Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

samedi 27 octobre 2012

Pétition en faveur de Omar Brouksy






Le 4 octobre 2012, Omar Brouksy, journaliste à l’Agence France-Presse à Rabat s’est vu retirer son accréditation.
Dans une dépêche du même jour, le journaliste décrivait la compétition électorale entre le parti de la justice et du développement (PJD) et le parti Authenticité et modernité (PAM) dans le cadre des élections législatives partielles de Tanger.
Le préjudice porte sur le rapprochement que fait le journaliste entre la monarchie et le PAM en évoquant la participation de «  candidats proches du Palais royal, se présentant sous la bannière du parti Authenticité et Modernité (PAM), fondé en 2008 par Fouad Ali El Himma, un proche du roi Mohamed VI ».
Dans un communiqué, le gouvernement marocain a jugé la dépêche "anti-professionnelle, véhiculant des allégations mêlant l’institution monarchique à cette compétition électorale". La direction de l'AFP a demandé officiellement aux autorités marocaines de bien vouloir revenir sur leur décision.
Ce n’est pourtant pas la première fois que la proximité entre le PAM et le Palais royal est mentionnée. Très régulièrement, chercheurs, journalistes et acteurs politiques se réfèrent à cette proximité réelle ou supposée. Les câbles diplomatiques américains révélés par Wikileaks avaient déjà fait état de liens entre ce parti  et la monarchie.
Quels que soient les liens entre ce parti et l’institution monarchique, les propos du journaliste Brouksy ne sont en aucun cas offensants envers le roi, ils ne portent pas non plus atteinte au régime politique marocain.
En revanche, cette sanction pose une nouvelle fois la question de la liberté d’expression dans le royaume. Cette décision paraît d’autant plus incompréhensible qu’elle va à l’encontre de la lettre et de l’esprit de la Constitution adoptée au lendemain des soulèvements populaires dans le monde arabe. Elle donne par ailleurs une image négative du Maroc qui s’est engagé dans la voie du changement. Elle contribue enfin à priver les Marocains du débat politique auquel ils aspirent.
C’est pourquoi, à l’instar des organisations de défense des droits de l’homme, nous condamnons fermement cette sanction qui prive Omar Brouksy d’exercer son métier de journaliste au Maroc et demandons que son accréditation lui soit rendue. 
 

Khadija Mohsen Finan    Contacter l'auteur de la pétition
*Prénom
*Nom de famille
*Ville
*Pays
*Adresse de courriel
Rendre publique votre signature ?



Votre adresse de courriel ne sera jamais affichée publiquement, ni divulguée à qui que ce soit.
 Petitions24.net

Maroc : Le roi : 7ème fortune mondiale, la populartion : 20% de pauvres

REFLEXION
Par Ismain, 15/10/2012

Le roi Mohamed VI, le "commandeur des croyants", 7ème fortune mondiale

ALORS QUE 20% DE LA POPULATION DU MAROC EST PLONGEE DANS LA PAUVRETE

A la tête d’un royaume pauvre où plusieurs millions de personnes ne mangent pas à leur faim, le roi Mohamed VI, le "commandeur des croyants", est classé 7ème au niveau mondiale, avec une fortune personnelle estimée à 7,5 milliards de dollars !

