vendredi 18 octobre 2019

La souveraineté du peuple sahraoui sur ses ressources naturelles




par bureau Amis RASD, 15/10/2019
Madame, Monsieur, 

Nous sommes vraiment heureux de vous solliciter à nouveau pour assister à la conférence qui va se tenir au Sénat -  Salle Médicis -  ce 15 novembre 2019 à partir de 13H30.

Le sujet concerne le Sahara occidental et plus particulièrement la souveraineté du peuple sahraoui sur ses ressources naturelles. Le Front Polisario, fort des deux arrêts pris par la Cour de Justice européenne en 2016 et 2018, entend poursuivre ce combat. Ces arrêts réaffirment que le Sahara occidental est distinct du royaume du Maroc et qu’aucun accord de commerce avec un tiers ne peut se conclure sans le consentement du peuple sahraoui.  
C’est une « nouvelle bataille » qu’il nous faut mener à ses côtés pour faire en sorte que l’Union européenne respecte sa légalité et la légalité internationale quels que soient les puissants intérêts en jeu. Aussi , avec l’engagement de la sénatrice communiste, Madame Christine Prunaud, nous allons la démarrer dès cette année au Sénat.

Avec vous ? Prenez connaissance du programme joint et ne manquez pas de vous inscrire avant le 8 novembre.

Bien cordialement
Régine VILLEMONT, présidente.
***
Les arrêts rendus par la Cour de justice de l’union européenne (CJUE) en 2016 et 2018 ont clairement dit que le Sahara occidental est un territoire séparé et distinct du Maroc et qu’à ce titre les accords Union européenne/ Maroc ne peuvent s’y appliquer sans le consentement du peuple du Sahara occidental. Le Front Polisario a pris contact pour négocier un accord applicable au territoire, refusé par les dirigeants européens. Comme la CJUE a mis fin à l’application des accords de facto, les dirigeants européens ont décidé d’adopter un processus d’extension express, sans le consentement du peuple du Sahara occidental.
Cette décision européenne viole la souveraineté sahraouie, mais c’est aussi un cadeau empoisonné pour le Maroc qui a été obligé de reconnaître – ce qu’impose le processus d’extension – qu’il n’est pas souverain sur le territoire. Et ce, dans un accord international.
Le Front Polisario a de suite présenté un recours devant la Cour de Justice pour faire respecter la nécessité du consentement du peuple sahraoui, qui relève de son droit inaliénable à  l’autodétermination.


 Association des Amis de la RASD - 
bur.aarasd@wanadoo.fr
Site : association-des-amis-de-la-rasd.org ;  www.ecrirepourlesliberer.com
Facebook : Amis de la République Sahraouie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire