Chers amis lecteurs solidmar,


Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

mardi 21 juin 2011

Maroc : La farce continue et la répression aussi

Par anonyme marocain, Bellaciao,  18/6/2011


Hier le roi du Maroc a fait un discours appelant à voter Oui au référendum pour la nouvelle-ancienne constitution, c’est lui qui a désigné une commission pour la rédiger en leur dessinant les frontières à ne pas dépasser.

Finalement rien ne change au Maroc, le roi a tous les pouvoirs. Ce qu’on appelle au Maroc la démocratie est en fait une démocratie de façade pour montrer aux Européens et aux Américains qu’au Maroc ce n’est pas comme en Syrie.

Et pourtant la répression est aussi féroce qu’avant, les gens ont très peur de parler, on les oblige à sortir dans des manifestations en faveur du roi, les enlèvements des militants sont monnaie courante, la torture c'est pareil qu’avant.

Les États européens et américains continuent à soutenir ce régime par tous les moyens, les grands médias aussi (va savoir pourquoi) ?

Ce que ne savent pas les Européens et les Américains c’est que le jour où ce régime s’effondrera, ils auront beaucoup de soucis à se faire car la famille royale détient les 3/4 (trois quart) de la richesse nationale marocaine, ça ne sera pas une crise économique à la tunisienne après Ben Ali mais 100 fois ou plus, plus grave et plus profonde, car Ben Ali ne détenait même pas la moitié de la richesse nationale, ce n’est pas une Lampedusa qu’on aura mais des centaines de Lampedusa.
Un membre du Comité de Casablanca du mouvement du 20 février lors de la manifestation du 20 mars
Les Européens surtout (à cause du voisinage) auraient plus à gagner en soutenant le vrai processus démocratique proposé par le mouvement du 20 février (qui rassemble toute l’opposition marocaine et au delà), que de soutenir un régime dépassé, un régime moyenâgeux où les gens ne sont même pas des citoyens mais des sujets qui doivent être obéissants et dociles, sinon c’est la répression et la torture.

Ne croyez pas ce qu’on vous raconte dans les grands médias français, que le Maroc mène un changement en douce, que les gens aiment leur roi ... etc. L’histoire récente du Maroc est une histoire de sang, de torture et de pauvreté, d'un régime qui méprise son peuple et qui pille son pays.

Parlez de notre lutte autour de vous, SVP.
L’avenir est dans l’amitié entre les peuples et non entre les Etats.
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article118223