Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

samedi 12 novembre 2011

Conférence-Débat avec Ahmed Benseddik à Bruxelles /

Samedi 12 novembre 2011; conférence-Débat sous le thème : « Le Maroc: entre illusion de changement et réalité de la mal-gouvernance » avec la participation de l’ingénieur Ahmed Benseddik et le journaliste Saïd Salmi.

Ahmed Benseddik nous livrera ses témoingnages de la mal-gouvernance et la corruption qui gangrène au sommet du régime makhzénien.

Said Salmi nous fera partager ses dernières analyses de la situation politique et économique au Maroc, et l’impasse dans laquelle se trouve le régime makhzénien face à la contestation et aux revendications légitimes du M20F.

Heure : samedi 12 novembre · 17:00 – 20:00
Lieu : De Pianofabriek | Rue du Fort 35, 1060 Saint-Gilles | Bruxelles

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=8152
http://www.demainonline.com/2011/11/11/conference-debat-avec-ahmed-benseddik-a-bruxelles/

vendredi 11 novembre 2011

Attac/CADTM Maroc : Liberté pour notre camarade Agadil


Par Jawad, pour attac/cadtm Maroc, 10/11/2011

ATTAC/CADTM MOROCCO : FREEDOM for our comrade Agadil and STOP the harassment of Moroccan activists

Aujourd’hui notre camarade Abdeljalil a été présenté devant le juge et son jugement a été reporté au  12 décembre. Son relâchement provisoire proposé par ses avocats a été refusé !! Plusieurs violations ont été enregistrées par la défense et fera l'objet d'un communiqué ultérieur notamment concernant l'absence de décision judiciaire pour son arrestation !!

Je rappelle que notre camarde
ABDELJALIL AGADIL , membre d’Attac Safi et du mouvement du 20 février de la ville,  a été victime pendant trois jours de séances de torture : il est resté suspendu avec des coups sur son dos …

Nous dénonçons ces actes barbares qui démontrent encore une fois que les années de plomb au Maroc se conjuguent aussi au présent et que  le régime n’a pas encore ôté sa tenue de tortionnaire contrairement à ce qu’on peut croire ou à ce que certains veulent nous faire croire  !!

Je viens d'être informé qu'un autre camarade du mouvement du 20 février vient d'être arrêté à Casablanca.

Nous avons tant besoin de vos messages de solidarité et de votre pression sur les autorités pour que ces actes cessent et que notre camarade soit relâché !

Fax et mail de protestation à adresser à :
M. Le Premier Ministre : - Fax : 00 212 037761777 courrier@pm.gov.ma
M. Le Ministre de la Justice : - Fax 00 212 037723710 courrier@mj.gov.ma
M. Le Ministre de l’Intérieur: Fax 00 212 037766861 ou bien 212 037767404 courrier@mi.gov.ma

 Merci de nous envoyer une copie
Nous comptons sur votre solidarité

FORUM DE LA SOCIETE CIVILE-STRASBOURG

Vous trouverez  ci-dessous le programme du Forum de la Société Civile, organisé ce week-end à Strasbourg par la Conférence des ONG du Conseil de l’Europe, et auquel l’ASDHOM sera représentée par son secrétaire général.
 -------------------------------------
FORUM DE LA SOCIÉTÉ CIVILE

Vivre ensemble
Concilier la diversité et la liberté dans
l'Europe du XXIe siècle
Strasbourg
13 novembre 2011
Centre européen de la jeunesse Strasbourg
(uniquement pour les participants invités)
14 novembre 2011
Salle 1, Palais de l’Europe
------------
Projet de programme

Le Forum est organisé par la Conférence des organisations internationales non gouvernementales (OING), avec le soutien du Conseil de l'Europe et une contribution financière d’OING-service. Il s'inscrit dans le prolongement du Forum des ONG sur le thème « Nouveaux défis multiculturels : quels rôles pour les ONG ? » que la Conférence des OING a tenu les 24 et 25 mars, à Istanbul.