Le roi Mohamed VI, le "commandeur des croyants", 7ème fortune mondiale L’hebdomadaire français Point de vue, une revue de grande diffusion de la presse du cœur francophone, spécialisée dans la vie des têtes couronnées, a publié cette semaine un dossier sur la fortune des « royales ». « Fortune des rois : secrets, fantasmes et réalités », tel est l’intitulé du dossier que cette publication a consacré aux nobles fortunés. Comme on s’y attendait, ce qui ressort de l’enquête menée par le magazine,  la monarchie marocaine n’est pas très raisonnable en ces temps de vaches maigres et de crise économique endémique. Sur une liste de 15 monarques, Mohamed VI est classé 7e, avec une fortune personnelle estimée à 2,5 milliards de dollars. Or, de toutes les monarchies présentes sur la liste, seul le Swaziland peut-être considéré comme moins favorisé économiquement que le Maroc. Le reste de la liste est constitué de pétromonarchies ou de riches Etats occidentaux. Si le souverain le plus riche de la planète est celui de la Thaïlande, Bhumibol Adulyadej, le roi du Maroc, Mohamed VI, est plus riche que l’émir du Qatar, ce qui est tout de même paradoxal. L’émir du Qatar est assis sur des barils de pétrole alors que son homologue marocain est installé sur des mares de pauvreté et de chômage
L’expert français explique que beaucoup de monarchies arabes, dont la marocaine, « perçoivent des allocations publiques pour mener leur mission de souveraineté à bien : liste civile, dotations annexes, palais de fonction. Mais pour vivre lorsqu’ils ne sont pas en représentation, les princes détiennent également des biens privés. Ces deux sources de revenus sont en principe distinctes, mais s’avèrent souvent poreuses, c’est-à-dire que les fonds publics servent à financer la vie privée, voire permettent aux princes d’accroître leur fortune personnelle ». « C’est cet amalgame qui passe de moins en moins bien auprès de l’opinion, au Maroc notamment », précise Dayez-Burgeon.Point de vue rappelle qu’avec l’astronomique somme de 254 520 000 euros touchée chaque année, la monarchie marocaine est celle qui reçoit le plus d’argent public. C’est trop de « générosité », signale sarcastiquement l’hebdomadaire.Par exemple, la monarchie hollandaise touche de l’Etat la somme de 39 millions d’euros par an, la belge 31 millions, la norvégienne 22,6 millions, la suédoise 13 665 000 euros et la pauvre luxembourgeoise 8,8 millions. Une vraie misère comparée à ce que touche Mohamed VI.Avec ces chiffres, on a la fâcheuse impression que la monarchie marocaine se sert plus qu’elle ne sert. Car 254 millions d’euros par an, ce n’est plus une rente, c’est un hold-up permanent si on prend en compte le fait que tous les collègues européens de Mohamed VI dirigent des Etats riches et développés. Mohamed VI possède un yacht, El Boughaz I, de 70 mètres. Au Maroc, il a la jouissance d’une trentaine de palais et de résidences dont les lourds frais de fonctionnement sont assumés par l’Etat en ces temps de misère. Et en France, outre le célèbre château de Betz, dans l’Oise, le souverain possède l’hôtel de Broglie, rue de Varennes, l’une des plus belles et des plus grandes résidences de Paris.Et la famille n’est pas loin. « Lalla Latifa, la mère de Mohammed VI se repose dans un hôtel particulier à Neuilly, boulevard Maurice Barrès », commente Point de vue qui affirme que les sœurs du roi habitent, avenue Foch, à Paris, mais pas très loin de leur mère. Un vrai contre de fée, certes, sauf que le Maroc n’a plus vocation à continuer d’entretenir autant de besoins colossaux et gargantuesques. Et puis enfin, si effectivement le souverain a cédé une partie de ses prérogatives à son chef de gouvernement, la logique ne voudrait pas qu’il lui cède également une partie de l’argent perçu ?

