Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

mardi 29 novembre 2016

En plein air à Paris, un professeur bénévole donne des cours aux réfugiés

image-couv-site-0013

En plein air à Paris, un professeur bénévole donne des cours aux réfugiés

FacebookTwitter

Chaque lecture de cet article finance gratuitement des projets sociaux
lire notre article
Voici le photo-reportage improvisé d’Eric Coquelin, photographe et auteur engagé sur les questions de démocratie contributive. Il s’est baladé sur la place de la Bataille Stalingrad, pendant un cours de français donné bénévolement par un membre du BAAM (Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants). Les photos montrent des visages plein de curiosité et pourtant, ces visages ont vu les horreurs de la guerre. Des clichés forts, qui vont à l’encontre des stéréotypes même dont souffrent les migrants de tout horizon.
Pour accompagner ces photos, le photographe a souhaité joindre à son reportage une lettre, à l’intention du professeur bénévole.
“Cher Monsieur,
Nous ne nous connaissons pas, et je ne sais même pas si nous nous recroiserons un jour. Même si j’ai une idée du lieu où vous retrouver, vous et vos amis bénévoles de l’association Baam (Bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants) qui donnez des cours de français aux migrants, place de la Bataille-de-Stalingrad à Paris… J’ai visité, sans faire de bruit, votre école à ciel ouvert et me suis arrêté dans votre ‘classe’. Frissons… Ce modeste témoignage pour vous remercier, vous encourager.”
E.C
Le BAAM est une association née en 2015 composée de juristes, professeurs, chercheurs, assistantes sociales, étudiants, citoyens lambda qui veulent jouer un rôle dans l’accompagnement des migrants à Paris. Afin de les protéger de la xénophobie et de l’indifférence, ils agissent directement sur le terrain, en apportant chacun leurs compétences à l’édifice. Ces bénévoles, au milieu des jungles et des squats, sont le lien humain et citoyen de réfugiés qui reviennent à peine d’une guerre, de massacres, ou de catastrophe écologique.
“Nous œuvrons et luttons pour un meilleur accueil des réfugiés, demandeurs d’asile et sans papiers en France : un accueil dans le respect de leurs droits, de leur dignité et de leur humanité.”
1-1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.