Objectifs
- donner une dimension « société civile » à la mise en œuvre du « Livre blanc sur le dialogue interculturel », adopté par le Comité des Ministres en mai 2008, et des recommandations du rapport du Groupe d'éminentes personnalités sur le thème « Vivre ensemble : concilier la diversité et la liberté dans l'Europe du XXIe siècle », en identifiant de nouvelles stratégies propices au développement de sociétés multiculturelles participatives en Europe ;
- mettre en lumière les nouveaux défis multiculturels auxquels doivent faire face les sociétés européennes et recenser les meilleures pratiques dans les activités des ONG visant à maîtriser la diversité et à en faire un atout pour la société ;
- offrir un cadre pour permettre aux ONG de mettre en commun leurs expériences et pour favoriser le dialogue entre les représentants de la société civile et les représentants des gouvernements, des parlements et des autorités locales et régionales ;
- lancer la « boîte à outils » pour la pratique du dialogue interculturel ;
- poursuivre la coopération avec la société civile des pays du pourtour méridional de la Méditerranée.

Participants
Le Forum rassemble des représentants de la société civile européenne qui s'attachent à promouvoir le principe du « vivre ensemble » par le biais de leurs activités. Compte tenu de l'élan vers la démocratie qui s'est manifesté dans les pays des régions méridionale et orientale de la Méditerranée, les représentants de la société civile de ces pays seront associés au Forum en qualité de participants mais aussi d'intervenants pour élargir le débat et prendre en compte leurs aspirations et leurs expériences du « vivre ensemble » dans des sociétés multiculturelles. En outre, des représentants des gouvernements, des parlements et des autorités locales et régionales de différents pays européens seront invités pour un dialogue politique avec les participants.

Structure du Forum
Les thèmes du Forum seront traités sous l'angle de la contribution de la société civile aux travaux du Conseil de l'Europe.

La première journée du Forum est réservée à une cinquantaine de participants sélectionnés par l'intermédiaire d'un appel ouvert à candidatures. Les ateliers du premier jour seront centrés sur l'expérience concrète des ONG et recourront à des méthodes de travail participatives et interactives.

Les séances plénières du deuxième jour, ouvertes aux représentants de la société civile, des universités et des autorités, inscriront les débats du Forum dans le cadre des réalisations et activités du Conseil de l'Europe et des phénomènes que connaît actuellement l'Europe, comme l'illustre le rapport du Groupe d'éminentes personnalités. Elles seront également l'occasion d'engager un dialogue politique entre les représentants de la société civile et ceux des gouvernements, des parlements et des autorités locales et régionales. Les conclusions des ateliers structureront ce dialogue.

La diversité sera au centre de la thématique du Forum de la société civile qui se demandera :

- comment l'éducation démocratique et interculturelle peut donner aux citoyens les moyens de maîtriser la diversité et d'en tirer parti ;
- comment instaurer la cohésion sociale dans des sociétés multiculturelles.

Afin de recenser les meilleures pratiques de l'action des ONG et de leur participation au débat politique, à la prise de décisions et à leur mise en œuvre, ces questions seront traitées à deux niveaux du processus politique, à savoir :

- l'élaboration des politiques – le rôle de la société civile dans la prise de conscience des questions en jeu et dans leur inscription à l’agenda politique ;
- la mise en œuvre effective des politiques – le rôle de la société civile dans l'application de mesures concrètes et la responsabilisation du gouvernement.

Dimanche 13 novembre 2011 : Centre européen de la Jeunesse, Strasbourg
Journée réservée aux ONG invitées

09.00 - 09.15 Ouverture (salle 3.2)

Jean-Marie HEYDT
Président de la Conférence des OING du Conseil de l'Europe

09.15 - 09.45 Présentation du projet de la « boîte à outils » pour la pratique du dialogue interculturel

Christoph SPRENG, co-ordinateur du projet, Association internationale Initiatives et Changement
Romina MATEI, Youth Express Network, Timisoara Intercultural Institute
Denzil NURSE, Espoir dans les villes
Yulia ZVEREVA, Fondation russe pour la Paix

09.45 - 10.00 Introduction aux ateliers thématiques par les modérateurs

10.00 - 10.30 Pause café

10.30 - 12.30 Première série d'ateliers thématiques parallèles sur « L'élaboration des politiques »

Atelier 1 a Diversité et éducation (anglais/français) (salle 3.1)

Modérateur Sabine ROHMANN, Présidente de la Commission éducation et culture de la Conférence des OING

