jeudi 12 avril 2018

“Je suis votre avocat”



L'avocat parisien Gilles Piquois défend depuis plus de vingt ans les demandeurs d'asile. Président de l'association ELENA France.
Son métier ? Défendre le cas des demandeurs d’asile déboutés par l’Ofpra, explorer leur passé, pour leur donner une dernière chance. Valérie Denesle l’a suivi dans son exercice et en livre un film passionnant, “Je suis votre avocat”, à voir en exclusivité sur Télérama.fr, du 11 avril au 13 mai. 
Depuis près de trente ans, Gilles ­Piquois défend les demandeurs d’asile déboutés par l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Avec pour exigeante boussole l’application de la convention de Genève de 1951 : « Le terme “réfugié” s’appliquera à toute personne […] craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques. » Il est aussi le principal protagoniste du huis clos épuré et intense que met en scène le film de Valérie Denesle, Je suis votre avocat. Dans son cabinet, au fil des récits des réfugiés, se dessine la cartographie d’un monde en guerre et en souffrance. Pipe en bouche, le bonhomme, un poil bourru, les écoute, attentif. Soucieux de préparer leur dernière requête auprès de la CNDA (1), sans laisser la moindre faille que ne manqueraient pas d’exploiter les juges pour les discréditer, il réexplore avec eux un passé fait de traumatismes, de viols, de tortures. Les abreuvant de questions précises, entre exercice de géopolitique et enquête policière, il consigne avec minutie « les preuves » du bien-fondé de leur demande. Car ce qui se joue là, le péril d’un retour au pays, est bien souvent vital.
Dans son cabinet, au fil des récits des réfugiés, se dessine la cartographie d’un monde en guerre et en souffrance.
A la veille de la discussion à ­l’Assemblée nationale du projet de loi Asile et immigration, et alors que les avocats qui plaident d’ordinaire à la CNDA sont en grève depuis la mi-­février pour obtenir son retrait, il nous a paru important de montrer ce film. Aucune chaîne n’ayant souhaité le diffuser, nous avons décidé de le mettre en ligne gratuitement un mois durant, avec l’accord de la société de production Agat Films & Cie et de sa réalisatrice. Nous avons également voulu revenir avec Gilles Piquois sur les conditions de son tournage et affiner avec lui le décryptage d’un texte qui « sous prétexte de célérité bafoue les droits les plus élémentaires des demandeurs d’asile ».

Regarder le film, “Je suis votre avocat”


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire