Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

mardi 8 février 2011

Maroc : oui, c'est lui Oussama El Khlifi, qui veut faire bouger le Maroc ...

Première image du DRS algérien

Oui, c'est lui sur la photo, celui qui se trouve derrière la convocation du 20 février appelant à manifester pour un royaume où le Roi règne mais ne gouverne pas, à l'instar du Royaume Uni et du Royaume d'Espagne.
Il s'appelle Oussama El Khlifi, diplômé en informatique, une profession qui, en Europe, ne manque pas travail et avec les meilleurs salaires. Mais au Maroc, à son âge, 23 ans, il n'arrive pas à trouver du travail.
Au début, il avait invité les jeunes à manifester le 27 février. Dans le but de saper cette initiative, le Makhzen a tout de suite déclaré que le 27 février correspond à la date de la République Arabe Sahraouie Démocratique, la nation proclamée, le 27 février 1976, par le Front Polisario sur le sol du Sahara Occidental annexé par le Maroc suite au retrait espagnol du territoire. Par conséquent, selon le Makhzen, il s'agit d'une "manipulation" du Polisario et du DRS, les services de sécurité algériens.
Le Makhzen a réussi à changer la date de la convocation, mais pas la volonté des jeunes Marocains qui persistent à vouloir manifester le 20 février.
Donc, le DRS, c'est lui, Oussama, selon le Makhzen. Un jeune courageux qui veut changer le cours des évènements au Maroc, surtout pour les jeunes condamnés au chômage quelle que soit leur qualification professionnelle.
Cette fois-ci pointer le Polisario et l'Algérie n'a pas marché, quoi qu'il faut reconnaître que c'est une méthode que, jusqu'à présent, a donné de bons résultats. Il suffit de voir le sentiment des Marocains envers leurs frères sahraouis et algériens pour s'en rendre compte. Tout cela parce que le gouvernement marocain ne désire pas perdre le soutien du peuple dans son invasion du Sahara Occidental, dans la répression de son peuple et dans le pillage de ses richesses.
Pour rappel, l'Espagne aussi est souvent accusé de tous les maux du Maroc. Jamais le clan de Mohamed VI qui pille à volonté les ressources du peuple marocain, qui réprime, qui viole les droits de l'homme et surtout qui maintient le peuple marocain dans la précarité depuis plus de 45 ans.
Rien que de penser que les makhzéniens, quand ils voient le titre, vont tomber sur le blog comme des mouches, il y a de quoi rattraper un fou rire