Intervenant Fidele MUTWARASIBO, Conseil des Migrants d'Irlande

Intervenant Monika STACHNIK CZAPLA, Association polonaise d’éducation extrascolaire

Rapporteur Farah CHERIF D’OUEZZAN, Association Thaqafat

Atelier 2 a Diversité et cohésion sociale (anglais) (salle 3.2)

Modérateur Sophie KAMMERER, Réseau européen contre le racisme

Intervenant Katerina VASILESKA, Agence de développement local Struga

Intervenant Narcisse MBUNZAMA LOKWA, Infogroup International

Rapporteur Ekaterina KUZINA, Institut de l’UNESCO sur les technologies d’information dans l’éducation

12.30 - 14.00 Pause déjeuner

14.00 - 16.00 Deuxième série d'ateliers thématiques parallèles sur « La mise en œuvre effective des politiques »

Atelier 1 b Diversité et éducation (anglais/français) (salle 3.1)

Modérateur Sabine ROHMANN, Présidente de la Commission éducation et culture de la Conférence des OING

Intervenant Una MEMISEVIC, Centre pour le développement de l’éducation non formelle

Intervenant Nicoletta MANZINI, Centre interculturel « Mondinsieme »

Rapporteur Farah CHERIF D’OUEZZAN, Association Thaqafat

Atelier 2 b Diversité et cohésion sociale (anglais) (salle 3.2)

Modérateur Sophie KAMMERER, Réseau européen contre le racisme

Intervenant Zaheer AHMAD, Association nationale de police musulmane

Intervenant Günter FRIESENHAHN, Association européenne des écoles de travail social

Rapporteur Ekaterina KUZINA, Institut de l’UNESCO sur les technologies d’information et d’éducation

16.00 - 16.30 Pause café

16.30 - 17.30 Séance plénière

Comptes rendus des rapporteurs et résumé de la première journée

Lundi 14 novembre 2011 : salle 1, Palais de l’Europe
Journée ouverte aux ONG nationales et internationales, au public et aux médias

09.00 - 09.45 Présentation du rapport du Groupe d'éminentes personnalités « Vivre ensemble : concilier la diversité et la liberté dans l'Europe du XXIe siècle »

Thorbjørn JAGLAND
Secrétaire Général du Conseil de l'Europe

Edward MORTIMER
Rapporteur du Groupe d’éminentes personnalités

09.45 - 10.30 Ouverture du Forum de la société civile

Jean-Marie HEYDT
Président de la Conférence des OING du Conseil de l'Europe

Eleanor FULLER
Présidente des Délégués des Ministres, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire, Représentante permanente du Royaume-Uni auprès du Conseil de l’Europe

Latchezar TOSHEV
Ancien rapporteur sur « Vivre ensemble dans l'Europe du XXIe siècle »
Membre de la Commission des questions politiques et de la Commission de la culture, de la science et de l’éducation de l’Assemblée parlementaire

10.30 - 11.00 Pause café

11.00 - 12.30 Table ronde sur le thème « Diversité et éducation » avec la participation de représentants de la société civile et des autorités

Modérateur : Sabine ROHMANN
Présidente de la Commission éducation et culture de la Conférence des OING

Arif MAMMADOV
Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire, Représentant permanent de l’Azerbaïdjan auprès du Conseil de l’Europe, Président du Groupe de rapporteurs des Délégués des Ministres sur l’éducation, la culture, le sport, la jeunesse et l’environnement

Michael CONNARTY
Membre de la Commission de la culture, de la science et de l’éducation de l’Assemblée parlementaire

Emer COSTELLO
Conseiller municipal, Dublin, réseau Clip

Farah CHERIF D’OUEZZAN
Rapporteur de l’atelier 1, Association Thaqafat

Christoph SPRENG
Responsable de l’élaboration de la « boîte à outils » pour la pratique du dialogue interculturel

12.30 - 14.00 Pause déjeuner

14.00 – 15.30 Table-ronde sur la « Diversité et cohésion sociale » avec la participation de représentants de la société civile et des autorités

Modérateur : Sophie KAMMERER
Réseau européen contre le racisme

Esther MAURER
Ancien rapporteur du Congrès des Pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe sur l’intégration des migrants

