Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

lundi 31 octobre 2016

Le roi du Maroc vient en aide à la pop-star Saad Lamjarred


Maroc : le Roi voudrait que Dupond-Moretti défende un chanteur soupçonné de viol

Selon l'hebdomadaire marocain "Tel Quel", Mohammed VI aurait également décidé de prendre à sa charge les frais d'avocat de Saad Lamjarred, écroué pour "viol aggravé" à Paris.

L'avocat Éric Dupont-Moretti pourrait défendre le chanteur accusé de viol en France
Ajouter une
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
L'avocat Éric Dupont-Moretti pourrait défendre le chanteur accusé de viol en France
légende

Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
L'avocat Éric Dupont-Moretti pourrait défendre le chanteur accusé de viol en France

Le roi du Maroc vient en aide à la pop-star Saad Lamjarred. Le chanteur marocain, arrêté vendredi 28 octobre et écroué pour "viol aggravé" à Paris, pourrait compter sur le soutien du souverain, qui aurait conseillé un avocat français à la famille du suspect... Et non des moindres, puisque Mohammed VI aurait vanté le professionnalisme d'Éric Dupond-Moretti pour que l'avocat assure la défense du chanteur marocain, selon les informations de l'hebdomadaire marocain Tel Quel. Le roi du Maroc aurait par ailleurs décidé de prendre à sa charge les frais, selon la même source, qui cite l'agence de presse marocaine MAP.

Saad Lamjarred, célèbre chanteur de pop marocain, a été mis en examen et écroué, vendredi 28 octobre, à Paris. Il est soupçonné de "viol aggravé". Ce dernier aurait agressé sexuellement une jeune femme, dans sa chambre d'hôtel parisienne. La défense a fait appel afin de lui éviter la détention. Il devait animer, le 29 octobre, un concert au Palais des Congrès, à Paris.

L’avocat français Éric Dupond-Moretti a déjà représenté le roi Mohammed VI dans l’affaire dite du "chantage royal", impliquant les deux journalistes français Éric Laurent et Catherine Graciet. Ces derniers étaient soupçonnés d’avoir voulu négocier, moyennant une forte somme, la non-publication d’informations présentées comme gênantes dans un livre consacré à la famille du Roi.


La rédaction vous recommande


104761573555224952563
par Journaliste

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.