Le  phosphate, source de la richesse du Roi M6

La richesse du monarque a augmenté de 1 milliard de dollars au cours des derniers années avec la monté des prix phosphates. La plupart des monarchies ont vu leurs fortunes chuter, sauf le Roi du Maroc, Mohammed VI, dont les 12 palais coûtent $ 1 million en frais de fonctionnement. Cette année, sa richesse nette est de 2,5 milliards de dollars, faisant de lui le seul parmi les 15 plus riches monarchies du monde qui a fructifié sa fortune au cours de l’année. Son grand atout est le fait que son pays détient le quasi-monopole dans les phosphates. Une composante clé dans l’engrais, le phosphore, est essentiel dans la production alimentaire mondiale. « Vous ne pouvez pas survivre sans phosphate -- chaque cellule de votre corps en dépende », dit Michael Lloyd, directeur de recherche à l’Institut de recherche en phosphate de la Floride. Maroc contrôle près de la moitié des réserves mondiale des phosphates. L’année dernière, il a extrait 28 millions de tonnes métrique de phosphate , ce qui en fait le troisième plus grand producteur au monde, derrière la Chine et les États-Unis, et le plus gros fournisseur. Les revenus des phosphates forment près de la moitié des revenus du pays. Il s’agit d’une affaire rentable. L’entreprise de l’Etat, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP) a réalisé prés de 2,8 milliards de dollars de bénéfices net l’année dernière, une augmentation 9 fois plus élevé que l’année précédente, grâce à une forte augmentation des prix du phosphate, qui ont touché un plafond de 500 $ la tonne en Juillet 2008, soit cinq fois la moyenne de 2007 et plus de 12 fois la moyenne de 2006. Le roi lui-même parle de phosphates rarement, préférant se concentrer sur des questions socialement progressistes comme les droits de la femme et le niveau de vie. Il a créé un nouveau code de la famille, qui octroi aux femmes plus de droits et a récemment lancé une initiative de $ 6 milliards de dollars pour construire des logements pour les démunis dans les zones urbaines du Maroc. Mais il a un part des profits et presque certainement une main mise sur l’OCP, en particulier l’utilisation du «monopole», en influant sur l’augmentation des prix du phosphate. «C’est une réalité à laquelle on doit faire face: l’industrie des engrais au Maroc est géré par le gouvernement », dit Lloyd. « Dans les années 1970, on pouvait obtenir les phosphates pour 4 $. Puis, un jour, ils ont juste décidé d’augmenter le prix à 20 $. » Un autre analyste a reproché l’an dernier la monté des prix à des manœuvres de l’OCP, même si la montée en flèche de la demande agricole et le resserrement de l’offre ont certainement été des facteurs à considéré. Cette année la récession a provoqué la chute des prix sous les 200$, mais assez pour permettre pour le roi Mohamed VI de se classer parmi les 7 plus riches monarchies au monde. Le monarque marocain, qui a pris la succession à son défunt père Hassan II en 1999 n’a encore que 45 ans, pourrait encore améliorer son classement, grâce à la rareté de ses pierres précieuses. La croissance de la population mondiale, aura pour effet d’augmenter de plus en plus la demande pour cette matière moins abondante. Les États-Unis s’attendent à épuiser ses réserves dans les 40 prochaines années. Déjà, deux entreprises américaines leaders en engrais, Mississippi Phosphates et Agrifos Fertilizer, s’approvisionnent auprès de l’OCP. Les réserves du Maroc, les plus vastes au monde, seront exploitées dans le cadre du prochain siècle.
 Il y a aussi des menaces politiques. Bien que le Maroc sous le règne du roi Mohammed VI est globalement assez calme et pro-occidental, environ un sixième de ses phosphates est issu du Sahara occidental. Le Maroc a annexé l’ancienne colonie espagnole en 1975 en dépit des réclamations concurrentes de la région par la Mauritanie et le mouvement indépendantiste soutenu par l’Algérie. 

Egalité des sexes : Le Maroc dans les 10 deniers au monde selon l' Index 2012 de l’égalité des sexes


Par Adam Sfali - Emarrakech 24/10/2012


Genève : Le Maroc a fait pâle figure dans le classement des pays garantissant l’égalité du genre homme – femme.
Le forum économique mondial (WEF) a livré son rapport sur l’égalité dans les droits entre les hommes et les femmes dans le monde, pour l’année 2012.


Le royaume est arrivé 129ème sur une liste de 135 pays.

Le WEF s’est basé sur l’analyse de 4 familles de critères : Politiques, éducation, santé et économie.

Le top 3 mondial a été assuré par : 1- L’Islande 2- La Finlande 3- La Norvège.

Au Maghreb est arrivé en tête la Mauritanie (119ème), suivie de l'Algérie (120ème) et enfin le Maroc (129ème), alors que la Tunisie et la Lybie ont été enlevés du tableau pour des raisons de fiabilités d’instruments de mesures.    

Le top 3 africain est : 1- Le Lesotho (14ème mondial) 2- Afrique du sud (16ème) 3 – Mozambique (23ème).

Le top 3 arabe : 1- Les Emirats arabes unis (107ème) 2- Koweït (109ème)  3- Bahraïn (111ème).

Avant la marche pour la dignité à Betz

Le wissamiste Manuel Valls a-t-il envoyé sa police pour intimider des dissidents marocains?