Mertefe BARTINLIOĞLU
Conseiller régional, Oslo

Ekaterina KUZINA
Rapporteur de l’atelier 2, Institut de l’UNESCO sur les technologies d’information dans l’éducation

Denzil NURSE
Membre du groupe de rédaction de la « boîte à outils » pour la pratique du dialogue interculturel, Espoir dans les villes

15.30 – 15.45 Pause

15.45 - 17. 00 Table ronde sur le « Changement démocratique dans les pays du sud de la Méditerranée : quel rôle pour la société civile ? » avec la participation de représentants de la société civile de l’Egypte, du Maroc et de la Tunisie

Modérateur : Denis HUBER
Directeur exécutif du Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe

Hafez SEADA
Organisation égyptienne pour les Droits de l’Homme

Ayad AHRAM
Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc

Sami BELHAJ
Association tunisienne pour l’Ancrage du Civisme

Florence MARDIROSSIAN
Carrefour de la République

Veysel FILIZ
Représentant de la Conférence des OING du Conseil de l’Europe

17.00 - 17.30 Séance de clôture

Israël MENSAH
Rapporteur général
Vice-président de la Commission démocratie, cohésion sociale et enjeux mondiaux de la Conférence des OING

Jean-Marie HEYDT
Président de la Conférence des OING du Conseil de l’Europe

Sahara Occidental, la guerre des pierres

Par APSO, 10/11/2011

À El Aaiun, au Sahara Occidental occupé, alors que les services municipaux de ramassage des ordures ne font plus leur travail depuis de nombreux mois, laissant cette fonction de la collectivité aux initiatives individuelles, d'autres fonctionnaires du royaume, policiers et miliaires, se montrent très actifs et caillassent les Sahraouis pour les empêcher de rester dans les rues.
Voir http://youtu.be/qLziWmOJwW0 édifiant à partir de la 6ème minute, et http://youtu.be/pXg-Z6LU-kA idem à partir de la 2ème minute.

Les rues sont donc autorisées aux ordures mais pas aux Sahraouis. Si cette politique qui semble s'être instaurée depuis un an est un défi à la propagande angéliste du Maroc sur le territoire occupé, c'est aussi une technique inédite de promotion du tourisme !

Les terrains vagues couverts de poubelles jalonnent la ville occupée autant que les débuts de constructions en parpaing toutes identiques qui témoignent de la volonté effrénée du Maroc d'attirer toujours plus de colons marocains dans ce désert qu'ils n'apprécient que pour les subventions qu'on leur donne pour s'y installer.

Pour les touristes non avertis, le Sahara Occidental est un territoire non autonome, la dernière colonie d'Afrique, qui attend qu'aboutisse le processus de l'autodétermination de son peuple originaire, le peuple Sahraoui. Le Sahara Occidental n’est pas le Maroc.

Les Marocains qui y vivent, et qui par pan-Sahraouisme peuvent s'affirmer sahraouis et porter les vêtements traditionnels, sont des instruments de la colonisation, déplacés là en pleine infraction à la légalité internationale.

Les tonalités orangées des murs des bâtiments, - couleur de crépis imposée de force par les autorités -, comme les places publiques en carton-pâte dignes des cartes postales, sont des mirages proposés aux crédules, pour démontrer la bienveillance des autorités coloniales. Cela n'a cependant pas de rapport avec les immenses profits que le roi, ses généraux, les invités étrangers de marque, les entreprises marocaines, espagnoles, françaises...  tirent directement ou indirectement des ressources naturelles volées à la terre sahraouie, contre la volonté du peuple.

Bien sûr, les choses dites ne sont pas les choses écrites, et les mensonges ont des impacts plus durables que la réalité qui se doit de se démontrer… alors il faut lire entre autres, l’avis du conseil de sécurité de 1975 et la déclaration 34/37 de l’ONU en 1979 :
"L'Assemblée générale [...] déplore vivement l'aggravation de la situation découlant de la persistance de l'occupation du Sahara occidental par le Maroc et de l'extension de cette occupation au territoire récemment évacué par la Mauritanie"…

Dans notre 21ème siècle, il reste une colonie en Afrique, le Sahara Occidental. L’Espagne son ancien colonisateur n’assume pas la responsabilité de l’administration qui lui échoit, pas plus qu’elle n’est cohérente dans son attitude avec le Maroc qui a colonisé partiellement le territoire à partir de 1975.

