Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

samedi 14 avril 2012

Nouvelle pétition pour sauver Ezedine et ses camarades en grève de la faim

Par Solidarité Maroc 05 et le Comité de soutien à Ezedine et ses camarades en grève, 11/4/2012
Lire le texte diffuser partout  et signer :
 


Pour sauver Ezedine et ses camarades en grève de la faim

Les 28 prisonniers politiques marocains grévistes soutiennent le combat d’Ezedine Erouissi

 
* Liste probablement incomplète des détenus en grève de la faim
dans les prisons du Maroc (situation fin mars 2012)
Prénom
Nom
prison
en grève  depuis
Ezedine
EROUISSI
Taza
19/12/2011
Mohamed
GHLOUD
Fès (Aïn Kadouss)
23/01/2012
Mohamed
FETAL
Fès (Aïn Kadouss)
23/01/2012
Ibrahim
SAÏDI
Fès (Aïn Kadouss)
23/01/2012
Mohamed
ZGHDIDI
Fès (Aïn Kadouss)
23/01/2012
Abdelkarim
KENDI
Safi
30/01/2012
Abdelkader
FIDADI
Safi
30/01/2012
Mohamed
GHELAT
Taza
14/02/2012
Agadil
ABDELJALIL
Safi
20/02/2012
Hicham
TANI
Safi
20/02/2012
Ali
TAABAN
Safi
20/02/2012
Zaid
AADIL
Safi
20/02/2012
Omar
MOURTAB
Safi
20/02/2012
Hicham
SALEH
Errachidia
22/02/2012
Alioui
El Ghali
Errachidia
22/02/2012
Abdellatif
AL IDRISSI
Errachidia
22/02/2012
Youssef
AHJIJ
Taza
29/02/2012
Tarik
LHAMANI
Taza
05/03/2012
Abdessamad
EL HIDOUR
Taza/Casa(Oukacha)
12/03/2012
Boubeker
JADA
Taza
14/03/2012
Lahcen
DRAHOU
Taza
14/03/2012
Mohamed
BOUKMARA
Taza
14/03/2012
Yassir
NOUJAJI
Sidi Ifni
22/03/2012
Mourad
ECHEOUINI
Marrakech
27/03/2012
Youssef
EL HAMDIA
Marrakech
27/03/2012
Mohamed
LAÂBID
Agadir
28/03/2012
Abdellah
BELLAJ
Agadir
28/03/2012
*




* 28ème : Driss Sedraoui, emprisonné à Kénitra au début de l'année avec 22 camarades, avait commencé une grève de la faim. Nous n'avons pu obtenir aucune information. Est-il toujours en grève, ses camarades sont-ils toujours avec lui ?

Ode à la Méditerranée et au "métissage" pour Mélenchon à Marseille

 Par Julie DUCOURAU , AFP , 14/4/2012
 A huit jours du premier tour, le candidat du Front de gauche, détournant son slogan "place au peuple", a investi la plage du Prado sous un grand soleil. Des dizaines de milliers de personnes s'y sont pressées sous une marée de drapeaux rouges et tricolores pour ce troisième meeting en plein air en moins d'un mois.

Faisant une ode à la Méditerranée, M. Mélenchon, dans un discours fleuve d'1h20 conclu comme d'habitude par L'Internationale et la Marseillaise, a estimé que la "chance" de la France était "le métissage", après avoir salué son auditoire "émouvant, grand et beau", le poing levé et tout sourire.

Sous des "youyous", le potentiel troisième homme de la présidentielle a rendu hommage aux "Arabes et Berbères" par qui sont venus en Europe "les mathématiques ou la médecine" au temps où "l'obscurantisme jetait à terre l'esprit humain".

Refusant "l'idée morbide et paranoïaque du choc des civilisations", il a dit sa pensée aux Maghrébins "qui ont libéré le sol de la patrie des nazis". "Les peuples du Maghreb sont nos frères et nos sœurs" et il n'y a "pas d'avenir pour la France sans" eux, a dit le natif de Tanger (Maroc), dans un discours personnel et lyrique, régulièrement interrompu par les "tous ensemble!".

Et de s'en prendre à Nicolas Sarkozy qui lors de ses visites à Marseille "parle exclusivement de la sécurité qu'il n'est pas capable d'assurer", et aux "partis extrémistes de la haine qui montrent du doigt au nom de sa religion", "foutez-nous la paix!".
(...) Avant lui, Pierre Laurent (PCF) avait comparé "le vent de la Méditerranée" qui souffle sur Marseille à "la déferlante populaire" du FG: "Quand il se lève personne ne peut lui résister".(...)

Dans l'entre-deux tours, l'eurodéputé pour qui "l'insurrection citoyenne est commencée", s'est aussi dit disponible si les syndicats le veulent, à participer à un "1er Mai stupéfiant d'unité et de puissance".

Car si la gauche l'emporte le 6 mai, "la victoire électorale sera suivie d'une mobilisation populaire", comme en 1936, pense-t-il, jugeant que "la logique veut que la finance attaque la France". Et pour l'ex-PS, le FG "va continuer et avant 10 ans, il sera au pouvoir", a-t-il dit à des journalistes vendredi.
(...)
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Video :