Le ministre de l’intérieur Manuel Valls à la sortie d’un commissariat de police (Photo DR)
On est, apparemment, dans la plus pure tradition française de renvoi d’ascenseur et d’intimidation contre des dissidents étrangers installés en France. Alors que la marche sur le château « royal » de Betz est entrain de devenir un casse-têtre pour les autorités françaises, certaines officines françaises ont décidé de réagir à leur manière.
Jeudi 25 octobre, vers 16h00, au moment où il sortait de chez son avocat à Paris, l’ex-capitaine Mustapha Adib et deux autres activistes du collectif qui a organisé la marche sur le château de Mohamed VI à Betz, ont été contrôlés par quatre policiers.
« C’était assez bizarre, ils étaient tous en motos, casqués, l’un d’eux portait un brassard, et un autre nous a montré spontanément sa carte de police et une médaille. Ces quatre policiers portaient également des oreillettes. Ce contrôle inopiné dans un pays dont la police est dirigée par un ministre de l’intérieur, Manuel Valls, qui a fait de la lutte contre le délit de faciès son cheval de bataille, a porté sur nos identités, notre véhicule et notre nationalité. On a trouvé ça brutal, assez injustifié et étonnant », a expliqué Adib à Demain.
Les deux autres activistes qui accompagnaient l’ex-officier des FAR sont Hicham Dlimi, le neveu du général Dilmi, « mort » dans les conditions que l’on sait, et Hassan Massoudi, ont confirmé à Demain la version d’Adib.
L’actuel ministre de l’intérieur, Manuel Valls, avait été fait « commandeur du Ouissam alaouite » par le roi Mohamed VI en juin 2011.
Mais sûrement que cela n’a rien à voir avec ce contrôle d’identité, disons « inopiné » comme dirait Adib …
Badr Soundouss
URL courte: http://www.demainonline.com/?p=22507


------------------------------------------------------------
Le Collectif Pour la Dénonciation de le Dictature au Maroc a introduit six actions en justice en, entre autre, ébranle référé, contre les Arrêtés du Préfet de l'Oise et du Maire de Betz.
Donc la mobilisation pour la manifestation qu'organise le Collectif est maintenue aussi bien pour la Marche que pour le campement.
SOYEZ NOMBREUX DEMAIN À BETZ!
-----------------------------------------------------------------------------------

Le maire de Betz et le préfet de l’Oise interdisent la marche sur le château de Betz

Par Badr Soundouss, demainonline 26/10/2012

La Françafrique est peut-être morte pour le nouveau président socialiste François Hollande, mais la Francemakhzen a encore de beaux jours devant elle. Le maire du village Betz, ainsi que le préfet de l’Oise, où est situé géographiquement le château « royal » de Mohamed VI, viennent d’interdire la marche de la dignité sur Betz, qui devait camper dans ce village picard pendant une semaine, du 27 octobre au 2 novembre.
Colette Thellier, le maire de Betz, un village de mille âmes qui reçoit chaque année de généreuses subventions de l’autocrate alaouite, a décidé de passer au bulldozer pour empêcher la manifestation organisée par Mustapha Adib. Faute d’avoir convaincu ce dernier d’aller manifester ailleurs, pour ne pas effaroucher le mécène en babouches, Mme le maire a tout bonnement publié un arrêté municipal interdisant tout campement dans sa commune.

Lire la suite et les arrêtés :
http://www.demainonline.com/?p=22513
------------------------------------------------------------
SOYEZ NOMBREUX DEMAIN À BETZ!

Le Collectif Pour la Dénonciation de la Dictature au Maroc a introduit trois actions en justice en, entre autre, référé, contre l'Arrêté du Préfet de l'Oise. Il n'en a plus introduit contre celui du Maire de Betz. Ce dernier n'apparaissant plus important au regard du Collectif et ses conseils.

Donc la mobilisation pour la manifestation qu'organise le Collectif est maintenue aussi bien pour la Marche que pour le Campement, à notre façon.

SOYEZ NOMBREUX DEMAIN À BETZ!
SOYEZ NOMBREUX DEMAIN À BETZ!

Le Collectif Pour la Dénonciation de la Dictature au Maroc a introduit trois actions en justice en, entre autre, référé, contre l'Arrêté du Préfet de l'Oise. Il n'en a plus introduit contre celui du Maire de Betz. Ce dernier n'apparaissant plus important au regard du Collectif et ses conseils.

Donc la mobilisation pour la manifestation qu'organise le Collectif est maintenue aussi bien pour la Marche que pour le Campement, à notre façon.

SOYEZ NOMBREUX DEMAIN À BETZ!

 -------------------------------------------------------------------------------

Une manifestation devant le château en France du roi du Maroc interdite

AFP, 27/10/2012
 
LILLE - Les autorités françaises ont interdit une manifestation d'opposants marocains qui devait se dérouler à partie de samedi devant un château appartenant au roi du Maroc à Betz, un village situé à environ 70 kilomètres au nord-est de Paris.

