Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

lundi 22 août 2016

Le petit-fils de Miró vend 28 de ses œuvres aux enchères pour aider les migrants

Big Browser
Un blog de la rédaction - Le Monde 19/8/2016

Le 17 mai à Londres, des galeristes suspendent « Le Fantôme de l’atelier » estimé entre 6 000 et 8 000 livres (entre 7 800 et 10 400 euros), l’un des lots donnés par le petit-fils de Joan Miró au profit des réfugiés.

Le petit-fils du peintre catalan Joan Miró a mis en vente, jeudi 19 mai, 28 tableaux de son grand-père. La vente, organisée par Christie’s, a eu lieu dans une galerie londonienne et a permis de lever plus de 61 000 euros pour venir en aide aux réfugiés. « Je me considère comme l’exécutant de ses volontés et j’aspire à faire ce que lui-même aurait fait s’il était toujours vivant », a déclaré Joan Punyet Miró à l’AFP.

Le petit-fils de Miró évoque également l’engagement de son grand-père, qui a connu la guerre d’Espagne. Partisan républicain, le peintre, disparu en 1983, a été contraint de s’exiler en France entre 1936 et 1940.
« Miró a traversé beaucoup d’épreuves dans sa vie. Il a connu la faim, l’exil pendant la guerre civile espagnole, la deuxième guerre mondiale. Il connaissait la désolation des camps de réfugiés, explique son petit-fils à l’AFP. Il a toujours voulu aider les personnes défavorisées, les réfugiés et les exilés. »

« Le pouvoir de faire une énorme différence »

Miró avait un lien particulier avec la Croix-Rouge, selon son petit-fils. Sa fille (la mère de Joan Punyet) a été sauvée d’un accident très grave en 1965 par un jeune médecin dans un hôpital géré par l’organisme humanitaire, et Miró s’était ensuite montré extrêmement généreux avec la Croix-Rouge.
Il avait par exemple fait don de la Tapisserie de Tarragone (1970) à l’hôpital de Catalogne qui avait soigné sa fille. Son petit-fils raconte, dans une interview accordée à la maison Christie’s :
« Pour lui, les associations humanitaires avaient le pouvoir de faire une énorme différence, dans des grands moments de souffrance, comme celui auquel nous assistons en ce moment en Syrie. »
La vente devrait permettre de lever 50 000 euros qui seront reversés à la Croix-Rouge pour venir en aide aux réfugiés. Depuis le début du conflit syrien il y a cinq ans, plus de 4,8 millions de civils ont fui le pays. L’ONU estime le nombre de réfugiés dans le monde à plus de 60 millions.
« S’il était toujours vivant, il considérerait que ce qui se passe aujourd’hui en Syrie pourrait arriver demain en Espagne », fait remarquer Joan Punyet Miró.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.