Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

vendredi 29 juillet 2016

Tentative sanglante de mutinerie au Centre des jeunes de Oukacha

28/7/16 publié par LNT-Dir
Des évènements gravissimes se sont produits et sont toujours en cours à la prison civile de Oukacha et plus précisément au Centre de Réinsertion des Jeunes, situé sur l’arrière de cet imposant édifice pénitentiaire situé dans la banlieue de Casablanca.
Selon le correspondant de La Nouvelle Tribune et de www.lnt.ma présent sur place, une mutinerie a éclaté dans l’enceinte du centre en question après un incendie déclenché par des jeunes dans une chambrée vers 19 H.
L’intervention diligente des pompiers s’est transformée en drame quand plusieurs dizaines de jeunes détenus ont utilisé le camion citerne de la Protection civile en voiture bélier pour tenter de défoncer le portail de l’enceinte principale.

La police, présente sur les lieux, a fait usage de ses armes et on a pu entendre, très distinctement, des coups de feu en nombre important ainsi que des cris tandis que les forces de l’ordre pénétraient à l’intérieur pour mettre fin à ce mouvement qui menaçait de se transformer en soulèvement généralisé qui pouvait entraîner fuite de dizaines de détenus.
Selon notre correspondant, qui nous a fait écouter par le biais de son portable les détonations, les cris et les ordres des policiers présents sur place, des ambulances seraient en flammes à l’intérieur du Centre tandis qu’il a aperçu plusieurs corps allongés à terre sans pouvoir déterminer précisément s’il s’agissait de blessés ou de personnes décédées.
Au moment où ces lignes sont écrites, la situation est encore extrêmement confuse sur place à Oukacha.
Fahd YATA
Les dernières informations en notre possession, à 22H 30 nous permettent d’affirmer que le mouvement de mutinerie aurait cessé après l’entrée des forces de l’ordre dans le Centre.
Sur les circonstances du déclenchement de cette mutinerie, elle aurait été la suite d’un incendie déclenché vers 19H 15 mn dans une chambrée, ce qui aurait entraîné l’hospitalisation de huit jeunes détenus.
Profitant de l’intervention des sapeurs-pompiers, d’autres jeunes auraient entamé le saccage du centre, incendiant notamment un autobus du ministère de la Justice et des ambulances, tandis que le camion citerne, projeté contre le portail, a terminé sa course contre le mur d’une villa mitoyenne.
Devant la folie dévastatrice de ces détenus, le personnel employé au Centre de Réinsertion aurait précipitamment quitté les lieux, laissant le champ libre aux mutins qui voulaient sortir de l’enceinte.
Les forces de l’ordre, arrivées très rapidement ont empêché cette fuite massive et collective.
FY

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.