Le collectif pour la dénonciation de la dictature au Maroc avait appelé dans un communiqué les Marocains de toutes tendances confondues à manifester de samedi au vendredi 2 novembre devant le château pour dénoncer les injustices et les indignités du régime marocain, selon un communiqué.

Le préfet a pris un arrêté interdisant la manifestation à titre préventif, a-t-on indiqué à la préfecture de l'Oise.

Il a considéré qu'à cet endroit, et dans la configuration qui était prévue - les manifestants voulaient camper jour et nuit sur le site -, il y avait un risque de trouble à l'ordre public qui résultait de la volonté même d'organiser cette manifestation. C'est un motif d'opposition à la manifestation.

Selon la préfecture, un dispositif de sécurité adapté a été mis en place autour du château.

Sur sa page Facebook, le Collectif a indiqué maintenir sa mobilisation malgré l'arrêté d'interdiction, mais avoir réduit la durée du campement à deux jours, de samedi à lundi midi, à la demande de la majorité des manifestants.

Samedi vers 12H15 (10H15 GMT), aucun manifestant n'était toutefois présent sur les lieux, surveillés par une vingtaine de gendarmes, selon un correspondant de l'AFP.

Mardi, le rapporteur spécial de l'ONU sur la torture avait affirmé que le Maroc utilisait la torture dans son propre pays et contre des opposants impliqués dans le conflit au Sahara occidental.
------------------------------------------
Le maire de Betz et le préfet de l’Oise interdisent la marche sur le château de Betz

La Françafrique est peut-être morte pour le nouveau président socialiste François Hollande, mais la Francemakhzen a encore de beaux jours devant elle. Le maire du village Betz, ainsi que le préfet de l’Oise, où est situé géographiquement le château « royal » de Mohamed VI, viennent d’interdire la marche de la dignité sur Betz, qui devait camper dans ce village picard pendant une semaine, du 27 octobre au 2 novembre.

Colette Thellier, le maire de Betz, un village de mille âmes qui reçoit chaque année de généreuses subventions de l’autocrate alaouite, a décidé de passer au bulldozer pour empêcher la manifestation organisée par Mustapha Adib. Faute d’avoir convaincu ce dernier d’aller manifester ailleurs, pour ne pas effaroucher le mécène en babouches, Mme le maire a tout bonnement publié un arrêté municipal interdisant tout campement dans sa commune.
Source : http://www.demainonline.com/2012/10/26/le-maire-de-betz-et-le-prefet-de-loise-interdisent-la-marche-sur-le-chateau-de-betz/




vendredi 26 octobre 2012

Liège, Belgique, 29 octobre 2012 : Projection-débat-Suites du printemps arabe et mouvement du 20 Février au Maroc

A la suite du « printemps arabe », de nombreux pays ont connu une recrudescence de mobilisations, prenant des formes partout différentes. Celles-ci ne sont pas venues de nulle part mais prennent leur source dans des luttes passées, tout en portant leurs propres nouveautés. Le CADTM vous invite à venir discuter ce lundi 29 octobre de l’exemple Marocain, qui a vu naître le « Mouvement du 20 Février ». Omar Radi (Journaliste Indépendant, membre d’ATTAC Maroc), de passage en Belgique pour plusieurs soirées dédiées aux bilan et perspectives de ce mouvement, viendra nous parler de la répression qui s’opère en ce moment au Maroc (après une projection d’un court film sur l’affaire du rappeur Haked (dit « l’indigné » - L7A9D). Cette soirée, qui sera également l’occasion pour Omar de nous proposer son diagnostic de la situation économique et politique actuelle en général, aura lieu au Centre Culturel Arabe en Pays de Liège (rue Belvaux 128 à 4030 Grivegnée, Liège - entrée par le côté, rue H. Orban 1), avec la participation du Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie.
Lundi 29 octobre, 20h.
Contact : 04/2266285 - jeremie@cadtm.org
CADTM – Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde : http://cadtm.org/
CCAPL – Centre Culturel Arabe en Pays de Liège : http://www.ccapl.be/
CVDTunisie – Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie : http://cvdtunisie.blogspot.be/

Droits de l'Homme : Le régime marocain viole par milliers ses engagements internationaux.

