Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

samedi 26 novembre 2016

Il y a un an : Elles et ils s’appellent filles/fils des nuages, parce que depuis toujours, elles et ils poursuivent la pluie


Notes de lecture, débats et quelques notes de musique

Résultat de recherche d'images pour "lutter au sahara"Publié le   
 
Résultat de recherche d'images pour "Lutter au Sahara"Résultat de recherche d'images pour "lutter au sahara"« Il est grand temps pour la communauté internationale d’agir pour mettre un terme à l’occupation marocaine criminelle du Sahara Occidental, afin que les Sahraouis puissent jouir des droits à l’autodétermination et à la liberté pour lesquels ils ont courageusement lutté durant de nombreuses années, au sein de terribles conflits. J’espère vivement que cette publication portera le sort du peuple sahraoui vers un public beaucoup plus large, et contribuera à ouvrir la voie vers la fin de l’assujettissement brutal de la dernière colonie d’Afrique. » Noam Chomsky

Le Sahara occidental : un simple bout de désert ?
Terre oubliée du nord-ouest de l’Afrique, le Sahara Occidental a subi une centaine d’années de colonisation espagnole avant l’actuelle occupation par le Maroc qui empêche l’autodétermination de la dernière colonie du continent.
Une image qui fait écho à celle de la Palestine, alors que le Sahara Occidental ne bénéficie pas de la même attention de la part des médias.
Comment le droit international se positionne-t-il, et comment est-il respecté ? Comment une occupation se prolonge-t-elle depuis 40 ans dans le silence ? Pourquoi l’exploitation des ressources naturelles se trouve-t-elle à la source du statu quo ? Que sont devenus les droits de l’Homme et comment se transforme la culture traditionnellement nomade du peuple sahraoui ?
15 spécialistes, témoins et acteurs directs participent à cet ouvrage unique et contemporain, analysant ces questions et proposant une vision globale et vivante de l’épineuse « question » du Sahara Occidental.

Sous la direction de Denis Véricel et Apso,les auteurs :Edouardo Galeano, Francesco Bastagli, Anna Theofilopoulou, Oliver Quarante, Bill Fletcher Jr, Jacob Mundy, Vincent Chapaux, Ayad Ahram, Juan Soroeta, Jeffrey Smith, Erik Hagen, Alice Wilson, Tara Deubel, Sebastien Boulay, Mohamed Mouloud Mohamed Fadel.

Dernière colonie d’Afrique, inscrite en 1963 par les Nations Unies sur la liste des territoires à décoloniser, il reste étonnant que la situation des Sahraouis, des populations du Sahara occidental, ne préoccupe plus grand monde, y compris dans les mouvements anti-colonialistes. Que les grands de ce monde s’alignent sur les thèses et les intérêts de la monarchie marocaine est une chose, que les mouvements d’émancipation négligent le Front Polisario en est une autre. Certains peuples seraient-ils plus égaux que d’autres ?
Les auteur-e-s analysent l’histoire de cette région, la décolonisation « espagnole », la Marche Verte de la monarchie marocaine, la construction d’un « mur de défense » qui ressemble étrangement à celui que construisent les autorités israéliennes pour « isoler » les populations palestiniennes, l’occupation, les camps de réfugié-e-s, la troisième génération de Sahraouis née dans l’exil…

Sur les « murs » je souligne le beau texte d’Edouardo Galeano, « Finalement, ce mur qui méritait de tomber est tombé, mais d’autres ont surgi et continuent de surgir partout dans le monde. Bien qu’ils soient beaucoup plus hauts et longs que celui de Berlin, on n’en parle que peu ou pas ». L’auteur parle aussi de négation de droit de vote, de vol d’un pays par le Maroc, de reconnaissance diplomatique des Sahraouis par 82 pays mais aucun d’Europe, « Ainsi le Sahara est la dernière colonie d’Afrique. On lui a volé son indépendance ». Le titre de cette note est inspiré d’une phrase de son texte.

L’ouvrage est divisé en quatre parties :
·        Géopolitique du conflit
·        Le Maroc face au Sahara occidental
·        Le Droit – Les ressources naturelles
·        Regards anthropologiques
Les auteur-e-s parlent, entre autres, de l’autodétermination sahraouie, de non respect des lois internationales par l’État marocain « une puissance occupante n’avait pas le droit de disposer des ressources naturelles d’un territoire placé sous son contrôle », de mépris pour la Charte des Nations Unies, de violation des droits humains, de pillage illégal des ressources, de la réussite de la propagande marocaine, des soutiens et des investissements dont ceux de la France… Dans cette première partie je souligne particulièrement l’article de Bill Fletcher Jr « La lutte au Sahara Occidental : Dépasser son invisibilité aux États-Unis »

Les auteur-e-s abordent aussi « l’effort de marocanisation du territoire », les pratiques de colonisation, les diasporas sahraouis, la minorisation des « natifs » et des « natives », les constructions médiatiques de la monarchie marocaine, les droits humains, l’usage de la force, le mur, le droit humanitaire dans les territoires occupés, « Le Maroc applique une politique calquée à celle d’Israël dans territoires occupés du Sahara Occidental : la persécution policière, les détentions illégales, la torture, l’immixtion dans la vie privée, et les restrictions de la liberté de circulation et de résidence dont sont l’objet les Sahraouis sur leur territoire sont pratiquées quotidiennement », l’appropriation/accaparement des ressources, la corruption, les déplacements de population, les ressources halieutiques et les droits concédés aux flottes de pèche européennes…
Enfin, dans la dernière partie, sont analysés les élections et leurs modalités dans les camps de réfugié-e-s sahraouis, « la préférence pour une démocratie directe plutôt que représentative, et la concurrence électorale sans parti politique », les « identités » et l’intégration des minorités, la résistance et la place de la poésie…
« Quarante ans sans souveraineté, c’est compliqué et ça se paie ». En conclusion Mohamed Mouloud Mohamed Fadel parle de l’éloignement du futur…

Sous la direction de Denis Véricel et Apso : Lutter au Sahara
Du colonialisme vers l’indépendance au Sahara occidental
Amis du Peuple du Sahara Occidental, Givors 2015, 290 pages, 15 euros

http://ap-so.blogspot.fr/p/lutter-au-sahara-le-livre.html
Didier Epsztajn

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.