Les Sahraouis vivent dans des campements de réfugiés, ou sous l’occupation avec ses violences quotidiennes. En territoires occupés, ils résistent contre le colonisateur quand la valse des diplomaties internationales ne démontre que leur inefficacité. Ils ripostent à coups de pierres au caillassage débridé des autorités.

A propos de la soirée de solidarité de l'ASDHOM, prévue demain 12 novembre à Nanterre

Par le Conseil d’administration de l’ASDHOM, Paris, le 11/11/ 2011

Rappel: Soirée ASDHOM le samedi 12 novembre à Nanterre

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité Internationale (SSI), l’ASDHOM vous convie à une soirée de solidarité avec le Mouvement du 20 février au Maroc.

Samedi 12 Novembre à 19h
Salle Jacques Decours, Rue des Rosiers à Nanterre

Au programme : Interventions, dîner, exposition, musique…

Cette soirée, prévue initialement avec la participation de l’écrivain Gilles Perrault, se tiendra finalement sans ce grand ami du peuple marocain. En effet, il vient de nous apprendre qu’il ne pourra malheureusement pas être parmi nous demain. Son médecin lui a signifié dans un verdict médical l’interdiction de bouger. Il est tenu de rester sous surveillance médicale pour éviter toute complication.

Il nous a chargés de vous transmettre ses sincères excuses.

Nous sommes conscients que bon nombre d’entre vous aurait souhaité échanger avec M. Gilles Perrault, d’autant plus que les connaissances historiques de l’écrivain nous auraient été bien utiles pour mieux cerner le contexte de lutte actuelle. Il est le premier à être désolé. Nous le sommes bien évidemment avec lui.

L’ASDHOM lui souhaite un prompt rétablissement. Elle tient à lui décerner, comme prévu, « l’attestation de citoyen d’honneur du Maroc ».

Il aurait bien aimé être avec nous dans cette soirée pour dire le soutien au Mouvement du 20 février et pour permettre l’échange entre militantEs et sympathisantEs autour d’une représentante du Mouvement du 20 février, et ce dans un cadre convivial qui sera égayé par les performances musicales de Said Mesnaoui et de Ghassan El Hakim.
Nous comptons sur votre présence

jeudi 10 novembre 2011

Sarkozy l'irréprochable au G20 : 37 000€ pour une nuit à Cannes !

Par Ali Fkir, sur facebook, 10/11/2011 

  Article de la Dépêche 

En pleine crise économique, et alors que le gouvernement racle les fonds de tiroirs à la recherche des milliards manquants, le prix de la nuit d’hôtel de Nicolas Sarkozy à Cannes, la semaine dernière pour le sommet du G20, frise la provocation. En dépensant un peu plus de 37 000 € pour une nuit dans une suite de l’hôtel Majestic de Cannes, le Président français se hisse sur la plus haute marche du podium des dirigeants peu regardants à la dépense. 

Il devance Barack Obama et Silvio Berlusconi, hébergés au Carlton voisin, pour respectivement 35 000 € et 29 000 € la suite. Le président chinois Hu Jintao, objet de toutes les attentions, a payé trois fois moins cher sa chambre au Gray d’Albion, soit 11 600 €. Sans pour autant dormir dans un Formule1, le Premier ministre anglais David Cameron peut s’enorgueillir d’avoir été le plus économe des dirigeants présents à Cannes. Il n’aura déboursé « que » 1950€ pour une nuit au Marriott. C’est toujours 300 € de plus que le salaire mensuel médian en France. On est loin de la « République irréprochable » du candidat Sarkozy en 2007. Il ne suffira pas de geler le salaire du Président et des ministres pour y parvenir. »

Nouvelle révélation dans l’affaire Zakaria Moumni ? Faux procès, suite.

Par Badr Soundouss, demainonline, 7/11/2011

Rabat.- Selon Abderrahim Jamaï, le défenseur de Zakaria Moumni, le champion du monde de light Contact emprisonné depuis un an dans un pénitencier marocain pour une sombre affaire « d’escroquerie« , les deux accusateurs de son client n’existent peut-être pas.

