Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

mercredi 28 septembre 2016

La Belle Démocratie : et si, en 2017, on leur faisait vraiment peur ?


24 septembre 2016 / La Belle Démocratie



À l’occasion de la journée nationale de la transition citoyenne, les auteurs de cette tribune, au nom d’un nouveau mouvement, La Belle Démocratie, lancent un appel à la création d’assemblées locales partout en France, dans le but de « prendre le pouvoir pour le partager ».
La Belle Démocratie est un « archipel de mouvements citoyens issus de toutes les régions de France, aux antipodes des clivages idéologiques et des partis aveuglés par la soif du pouvoir ». La liste non exhaustive de ses membres est à la fin du texte.

Présidentielle et législatives 2017... c’est reparti pour le grand cirque et l’impuissance généralisée ? La politique spectacle, le marketing électoral, le FN toujours plus près du pouvoir, les records d’abstention et cinq ans de plus à foncer chaque jour plus droit dans le mur ?
Et si, en 2017, on leur faisait vraiment peur ? Peur de perdre, par les urnes, ce pouvoir qu’ils exercent sur nous depuis si longtemps ?


En 2016, on s’est mis debout. En 2017, et si on mettait la fessée à toute la classe politique ? PS, UMP et FN confondus, tous en minorité dans les urnes, ces mêmes urnes par lesquelles ils nous maintiennent dans l’impuissance depuis tant d’années et que nous sommes si nombreux à rejeter ?
Ce rêve est à notre portée !
Nous sommes un archipel de mouvements citoyens issus de toutes les régions de France, aux antipodes des clivages idéologiques et des partis aveuglés par la soif du pouvoir. Réveillés en sursaut par l’état d’urgence, galvanisés par les Nuits debout, nous nous sommes rencontrés, reconnus, rassemblés. Nous venons de créer La Belle Démocratie [1] pour favoriser de toutes nos forces l’avènement de la première démocratie citoyenne, en rupture totale avec le fonctionnement destructeur des forces politico-financières actuelles.

Déclenchons la plus grande pandémie de fièvre démocratique de l’histoire de France !

« La belle démocratie », parce que nous croyons profondément à la beauté du dialogue, de l’intelligence collective et de la restauration de l’intérêt commun face aux appétits financiers insatiables ; mais aussi « label démocratie » pour réunir notre multitude citoyenne au sein de candidatures « haute qualité démocratique » et donner enfin le jour au bulletin de vote humaniste dont notre pays a si urgemment besoin. Le premier bulletin de vote qui n’aspire pas à élire des représentants pour défendre une couleur, un programme sur l’échiquier politique, mais à entraîner la République dans un mouvement de renaissance de la démocratie, profondément « dépervertie », profondément assainie, profondément renouvelée : avec le citoyen agissant en son cœur.
Pour construire nos fondamentaux, nous avons jusqu’à présent été très humbles, très discrets, très prudents. Les bases sont jetées : l’heure est venue d’être enfin follement réalistes, de rêver les rêves les plus inaccessibles ! Tombons dans la démesure, ayons la plus folle des ambitions, déclenchons la plus grande pandémie de fièvre démocratique de l’histoire de France !
Indignés, abstentionnistes, antisystèmes, votants désespérés, partisans d’une renaissance de la démocratie, faisons notre printemps citoyen en 2017 ! Créons des assemblées locales partout [2] !
Désignons des candidats députés dans toutes les circonscriptions et remportons la majorité à l’Assemblée nationale, sans autre programme que notre détermination à l’écrire et le porter avec tous ! Prenons le pouvoir tout au long des échéances à venir et inventons les nouvelles règles de la première démocratie fondée sur le pouvoir d’agir des habitants !

Un vent d’espoir pour l’ensemble des mouvements sociaux du monde entier 

Face à la folie et l’aveuglement de nos dirigeants, levons un vent de folie ! À la démesure des seigneurs d’un monde profondément prédateur et profondément fragmenté, avec ses tempêtes financières, ses extrémismes, ses catastrophes environnementales, ses milliards d’humains privés d’eau, de soins et d’éducation, opposons ce que la démocratie a de plus beau : la démesure d’un mouvement jubilatoire de reprise en main de notre destin commun.
Offrons-nous la victoire de la démocratie non plus seulement à l’échelle d’un village drômois ou d’une île nordique acculée par la crise financière, mais de la France entière, entraînant un retentissement planétaire sans précédent, un vent d’espoir pour l’ensemble des mouvements sociaux qui dans le monde entier tentent de construire une humanité solidaire, fraternelle et responsable face aux puissances du fatalisme, face à la servitude volontaire, face aux lobbys du toujours plus pour les toujours plus puissants.
Le plus dingue ? C’est que c’est à la portée de tous et d’une simplicité prodigieuse... il suffit d’une bande de copains, d’une salle, quelques affiches et méls, des gommettes et des post-its, et votre assemblée locale est lancée !
N’ayons plus peur de nous, de notre énergie, de notre joie, de nos rêves, de notre puissance !
Fini le fatalisme, le cynisme ou l’incrédulité, place au sursaut jubilatoire et à la rage d’agir !
Débridons nos imaginaires, abattons nos barrières mentales, multiplions les rencontres, les fêtes, les musiques et les danses de la révolution citoyenne !
2017, La Belle Démocratie ! Prenons le pouvoir pour le partager !

La Belle Démocratie est animée par des membres d’organisations telles que Nous la Majorité, #MaVoix, #LesJoursHeureux-LePacte, Le pouvoir citoyen en marche, Alternatiba, Assemblée Nationale Citoyenne, 36000 listes participatives pour 2020, Synergies Démocratiques, Les Affranchis, La CEN, WARN, Partagir, le Parti pirate, Idéa, Colibris 67, Cercle Podemos Montpellier, ANV COP21, Conférence citoyenne 2017, Curieuses démocraties, GRAM Métropole Lyon, Ensemble Ici, Générations futur, les Audacieux, Libérons, Super Châtaigne…



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

[1La Belle Démocratie n’est pas un parti politique, n’a pas de comité directeur, de programme ni de candidats préétablis. En rupture avec la forme et le discours partisans, totalement décentralisée, radicalement horizontale, elle se construit par la mobilisation citoyenne à travers la multiplication d’assemblées locales dans les villages et les quartiers.
[2Inscrivez vos assemblées locales sur labelledemocratie.fr.

Lire aussi : « Pour que la démocratie fonctionne, il faut que les gens s’en emparent »

Source : Courriel à Reporterre
- Dans les tribunes, les auteurs expriment un point de vue propre, qui n’est pas nécessairement celui de la rédaction.
- Titre, chapô et inters sont de la rédaction.

Photo : © Julie Lallouët-Geffroy/Reporterre

Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre


nous soutenir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.