jeudi 17 mai 2018

Le peuple sahraoui a édifié un Etat et œuvre à parachever sa souveraineté sur l’ensemble de ses territoires



Alger, 16 mai 2018 (SPS) L’ambassadeur de la République Arabe Sahraouie  Démocratique (RASD) à Alger, Abdelkader Taleb Omar a affirmé, mercredi, que  les Sahraouis avaient réalisé de grands acquis, à travers “l’édification  d’un État fort et opérationnel sur les plans administratif, judiciaire,  législatif et politique” et poursuivaient la bataille du parachèvement de  sa souveraineté sur l’ensemble de ses territoires occupés.
Sous occupation marocaine depuis 42 ans, le peuple sahraoui, persécuté,  contraint à l’exode et au statut de réfugié, “n’est pas resté passif”, a  déclaré à l’APS M. Taleb Omar, indiquant qu’au contraire, il a proclamé son  Etat et veillé à l’édification d’institutions étatiques fortes, partant du  pouvoir exécutif (gouvernement) et des institutions et établissements  répartis à travers les wilayas, daïras et circonscriptions administratives,  prodiguant des services en matière d’éducation, de santé, de justice et  d’autres, dans des conditions difficiles.
Les institutions de l’Etat sahraoui englobent un pouvoir législatif, à  savoir son parlement, qui tient des réunions périodiques, contrôle l’action  du gouvernement et exerce à travers des législatures, au sein duquel les  représentants de toutes les franges de la société sahraouie sont élus,  outre un pouvoir judiciaire englobant des tribunaux, le ministère public,  des magistrats, des avocats, ainsi qu’une armée populaire assurant la  protection et la sécurité et d’autres institutions gérées par des cadres  sahraouis”, a-t-il rappelé.
Après le retrait de l’armée espagnole, le territoire ne comptait pas de  diplômés universitaires, ni de cadres supérieurs ou de spécialistes, mais  “aujourd’hui, l’Etat sahraoui recèle des spécialistes, des diplômés des  instituts universitaires et des cadres d’Etat dans différentes spécialités,  tant à l’intérieur des territoires sahraouis libérés qu’à l’étranger”, a  soutenu le diplomate sahraoui.
M. Taleb Omar a tenu à souligner que le Front Polisario comptait des  personnalités et des responsables, à travers les continents et au sein des organisations internationales, dont des représentants et des ambassadeurs,  outre les autres composantes de l’Etat sahraoui, en attendant la libération  totale des territoires sahraouis.
“Il y a environ un tiers des territoires sahraouis qui sont libérés dont  l’occupant marocain nie l’existence, mais qui existent réellement depuis le  cessez-le-feu de 1991”, a-t-il indiqué.
“L’Etat sahraoui a considérablement consolidé ces acquis aujourd’hui,  grâce à la reconnaissance internationale arrachée du droit de son peuple à  l’autodétermination et à l’indépendance”, à travers un mouvement  international de solidarité en Afrique, en Amérique Latine, en Europe et en  Asie, soutenant la légitimité de l’Etat sahraoui, outre le soutien dont  jouit la cause auprès de l’ONU, sur la base du droit international”, a  indiqué le diplomate sahraoui.
“La cause sahraouie, forte de soutien et d’appui, est une cause claire et  évidente sur les plans légal, humanitaire, politique et judiciaire”,  constituant, ainsi, “un capital solide” pour l’édification des fondements  de l’Etat sahraoui, a ajouté l’ambassadeur. (SPS)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire