Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

dimanche 23 octobre 2016

Il y a un an déjà : Monsieur Reynders, Ali Aarrass est en danger de mort !

solidmar05@gmail.com

vendredi 23 octobre 2015


Monsieur Reynders, Ali Aarrass est en danger de mort !




A Monsieur Reynders,  Ministre belge des Affaires Etrangères,



Monsieur le Ministre,




Permettez-moi de vous faire part de ma grande préoccupation au sujet de la situation dans laquelle se trouve Ali Aarrass, un Belgo Marocain, en grève de la faim depuis 60 jours, et de mon indignation devant l’accusation de simulation . Peut-on simuler une perte de poids de 20 kg ?


Tout serait donc si parfait dans les prisons marocaines ? La vidéo serait-elle tournée dans un studio de cinéma avec un acteur?  Vous devez connaitre  les révélations sur les mauvais traitements en prison du royaume qui ont été dénoncées dans une déclaration du CNDH, qui ne peut pas être taxé d’ennemi de la monarchie ! Et les accusations de tortures dans tous les rapports des grandes ONG des droits de l’Homme, et dans celui de Juan Mendez, les avez-vous lues ?


En juillet 2013 j’avais écrit à l’ambassade de Belgique à Rabat pour, déjà, dire ma préoccupation. La réponse de M. Tom Roose est pour le moins désinvolte :
«   j’attire votre attention qu’il a été condamné comme Marocain au Maroc. Dans ces cas l’ambassade de Belgique n’intervient pas dans le dossier. Il appartient dès lors à M. Aarrass de s’adresser en direct aux autorités marocaines en ce qui concerne sa situation de détention. »



Peut-on imaginer qu’ un prisonnier qui, selon Amnesty International était  « toujours conscient mais ne peut se tenir debout et a du mal à parler », alors en grève de la faim et de la soif, s’adresse en direct  aux autorités marocaines qui connaissent la situation dans laquelle il se trouve puisqu’elles en sont responsables ? ou aux autorités belges grâce au numéro spécialement réservé sur  GMS aux Belges en situation de détresse ? Il semble que les demandes  répétées  d’aide consulaires, par la famille et le comité de soutien, adressées à l’ambassade, qui pourtant s’engage sur son site à “fournir assistance appropriée à (ses) compatriotes en difficultés” ne soient jamais prises en compte . Un Belgo-Marocain n’est-il pas un “compatriote” à part entière ?


Le 9 octobre dernier j’ai fait partie de la délégation qui a rencontré le Consul à l’ambassade de Belgique à Rabat. Farida, la soeur d’Ali Aarrass, a longuement décrit la situation de détresse dans laquelle elle venait de trouver son frère à la prison de Salé II. Luk Vervaet a rappelé, une fois de plus, qu’ un Belgo-Marocain, plus belge que marocain, puisqu’il n’a pas vécu au Maroc, a droit à la protection consulaire promise. Mais voilà : la Belgique ne veut  pas, n’a pas le droit, de  froisser le Maroc. Pas d’incident diplomatique avec un État de droit ! Un État de quels droits ? Du droit de torturer? du droit d’emprisonner arbitrairement ?  du droit de traiter  la moindre critique d’accusation mensongère infondée? du droit d’exercer un arbitraire abus de pouvoir ?


Monsieur le Ministre, il y a quelques jours , lors d’une “grande conférence catholique”, vous n’avez pas accepté que le comité de soutien expose la situation de détresse dans laquelle se trouve Ali Aarrass à un public qui, par conviction, devrait être généreux et compatissant . Vous les avez mis à la porte. C’est regrettable.


Veuillez recevoir mes salutations.
Marie-José Fressard
Solidarité Maroc 05
05000 France
23/10/2015



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.