Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

mercredi 28 septembre 2016

Bruxelles : Un livre et une BD du détenu marocain Ali Aarass et de sa sœur Farida fraîchement publiés

    Suivreça se passe où ?
  1. L'agence Belga rapporte la parution des livres « Lettres de prison et Journal d'une grève de la faim » d'Ali Aarrass et de sa soeur Farida ainsi que la bande dessinée « Je m'appelle Ali Aarrass » de Manu Scordia, présentés samedi 24 septembre dans les locaux de l'association Bruxelles laïque, chargée de la promotion de la laïcité en région bruxelloise.
  2. La BD retrace le parcours d'Ali Aarrass jusqu'à sa prison au Maroc. Ce dernier, Belgo-marocain, est soupçonné d’être un djihadiste proche d’Abdelkader Belliraj, arrêté au Maroc en 2008 car désigné par les autorités judiciaires marocaines comme le cerveau d'un réseau islamiste terroriste. Ali Aarrass est maintenu en détention dans la prison Salé au Maroc depuis huit ans sans assistance consulaire effective, selon ses soutiens. Il est devenu un porte-drapeau de la campagne mondiale d'Amnesty International contre la torture.
  3. Dans le livre « Lettres de prison et Journal d'une grève de la faim », Farida Aarrass a retranscrit les échanges avec son frère depuis 2012. Elle commente également le combat politique mené en Belgique et exprime sa colère face à l'inaction du gouvernement belge.
  4. Plusieurs intervenants ont pris la parole durant la conférence : Nicolas Cohen, un des avocats d'Ali Aarrass et le président de la Ligue des droits de l'homme, Alexis Deswaef. Celui-ci a notamment évoqué l'importance de la préservation des droits de l'homme dans la « lutte légitime » contre le terrorisme.
  5. Vincent Cornil, directeur du Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX), a également dénoncé des « mécanismes racistes dans la société ». Selon lui, la persistance de la nationalité marocaine est aujourd'hui considérée comme une échappatoire pour déchoir de ses droits un citoyen belge d'origine marocaine.
  6. La rédaction
  7. Journaliste Yabiladi.com
  8. Contacter l'auteur
  9. Voir tous ses articles


Société Publié Il y a 12 heures

Bruxelles : Un livre et une BD du détenu marocain Ali Aarass et de sa sœur Farida fraîchement publiés

L'agence Belga rapporte la parution des livres « Lettres de prison et Journal d'une grève de la faim » d'Ali Aarrass et de sa soeur Farida ainsi que la bande dessinée « Je m'appelle Ali Aarrass » de Manu Scordia, présentés samedi 24 septembre dans les locaux de l'association Bruxelles laïque, chargée de la promotion de la laïcité en région bruxelloise.
La BD retrace le parcours d'Ali Aarrass jusqu'à sa prison au Maroc. Ce dernier, Belgo-marocain, est soupçonné d’être un djihadiste proche d’Abdelkader Belliraj, arrêté au Maroc en 2008 car désigné par les autorités judiciaires marocaines comme le cerveau d'un réseau islamiste terroriste. Ali Aarrass est maintenu en détention dans la prison Salé au Maroc depuis huit ans sans assistance consulaire effective, selon ses soutiens. Il est devenu un porte-drapeau de la campagne mondiale d'Amnesty International contre la torture.
Dans le livre « Lettres de prison et Journal d'une grève de la faim », Farida Aarrass a retranscrit les échanges avec son frère depuis 2012. Elle commente également le combat politique mené en Belgique et exprime sa colère face à l'inaction du gouvernement belge.
Plusieurs intervenants ont pris la parole durant la conférence : Nicolas Cohen, un des avocats d'Ali Aarrass et le président de la Ligue des droits de l'homme, Alexis Deswaef. Celui-ci a notamment évoqué l'importance de la préservation des droits de l'homme dans la « lutte légitime » contre le terrorisme.
Vincent Cornil, directeur du Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX), a également dénoncé des « mécanismes racistes dans la société ». Selon lui, la persistance de la nationalité marocaine est aujourd'hui considérée comme une échappatoire pour déchoir de ses droits un citoyen belge d'origine marocaine.
Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...


