Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

vendredi 28 octobre 2016

Les villes qui accueillent des migrants de Calais

 Par  

Publié le mardi 25 octobre 2016 à 19h09 

Cette semaine, les 6.400 à 8.100 migrants qui vivent dans la "jungle" de Calais sont peu à peu relogés dans 450 centres d'accueil partout en France. 


Migrants afghans prêts à rejoindre un "CAO"
Migrants afghans prêts à rejoindre un "CAO" © Radio France / Thibault Lefèvre
Depuis lundi matin, les migrants de Calais prennent place à bord de bus, direction les CAO. Il en existe 450 en France, pour un total de 12.000 places. Tout le territoire français est concerné sauf l'Ile-de-France et la Corse. La Cimade, association solidaire des migrants, a recensé une grande partie de ces centres (voir carte ci-dessous), bien que tous n'y figurent pas. Si certaines communes peuvent accueillir jusqu'à 150 personnes, d'autres en logeront moins de dix.
La localisation des centres d'accueil a été décidée selon des critères démographiques, explique le ministère de l'Intérieur, "soucieux" de réussir l'insertion des migrants "dans le tissu local". L'Occitanie possède le plus grand nombre de CAO (71), devant le Grand-Est (64).
Répartition des centres par région
Répartition des centres par région © Ministère de l'Intérieur

A quoi sert un CAO ?

Une fois arrivés, ils bénéficient d'un accompagnement administratif, social et sanitaire si besoin. Ils sont informés de leurs droits. Selon la situation propre à chacun, ils sont aidés dans leurs différentes démarches : demande d'asile en France pour certains, aide au retour pour d'autres... Les migrants ne perçoivent aucune allocation. Le ministère de l'Intérieur estime le coût moyen d'une place en CAO à 25 euros par jour (hébergement, repas et accompagnement compris).
Les migrants qui remplissent une demande d'asile peuvent ensuite rejoindre un CADA : un centre d'accueil pour demandeur d'asile. Il en existe 300 en France (35.000 places au total). Ils sont encore une fois suivis dans leur démarche. S'ils obtiennent le statut de réfugié, ils ont trois mois pour quitter le CADA et trouver un logement. Si non, ils ont un mois pour partir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.