Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

jeudi 29 septembre 2016

Parlement Européen : "conférence des femmes sur le droit à la résistance du Sahara occidental"

Le Parlement européen accueille jeudi une "conférence des femmes sur le droit à la résistance du Sahara occidental"


Bruxelles, 28 sept 2016 (SPS) 

 Le Parlement européen accueillera jeudi, à Bruxelles, une "conférence des femmes sur le droit à la résistance du Sahara occidental", destinée à dénoncer les exactions des droits de l'homme dont sont victimes les populations dans les territoires occupés, particulièrement la femme sahraouie, terrorisée quotidiennement par les forces d'occupation marocaines.

Réduites au silence par l'armée, la police et l'administration de l'occupant marocain, des femmes sahraouies des territoires du Sahara occidental sont invitées à livrer leur témoignage au Parlement européen sur leurs conditions de vie et sur leur quotidien fait de violations répétées de leurs droits, selon les organisateurs.

La Conférence organisée par le groupe confédéral de la gauche unitaire européenne/ gauche verte nordique au Parlement européen, réunira, en plus des femmes sahraouies, de responsables d'organisations africaine et algérienne, des parlementaires européens, et des professeurs d'université sensibles à la question de la condition féminine dans les territoires occupés.
Des tables rondes autour des thèmes de violations des droits des femmes sahraouies, de l'autonomisation des femmes, et sur l'importance de la solidarité internationale avec les femmes sahraouies seront animées par les participants.
Interpellée par l'eurodéputée Angela Vallina, une des initiateurs de cette rencontre, sur les mesures prises par l'Union européenne (UE) pour protéger les femmes vivant sous occupation dans le voisinage immédiat de l'Union de toutes formes de violences, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini a assuré que la "promotion des droits des femmes constitue une priorité pour l'UPM (Union pour la Méditerranéen) conformément à la déclaration ministérielle sur le renforcement du rôle des femmes dans la société".
"Les Etats membres de l'UPM ont fermement condamné toutes les formes de violence faites aux femmes et aux jeunes filles", a rappelé Mogherini dans sa réponse à cette eurodéputée qui l'interpellait sur le cas des femmes sahraouies, palestiniennes et chypriotes.
  La haute représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité a soutenu, en outre, que les pays membres de l'UPM sont engagés à "mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour prévenir et combattre toutes les formes de violence faites aux femmes".
Dans le cadre de la mise en oeuvre de cette Déclaration, a-t-elle poursuivi, un dialogue régulier est mené avec les parties prenantes nationales et régionales dans le but de surveiller la mise en œuvre des engagements pris et de proposer des recommandations concrètes.
Selon la première responsable de la diplomatie européenne, des projets ont été réalisés, ciblant plus de 58.000 bénéficiaires dans la région. "Ces projets sont axés sur la prévention de la violence basée sur le genre, en offrant l'accès à l'éducation et le partage des connaissances et en favorisant l'autonomisation économique et sociale des femmes", a-t-elle souligné.
Des actions spécifiques visant l’amélioration des conditions de vie socio-économiques et favoriser l'autonomisation des femmes ont été lancés en Palestine, selon Mogherini qui cite le projet porté par la fondation des femmes euro-méditerranéennes d'une valeur de 1,5 million d'euros et celui de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel : "Promouvoir l'autonomisation des femmes pour le développement industriel durable et inclusive dans la région méditerranéenne", doté de 4,5 millions d'euros.
Un projet destiné à promouvoir les investissements dirigées par des femmes grâce à la formation, le coaching, l'identification et la facilitation des opportunités de partenariat d'affaires et l'accès au financement.
La chef de la diplomatie européenne a cité également d'autres projets tels que celui baptisé "Former des citoyens responsables" doté de 750.000 euros, promu par l'ONG "Ideaborn" et aussi "WOMED: la prochaine génération de dirigeants", bénéficiant à 66 jeunes femmes des pays du Sud de la Méditerranée et doté de 820.000 euros.(SPS)
020/090/700 281800 SEPT 016 SPS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.