...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/47275/bruxelles-livre-detenu-marocain-aarass.html
Société Publié Il y a 12 heures

Bruxelles : Un livre et une BD du détenu marocain Ali Aarass et de sa sœur Farida fraîchement publiés

L'agence Belga rapporte la parution des livres « Lettres de prison et Journal d'une grève de la faim » d'Ali Aarrass et de sa soeur Farida ainsi que la bande dessinée « Je m'appelle Ali Aarrass » de Manu Scordia, présentés samedi 24 septembre dans les locaux de l'association Bruxelles laïque, chargée de la promotion de la laïcité en région bruxelloise.
La BD retrace le parcours d'Ali Aarrass jusqu'à sa prison au Maroc. Ce dernier, Belgo-marocain, est soupçonné d’être un djihadiste proche d’Abdelkader Belliraj, arrêté au Maroc en 2008 car désigné par les autorités judiciaires marocaines comme le cerveau d'un réseau islamiste terroriste. Ali Aarrass est maintenu en détention dans la prison Salé au Maroc depuis huit ans sans assistance consulaire effective, selon ses soutiens. Il est devenu un porte-drapeau de la campagne mondiale d'Amnesty International contre la torture.
Dans le livre « Lettres de prison et Journal d'une grève de la faim », Farida Aarrass a retranscrit les échanges avec son frère depuis 2012. Elle commente également le combat politique mené en Belgique et exprime sa colère face à l'inaction du gouvernement belge.
Plusieurs intervenants ont pris la parole durant la conférence : Nicolas Cohen, un des avocats d'Ali Aarrass et le président de la Ligue des droits de l'homme, Alexis Deswaef. Celui-ci a notamment évoqué l'importance de la préservation des droits de l'homme dans la « lutte légitime » contre le terrorisme.
Vincent Cornil, directeur du Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX), a également dénoncé des « mécanismes racistes dans la société ». Selon lui, la persistance de la nationalité marocaine est aujourd'hui considérée comme une échappatoire pour déchoir de ses droits un citoyen belge d'origine marocaine.
Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...


...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/47275/bruxelles-livre-detenu-marocain-aarass.html
Société Publié Il y a 12 heures

Bruxelles : Un livre et une BD du détenu marocain Ali Aarass et de sa sœur Farida fraîchement publiés

L'agence Belga rapporte la parution des livres « Lettres de prison et Journal d'une grève de la faim » d'Ali Aarrass et de sa soeur Farida ainsi que la bande dessinée « Je m'appelle Ali Aarrass » de Manu Scordia, présentés samedi 24 septembre dans les locaux de l'association Bruxelles laïque, chargée de la promotion de la laïcité en région bruxelloise.
La BD retrace le parcours d'Ali Aarrass jusqu'à sa prison au Maroc. Ce dernier, Belgo-marocain, est soupçonné d’être un djihadiste proche d’Abdelkader Belliraj, arrêté au Maroc en 2008 car désigné par les autorités judiciaires marocaines comme le cerveau d'un réseau islamiste terroriste. Ali Aarrass est maintenu en détention dans la prison Salé au Maroc depuis huit ans sans assistance consulaire effective, selon ses soutiens. Il est devenu un porte-drapeau de la campagne mondiale d'Amnesty International contre la torture.
Dans le livre « Lettres de prison et Journal d'une grève de la faim », Farida Aarrass a retranscrit les échanges avec son frère depuis 2012. Elle commente également le combat politique mené en Belgique et exprime sa colère face à l'inaction du gouvernement belge.
Plusieurs intervenants ont pris la parole durant la conférence : Nicolas Cohen, un des avocats d'Ali Aarrass et le président de la Ligue des droits de l'homme, Alexis Deswaef. Celui-ci a notamment évoqué l'importance de la préservation des droits de l'homme dans la « lutte légitime » contre le terrorisme.
Vincent Cornil, directeur du Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX), a également dénoncé des « mécanismes racistes dans la société ». Selon lui, la persistance de la nationalité marocaine est aujourd'hui considérée comme une échappatoire pour déchoir de ses droits un citoyen belge d'origine marocaine.
Suivre Yabiladi
Soyez le premier à donner votre avis...


...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/47275/bruxelles-livre-detenu-marocain-aarass.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.