Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

lundi 22 août 2016

CAMPS DE RÉFUGIÉS SAHRAOUIS – Intempéries : 400 familles sans abri et 11 blessés


On estime à 800 000 dollars l’aide nécessaire “pour répondre aux nécessités humanitaires les plus urgentes”, notamment l’approvisionnement en tentes et matériaux de construction.

Quelque 400 familles dans les camps de réfugiés sahraouis se trouvaient sans abri à la suite des pluies diluviennes qu’a connues la région, surtout les wilayas d’El-Ayoun et de Dakhla lundi dernier, alors que 11 personnes ont été blessées dont l’une dans un état grave, indique un communiqué du Croissant-Rouge sahraoui, dressant hier un bilan des dégâts.
“Suite aux violentes pluies vécues par la wilaya d’El-Ayoun dans les campements de réfugiés sahraouis, l’après-midi du 15 août 2016, le Croissant-Rouge sahraoui a entrepris avec une mission conjointe composée de 12 organisations dont les agences de Nations unies (le Haut-Commissariat pour les réfugiés, le Programme alimentaire mondial, l’Unicef) et les organisations non gouvernementales opérant dans les campements pour visualiser la situation humanitaire, les dégâts dans les habitations des réfugiés, dans les infrastructures de base et en même temps évaluer les besoins urgents”, a précisé le CRS. “Les violentes pluies ont fait 11 blessés, dont une dans un état grave. Tous les blessés ont été pris en charge par les services de santé de la wilaya dont 6 ont été évacués à l’hôpital de Tindouf le plus proche pour recevoir les soins nécessaires”, selon le communiqué du CRS, ajoutant que pour “les dégâts matériels, selon les premières données, plus de 400 familles ont perdu totalement ou partiellement leurs habitations et leurs rations alimentaires mensuelles de manière significative”.
“Quant à l’infrastructure de base, ajoute le CRS, elle a été grandement affectée et en particulier les institutions de l’enseignement, les centres de formation”. “Des 8 écoles, 5 qui ont subi des dégâts allant de 30 à 60% recevaient plus de 5 300 élèves. Les crèches aussi ont été également endommagées a plus de 10%. C’est également le cas des centres de formation des handicapés, de la jeunesse, le centre d’apprentissage des langues et d’informatique, l’atelier de menuiserie et de l’artisanat ainsi que l’école d’agriculture”, déplore le Croissant-Rouge sahraoui. “Quant aux installations sanitaires, l’hôpital régional a été endommagé à la maternité infantile et aux services administratifs”, selon le texte, indiquant que “le service d’approvisionnement en eau a été aussi affecté et l’une des réserves principales a été endommagée”.
Selon le premier rapport de cette mission déployée sur le terrain, “pour répondre aux nécessités humanitaires les plus urgentes, il faudra au moins 800 000 dollars pour l’approvisionnement en tentes et matériaux de construction afin d’aider les familles sinistrées à réhabiliter leurs habitations, à remettre en état du secteur de l’enseignement, des institutions sanitaires, des réservoirs d’eau et l’assainissement et les établissements publics”.
Le Croissant-Rouge sahraoui a, à cette occasion, exprimé sa “profonde préoccupation sur la diminution des réserves d’aliments de base et l’absence des contributions suffisantes à couvrir les nécessités alimentaires basiques pour les derniers mois de l’année” et attire l’attention sur “l’inexistence d’un stock de tentes et des équipements divers pour faire face à d’éventuelles urgences et surtout en cette saison qui connaît habituellement des fortes pluies”.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.