Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

mercredi 14 septembre 2016

Le mandat de la MINURSO est bien défini par le Conseil de sécurité de l'ONU

Chahid El Hafed, 11 sept 2016 (SPS) 

Le Bureau permanent du Secrétariat national du Front Polisario a réaffirmé samedi que le mandat de la MINURSO est bien défini par le Conseil de sécurité de l’ONU, à savoir l’organisation d’un référendum d’autodétermination du  peuple du Sahara occidental, afin de permettre à ce peuple de s’exprimer librement sur son avenir à l’instar de tous les pays et peuples colonisés.

Réuni samedi sous la présidence du Chef de l’Etat, SG du Front Polisario, Brahim Ghali, le Bureau permanent du SN a lancé un appel au Conseil de sécurité afin d’imposer l’application de sa dernière résolution concernant la restauration de la composante civile de la Minurso expulsée par le Maroc en mars dernier, afin que cette mission puisse mener à bien sa tache pour laquelle elle a été mandatée par le Conseil de sécurité.

Il a également appelé à la mise en place au sein de la Minurso d’une composante pour la protection des droits de l’homme et des ressources naturelles du Sahara occidental, sujet d’un processus de décolonisation inachevé.
Le bureau a mis en garde contre les tentatives de certaines parties visant à surpasser la responsabilité de l’ONU et  réduire son rôle dans la décolonisation en un moyen de protection et concrétisation de l’occupation marocaine et le financement des projets coloniaux du Maroc.
Il a réitéré le rejet du Front Polisario de la violation flagrante et dangereuse marocaine à l'accord de cessez-le feu visant à attiser la tension dans la région, appelant le Royaume du Maroc à arrêter les travaux et retirer toutes ses forces et l'équipement au-delà du mur.
Le bureau a réitéré la volonté du Front Polisario de coopérer avec les efforts du SG de l’ONU pour la stricte application du plan de règlement  ONU/OUA de 1991, y compris le respect des clauses de l’accord du cessez le feu entre les deux parties au conflit et la tenue du référendum d’autodétermination au Sahara occidental.
Le bureau a également rappelé  que la présence du Maroc au Sahara occidental est une occupation illégale qui ne possède aucune souveraineté, ni du statut de puissance  administrante sur ce territoire qui relève de la responsabilité de l’ONU, y compris la protection des civils sahraouis sans défense et des richesses en attente de sa décolonisation par le biais d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.
Il a en outre rejeté les allégations marocaines concernant la lutte contre le trafique de  la drogue, pour justifier sa violation du cessez le feu, rappelant que le Maroc est le premier exportateur de ce fléau dans le monde, selon les organisations internationales.
Pour rappel, le Front Polisario a appelé vendredi le Conseil de sécurité à intervenir pour empêcher la construction par le Maroc d’une route au delà du mur marocain, dénonçant le reniement des engagements antérieurs de l’ONU concernant ce projet.
Dans une lettre adressée au Président du Conseil de sécurité, le Front Polisario s’est dit "surpris" par la position de l’ONU qui semble "ignorer ses propres décisions" antérieures sur ce projet. (SPS)
093/090/TRD 111207 SEPT 016 SPS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.