Communiqué à l'opinion publique mondiale

Depuis sa constitution, l'organisation mondiale des marocains résidant à l'étranger (MRE International) n'a cessé de dénoncer les crimes flagrants de la gouvernance marocaine à son plus haut niveau. Nous ne comptons plus les milliers de cas de tortures et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants que le régime pratique en totale violation de ses engagements internationaux. 
A ce jour les jugements au Maroc se font sur la base d'aveux pas de preuves. Les droits de la défense sont quasi inexistants. Jamais aucun juge n'a donné suite aux plaintes des accusés ayant parlé des calvaires des tortures qu'ils ont subies ce qui démontre clairement qu'il n'y a pas de réelle justice au Maroc et que des méthodes aussi barbares qu'illégales sont utilisées pour soutirer lesdits aveux sous la complicité silencieuse de médecins, procureurs, policiers, juges...etc.. 
Malgré toutes les informations données par les associations et autres ONG nationales et internationales en matière de droits de l'homme, par les différents rapports du comité contre la torture (CAT), par les constats du rapporteur spécial de l'ONU sur la torture et très récemment par la cours européenne des droits de l’homme (affaire Haski), nous sommes sidérés que ni les instances de l'ONU, ni les instances européennes ne semblent prendre leurs responsabilités vis-à-vis de la gouvernance criminelle marocaine. Pire encore, certains états comme la Belgique se débarrassent de condamnés chez eux pour les envoyer purger leurs peines au Maroc sachant pertinemment ce qui les attend là-bas. Nous rappelons à ce titre que la dernière commission d’enquête parlementaire à avoir visité la prison de Oukacha à Casablanca parle d’une moyenne de 4 personne sur 2 mètres carrés, que 80% des prisonniers sont en détention préventives, que cette détention dure en moyenne 4 ans…etc.

Pour toutes ces raisons et conformément à son objectif déclaré d’être force de proposition et acteur incontournable de l’établissement d’un état de droit au Maroc par des actions concrètes visant à assurer à tous le bien vivre en toute dignité  en luttant contre l’arbitraire, la corruption et tous les maux qui freinent le développement du Maroc, MRE International appelle tous les chefs d'états et de gouvernements signataires de la Convention internationale contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants à prendre leurs responsabilités en :
- Rappelant fermement au régime marocain l’obligation du respect de ses engagements
- Cessant toute coopération policière ou judiciaire avec ce régime
- Rapatriant tous leurs citoyens détenus au Maroc
- Refusant toute extradition vers le Maroc

Nous appelons également tous les chefs d'états et de gouvernements européens à annuler le "statut avancé" accordé au Maroc. Statut qui était conditionné, entre autre, par le respect des droits de l'homme.

Ainsi et pour que chacun prenne ses responsabilités, MRE International a entamé les 3 actions suivantes :
- Appel à une journée mondiale contre l'arbitraire, l'injustice et la torture au Maroc qui se déroulera le 28 Octobre à travers le Monde
- Correspondance directe avec tous les chefs d'états et de gouvernements signataires de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants pour qu'ils nous expliquent clairement leur position
- Préparation d'une conférence internationale sur la situation Maroc

En fin, nous rappelons que l’organisation mondiale des marocains résidant à l’étranger (MRE International) est une organisation indépendante de tout courant idéologique, politique, partisan, religieux ou ethnique. MRE International est une organisation pacifique qui condamne la violence et le terrorisme sous toutes leurs formes y compris le terrorisme d’état.

Excellente fête à tous les prisonniers !...

 Par Salah Elayoubi,  26/10/2012
http://www.natureculture.org/wiki/images/8/87/RTEmagicP_Homo-erectus_Ryan-Somma-Flickr-cc-by-sa-2.0_txdam26385_dffb6e.jpg
Une pensée particulière, en ce jour de fête, à nos militants emprisonnés et que les ennemis de la liberté continuent de poursuivre de leurs assiduités criminelles jusque sur le lieu de leur détention.
Une pensée à tous ces prisonniers politiques, dont les adeptes de la servitude volontaire et de la dignité bridée prétendent qu'ils n'existent pas !
http://www.natureculture.org/wiki/images/e/e6/Les_2_sont_en_prison_aujourd%E2%80%99huio.jpg
Une pensée pleine de solidarité à tous les innocents qui végètent dans les prisons moyenâgeuses du Makhzen et à leurs familles privées de leur affection !
Une pensée solidaire aux laissés pour compte, aux misérables, aux exclus et à ceux que l'on a privés de leur dignité !
Il ne sera de véritable Aïd al-Kebir que le jour où nous nous serons débarrassés à tout jamais de la dictature !