On se rappelle que le 27 de septembre 2010, à sa descente d’avion à l’aéroport de Rabat-Salé, Zakaria Moumni, qui venait pour proposer ses services à la Fédération royale marocaine de boxe, fut kidnappé par des agents de la DST dirigée par Abdellatif Hammouchi.

Selon un communiqué d’Amnesty International, Moumni aurait été torturé par ses kidnappeurs. « Les yeux bandés, menotté et les jambes entravées pendant plus de 72 heures, privé de nourriture et d’eau en quantité suffisante, déshabillé et forcé à rester nu pendant plusieurs heures d’affilée, soumis à la méthode de la falaqa (coups assenés sur la plante des pieds) tandis qu’il était allongé sur le dos, roué de coups de pied, giflé, privé de sommeil et forcé à rester debout, à genoux ou assis attaché à une chaise pendant qu’on l’interrogeait. Il a été questionné sur les déclarations qu’il avait faites aux médias, notamment à Al Jazeera et Al Ayam, dans lesquelles il critiquait la mauvaise gestion de la Fédération royale marocaine de boxe et d’autres associations sportives au Maroc, ainsi que sur une brève entrevue qu’il avait eue en 2006 avec le roi Mohammed VI. Il a également été interrogé sur ses multiples tentatives pour rencontrer le roi. Son avocat a indiqué qu’il présentait des lésions visibles au tibia quand il l’a vu pour la première fois, le 4 octobre 2010 », avait dénoncé l’organisation humanitaire dans un communiqué.

Quelques jours plus tard, le 30 octobre, la DST remit le boxeur à la police judiciaire de Rabat qui, sans poser aucune question sur la disparition forcée de l’intéressé pendant trois jours, reprit les interrogatoires comme si de rien n’était.

Plusieurs questions des policiers avaient trait aux visites faites par Zakaria Moumni au roi Mohamed VI lors des virées parisiennes du souverain. Le boxeur se postait devant le roi pour demander qu’il intercède auprès de l’administration marocaine afin qu’elle lui fournisse l’emploi auquel il a droit en tant que champion mondial d’une discipline sportive. Comme si tenter de parler avec le roi à l’étranger constituait un délit, comme si cela était du ressort de la justice marocaine.

Amnesty assure sur la base des déclarations des membres de la famille de Zakaria Moumni que ce dernier a été sommé « par des policiers [de la PJ] de signer sous la torture une déclaration qu’il n’a pas été autorisé à lire ». Le même jour il a comparu devant le procureur du roi à Rabat, Abdeslam Imani, qui n’a à aucun moment contesté la trouble procédure judiciaire, le suspect ayant quand même disparu pendant trois jours…

Accusé « d’escroquerie » , il aurait « soutiré de l’argent à deux personnes qui souhaitaient s’installer en France », il a été condamné, sans l’assistance d’un avocat précisent ses amis, à une peine de trois ans d’emprisonnement, assortie d’une amende. Bizarrement, ses deux accusateurs n’ont pas été appelés à la barre pour réitérer leurs accusations. Ni devant le tribunal de première instance ni devant la cour d’appel qui, en janvier dernier a rejugé l’affaire et ramené la peine à deux ans et demi.

Pourtant, depuis le début de l’affaire, Zakaria Moumni jure que ces accusateurs n’existent pas et que l’affaire d’escroquerie est un montage pour le punir d’avoir tenté d’approcher le roi en France.

D’ailleurs, depuis que la Cour suprême a annulé la sentence en appel et ordonné que Moumni soit rejugé les deux accusateurs n’ont toujours pas apparus. Ils seraient introuvables et leurs adresses seraient fausses.

La vérité dans cette histoire c’est que comme l’expliqué maître Abderrahim Jamaï au quotidien El Pais, « tout ceci démontre une instrumentalisation de la justice. L’entourage du roi n’a pas voulu perdre plus de temps avec ce garçon à qui il considérait comme un parasite. Zakaria Moumni est en train de payer le prix de ses dénonciations dans la presse sur la corruption et l’attitude de certains membres de l’entourage royal ».

D’après Zakaria Moumni son interlocuteur au Palais et celui par qui ses malheurs sont arrivés s’appelle Mohamed Mounir Majidi.

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=7992