Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

mercredi 23 novembre 2016

COP22 : Déclaration d’Imider



 Déclaration d’Imider

Azul d-Amghnas,
Salutation de gloire et d’immortalité à l’âme du martyr de notre cause juste Lahcen Osebdan, salutation de défi et de résistance à la population d’Imider,  la liberté pour tous les détenus de la cause d’Imider durant les années 1986, 1996 et 2011/2016, un hommage à tous ceux qui méritent la salutation à travers le monde.

Parallèlement au sommet des parties sur les changements climatiques COP22 tenu à Marrakech, il y a quelques jours, le mouvement sur la voie 96 (MSV96) a animé un ensemble de formes de protestation et des activités liées à l’environnement et ce les 8-9-13-14 et 20 novembre 2016 entre le sit-in permanent à Imider et la ville de Marrakech.

Le mouvement protestataire d’Imider a entamé ses activités  en organisant deux ateliers portant sur l’extractivisme, puis sur l’éco-féminisme les 8 et 9 Novembre, qui sont encadré par des militants amis du Mouvement et en présence d’un groupe de militant-e-s  en provenance de  la Tunisie, l’Algérie, Kenya et des États-Unis ainsi  aux côté de la population d’Imider, où  il y a eu un  échange d’expériences de luttes entre les membres de ces différentes  régions,    par la suite, il y a eu le lancement du « festival cinématographique  d’Imider pour la justice environnementale » par la projection du film Kabyle « La montagne de Baya », et « Resistencia » d’Honduras et « #300kmsouth » produit par la population d’Imider conjointement avec le Comité provisoire du festival cinématographique d’Imider, en plus de courts métrages qui ont été projetés en faveur des enfants d’Imider.


A Marrakech, le MSV96 a repris ses activités le 13 Novembre par la re-projection des films cités ci-dessus en faveur d’un public composé des habitants de la ville et quelques étrangers, suivie par une conférence de presse en collaboration avec Redacop dans la matinée du 14 Novembre, en plus à la participation dans la marche mondiale pour le climat le même jours, durant laquelle nous avons levé des banderoles, pancartes et slogans protestataires d’Imider contre les crimes environnementaux de Managem, le sponsor du sommet des Parties  Cop22, ces jours-là ont connu la participation des militants du mouvement  à des réunions et à une variété de séminaires sur l’eau, les femmes, l’environnement, la résistance des peuples autochtones aux changements climatiques, etc.

A l’issue de ces différentes activités parallèles  de la Cop22, la population d’Imider est sortie dans une marche contestataire vers la mine d’argent qui est exploité  par  MANAGEM depuis 1969, mais les forces de répression publiques ont empêché les manifestants de progrès en  direction de la mine, où le Caïd de Tinghir a fait venir des dizaines d’éléments des forces d’intervention rapide et les forces  auxiliaires pour assiéger la marche pacifique, ce même Caïd de Tinghir Ahmed Igmakh et son agent-aide Ibrahim Mokhlis ont provoqué et menacé les participants à cette forme de lutte.

Le MSV96, à travers son organisation  de ces diverses activités parallèles à la Cop22, a tenté d’éveiller l’attention des responsables de l’Etat et les patrons de Managem, ainsi que l’opinion publique et la communauté internationale à faire la lumière sur la réalité des conditions mesurables vécues par les riverains de la mine d’Argent d’Imider à cause des crimes environnementaux commis par le sponsor officiel de la Cop22  durant les 46 ans de pillage et de l’épuisement de nos ressources naturelles et de la pollution de notre environnement  par la propagation des déchets miniers qui émanent des opérations de traitement d’Argent et qui sont rejeté dans notre territoire sans aucun traitement, tout cela sous la protection des autorités publiques qui protègent les intérêts de la société au détriment d’Imider, et les arrestations en 1986, 1996 et 2011 -2016 restent une preuve de cela, plus de 40 détenus (2-4 ans de prison) et le martyr d’Imider Lahcen Urhma en 1998 … etc.
Compte tenu de ce qui précède, le mouvement sur la voie 96 déclare à l’opinion publique ce qui suit:

* Notre insistance sur :
– La justice et la légitimité de nos revendications et notre cause considérée comme étant une extension objective de notre résistance historique, enracinée dans la mémoire collective vive d’Imider.
La légitimité et l’indépendance de notre cadre à l’égard de tout autre entité civile ou politique quoi que ce soit (associations, syndicats, partis politiques …).

* Notre rattachement à:
L’innocence des détenus d’Imider que ce soit ceux qui sont déjà libérés ou les quatre qui croupissent toujours dans les prisons de l’injustice.
La poursuite de la lutte pacifique jusqu’à l’arrachement de nos droits violés.
Le dialogue sérieux et responsable comme étant chemin à poursuivre en vue de rendre justice à la population d’Imider.

* Notre refus de :
La politique de pillage de nos ressources naturelles et la pollution de notre environnement par SMI/MANAGEM.
L’approche sécuritaire envers nos manifestations pacifiques, les politiques d’ignorance et toute  tentative de contourner notre dossier de droits (revendications).
– La politique de déformation de l’opinion publique sur ce qui se passe à Imider et le black-out médiatique systématique à l’encontre de notre lutte.
Toute tentative de marchandage de nos droits légitimes en échange de certaines concessions au profit de Managem/SMI qui exploite la mine d’Imider.

* Notre solidarité avec :
Les détenus de la cause d’Imider et leurs familles.
Tous les détenus d’opinion libre et des causes justes dans le monde entier.
Tous les mouvements sociaux porteurs des causes humanitaires justes (#Standingrock, #ZAD #NDDL, #NOTAV, Al Hoceima, Safi, Ben samim, les mouvements sociaux au sud-est, …).

Mouvement sur la voix 96 – Imider
Fait au sit-in/mont ALBBAN le 22 Novembre 2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.