--------------------------------------
J'entame une grève de la faim de 24 heures en solidarité avec Samir Bradley, Tarik Rochdi et Youness Belkhdim, les 3 militants pacifiques du M20 Casa qui ont décidé de faire la grève de la faim en prison le jour même de l'Aïd, en solidarité également avec tous les prisonniers politiques et d'opinion au Maroc, avec tous ceux qui sont injustement dans les prisons makhzéniennes, privés de l'Aïd avec leurs familles. Plusieurs autres personnes que je connaisse font la grève de la faim aujourd'hui au Maroc ou à l'étranger pour la cause des prisonniers politiques et d'opinion au Maroc
Grand chapeau et grand bravo à Samir Bradley, Tarik Rochdi et Youness Belkhdim, les 3 militants pacifiques du M20 Casa qui ont eu l'idée de lancer une grève de la faim de 24 heures en solidarité avec les autres détenus le jour de l'Aïd. J'arrête ma grève bientôt. Cette grève ne m'a pas empêché de vivre joyeusement, avec ma famille, cette journée merveilleuse de fête. 
Je suis horrifié par l'injustice d'un régime qui détient en prison ces dizaines de jeunes. Ces jeunes là, doivent avoir des médailles d'honneur et non pas être en prison !!! Ils ont crié pour la justice, la liberté et l'égalité, ils ont offert leur jeunesse, leurs plus belles années pour compenser notre silence et notre peur !!! Ils se sont exprimé pacifiquement pour une cause juste !! Malgré mon extrême indignation et ma haine profonde de cette injustice, je ne permets pas à ce régime rétrograde de gâcher mes fêtes.
Il y a un an, jour pour jour, le militant du Mouvement démocratique du 20 février Kamal Hassani tombait. Repose-toi là où tu es. On ne t'a pas oublié.

------------------------------------------------
Farida Aarrass
  • Ali vient de m'appeler!!! ♥♥<3Il était 16h:19 son appel à duré 4 minutes.
    Il tenait à souhaiter une excellente fête à tout le monde.
    Il vous aime et l'a répété encore et encore!
    Je lui ai demandé comment il va moralement, il a répondu que son moral c'est du béton! :-)
    Je lui ai aussi demandé s'ils avaient droit à festoyer et il m'a dit qu'on a égorgé un mouton ce matin, mais qu'il restait à voir s'ils recevraient de la viande ou pas. Que l'année dernière on avait égorgé deux moutons mais qu'il n'avait rien reçu. Il dit ça en éclatant de rire. Son moral semble bon en effet.

    Il m'a informé qu'il reçoit les lettres qu'il se fait une énorme de joie de lire une par une et que c'est magnifique d'être ainsi soutenu.
    Ouais! Il faut continuer!

    À Stef il m'a chargé de te dire que tu l'as trop touché,que le fait que tu ne sois pas musulmane ne fait que t'estimer encore plus. Il te dit de ne plus faire ce genre de remarque que pour lui cela n'est pas le critère de valeur humaine. Il te remercie énormément et moi je te demanderai de lui réécrire. (...)
    Je vous aime moi aussi mes très chers! ♥
    Farida Aarrass.

Ça y est, workshop19, atelier tunisien de création, existe !

éditions workshop19       
ATELIER TUNISIEN DE CRÉATION
 

دار النشر وَرْشة19
الورشة التونسية للابداع

couv tahrir site
En vente dans toutes les bonnes librairies en Tunisie, France, Belgique et Suisse !
Disponible aussi sur Amazon.fr et Fnac.com

Diffusion-distribution Tunisie: SOTUPRESSE 
Tél. 71 322 499

Diffusion France Belgique Suisse : L'Oiseau Indigo
Distribution France-Belgique : Pollen littéral
Distribution Suisse : Servidis
Format 15x23   260 pages
ISBN 978-9938-862-00-3      N° éditeur 862
Prix public : 20 DT  20 € 25 CHF

Écrit par W19, 24/10/2012
Fausto Giudice, Tunis, 21 octobre 2012 - Ça y est, workshop19 existe ! Il aura fallu un an pour que ce projet devienne une réalité, avec la publication de notre premier livre. La réalisation de ce projet a coûté beaucoup de sang, de larmes et de sueur, mais nous y sommes arrivés. Paraphrasant Napoléon, on pourrait dire : " المستحيل موش كلمة تونسية " [al mosta7il mouch kilma tounssiya-Impossible n'est pas un mot tunisien].
Le 5 janvier 2011, alors que je vivais encore en France, j'ai su que Ben Ali n'en avait plus pour longtemps, lorsque j'ai appris qu'au lendemain de la mort de Mohamed Bouazizi, date de la rentrée scolaire et universitaire, les élèves et étudiants se mettaient en grève aux quatre coins du pays. Je me suis donc préparé à retourner dans le pays où j'avais grandi, et où je n'avais pu mettre les pieds durant les 23 ans de la dictature.

