org, demandant l’annulation de la décision du ministère de l’Environnement, a déjà recueilli plus de 9.600 signatures.
LIRE AUSSI:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.