Pages

مدوّنة شبكة التضامن مع الشعب المغربي والصحراء الغربية في الخارج. تأسست هذه الشبكة في فبراير 2009 بمبادرة من التضامن مع المغرب 05، AZLS و شبكة تلاكسكالا.
للاتصال بنا أكتبوا إلى solidmar05@gmail.com

dimanche 27 novembre 2016

Le coordinateur sahraoui avec la MINURSO entame une visite de travail de quelques jours en Suède


Résultat de recherche d'images pour "Le coordinateur sahraoui avec la MINURSO entame une visite de travail de quelques jours en Suède"

Stockholm, 26 nov 2016 (SPS) 

Le coordinateur sahraoui avec la MINURSO, M’hamed Khaded a entamé vendredi une visite de travail de quelques jours en Suède, accompagné par le représentant du Front Polisario au Suède, Alien Habib Kentawi.
 M. Khaded a eu plusieurs rencontres avec le mouvement suédois de solidarité avec le peuple sahraoui, les acteurs de la société civile, des parlementaires et du parti communiste démocrate (parti au povoir).
Le coordinateur sahraoui s’est également entretenu avec la vice-ministre suédoise des affaires étrangères et la responsable aux relations extérieures du parti communiste, Aneka Sodor.
Les deux parties ont porté sur les moyens de renforcer la coopération et les relations bilatérales et historiques liant le Front Polisario et le Suède.
Les rencontres ont abordé les dangers de la situation actuelle dans la région notamment à la suite de l’expulsion par le Maroc de la composante politique et civile de la mission des Nations u ies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) et la tension dans la région d’El Guergarat (Sahara occidental) , ainsi que les obstacles dressés par le Maroc devant toute solution devant permettre au peuple sahraoui d’exercer librement son droit à l’autodétermination.
"La persistance du conflit menace la sécurité et la paix et empêche la réalisation de coopération internationale visant la mise en place de la justice, du développement et la protection des droits de l’homme dans la région du Maghreb", a indiqué M. Khaded.
Le responsable sahraoui a souligné que le Conseil de sécurité doit user de ses pouvoirs à travers touts les moyens juridiques afin de pousser les Nations unies à prendre les mesures nécessaires pour la mise en place le plan de paix ONU/OUA signé en 1991 entre le Front Polisario et le Maroc afin de permettre au peuple sahraoui l'exercice de son droit à l'autodétermination "à travers un référendum libre, juste et transparent, conformément aux  principes du droits international".
Pour sa part, le représentant du Front Polisario au Suède a dénoncé les violations marocaines de droits internationales perpétrées contre les Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental, appelant l’ONU et le Conseil de Sécurité à la création d’un mécanisme international pour surveiller et protéger  les droits de l’homme au Sahara occidental et la libération immédiate de tous les prisonniers politiques sahraouis dans les prisons marocaines. (SPS)
093/090/TRD 26414 NOV 016 SPS

Plus d'actualités

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.