En revenant à Tunis, j'ai découvert au fil des mois une société en pleine effervescence et atteinte de graves maladies. Parmi ces maladies, la plus sérieuse me paraît être l'ignorance. Une ignorance cultivée et entretenue par le pouvoir pendant des décennies.

Le livre est un des outils permettant de combattre l'ignorance. Le grand poète espagnol Federico García Lorca a exprimé cela mieux que je ne le saurais faire. Voici ce qu'il déclara dans son discours d’inauguration de la bibliothèque publique de sa ville natale, Fuente de Vaqueros (Grenade) en septembre 1931 :

 
Quand quelqu’un va au théâtre, à un concert ou à une fête quelle qu’elle soit, si le spectacle lui plaît il évoque tout de suite ses proches absents et s’en désole : « Comme cela plairait à ma sœur, à mon père ! » pensera-t-il et il ne profitera dès lors du spectacle qu’avec une légère mélancolie. C’est cette mélancolie que je ressens, non pour les membres de ma famille, ce qui serait mesquin, mais pour tous les êtres qui, par manque de moyens et à cause de leur propre malheur ne profitent pas du suprême bien qu’est la beauté, la beauté qui est vie, bonté, sérénité et passion.
C’est pour cela que je n’ai jamais de livres. A peine en ai-je acheté un, que je l’offre. J’en ai donné une infinité. Et c’est pour cela que c’est un honneur pour moi d’être ici, heureux d’inaugurer cette bibliothèque du peuple, la première sûrement de toute la province de Grenade.
L’homme ne vit pas que de pain. Moi, si j’avais faim et me trouvais démuni dans la rue, je ne demanderais pas un pain mais un demi-pain et un livre. Et depuis ce lieu où nous sommes, j’attaque violemment ceux qui ne parlent que revendications économiques sans jamais parler de revendications culturelles : ce sont celles-ci que les peuples réclament à grands cris. Que tous les hommes mangent est une bonne chose, mais il faut que tous les hommes accèdent au savoir, qu’ils profitent de tous les fruits de l’esprit humain car le contraire reviendrait à les transformer en machines au service de l’État, à les transformer en esclaves d’une terrible organisation sociale.
J’ai beaucoup plus de peine pour un homme qui veut accéder au savoir et ne le peut pas que pour un homme qui a faim. Parce qu’un homme qui a faim peut calmer facilement sa faim avec un morceau de pain ou des fruits. Mais un homme qui a soif d’apprendre et n’en a pas les moyens souffre d’une terrible agonie parce que c’est de livres, de livres, de beaucoup de livres dont il a besoin, et où sont ces livres ?
Des livres ! Des livres ! Voilà un mot magique qui équivaut à clamer : « Amour, amour », et que devraient demander les peuples tout comme ils demandent du pain ou désirent la pluie pour leur semis.
Quand le célèbre écrivain russe Fédor Dostoïevski - père de la révolution russe bien davantage que Lénine - était prisonnier en Sibérie, retranché du monde, entre quatre murs, cerné par les plaines désolées, enneigées, il demandait secours par courrier à sa famille éloignée, ne disant que : « Envoyez-moi des livres, des livres, beaucoup de livres pour que mon âme ne meure pas ! ». Il avait froid ; ne demandait pas le feu, il avait une terrible soif, ne demandait pas d’eau, il demandait des livres, c’est-à-dire des horizons, c’est-à-dire des marches pour gravir la cime de l’esprit et du cœur. Parce que l’agonie physique, - biologique, naturelle d’un corps, à cause de la faim, de la soif ou du froid, dure peu, très peu, mais l’agonie de l’âme insatisfaite dure toute la vie.
Le grand Menéndez Pidal - l’un des véritables plus grands sages d’Europe -, l’a déjà dit : « La devise de la République doit être la culture ». la culture, parce que ce n’est qu’à travers elle que peuvent se résoudre les problèmes auxquels se confronte aujourd’hui le peuple plein de foi mais privé de lumière.