Pages

samedi 27 septembre 2014

Danger ! Acharnement irresponsable des politiques contre la planète !

Greta Alegre via Paquito Perez. a partagé une photo de Agir Pour l'Environnement.
POURQUOI CES DERNIERS TEMPS NE VOIT-ON ET N'ENTEND-ON QUE DES POLITIQUES QUI OEUVRENT (sic) CONTRE LE BIEN COMMUN DE L'HUMANITE ?
 Sarko et le gaz de schiste, Hollande, le parlement belge, l'U.E pour la guerre et Obama aussi de + en + impérialiste et merde, en prime la bourse qui se casse la gueule (^_^) . C'est probablement parce que nous avons beaucoup consom... décon.... péché... enfin je sais pas mais....
A l'occasion de son premier meeting tenu hier soir, Nicolas Sarkozy s'est déclaré en faveur des gaz de schiste. "L'environnement, ça commence à bien faire"... le retour ! ‪#‎nogazaran‬

Lui aussi commence à bien faire, ou plutôt continue à mal faire !

URGENT : Catastrophe naturelle : inondations dans les camps au Sahara Occidental !


Carlos Cristobal a ajouté des nouvelles photos, 27/9/2014


Initiative importante de la délégation sahraouie à Navarre et les amis de l'Association Navarra de soutien au Sahara (AnaSahara Navarra-Nafarroa) dans les camps dévastés par les pluies. La délégation sahraouie à Navarre et les amis de Asociación Navarra du Sahara (ANAS) informent les associations, collectivités locales et tous les amis du peuple sahraoui, que durant les 20 et 21 septembre  des pluies torrentielles ont dévasté les camps et ont été plus fortes le jour du 21, il y n'a pas eu aucune victime, mais de graves dégâts, oui.
Actuellement le ministre de la coopération et de la Media Luna Roja sahraouie évaluent les dégâts causés par ces pluies.


Communiqué de la délégation SAHRAOUIE NAVARRA :
Les pluies, accompagnées de fortes rafales de vent ont fouetté les Sahraouis des camps de réfugiés dans l'après-midi du 21 septembre et  ont causé de graves inondations en particulier dans la Wilaya de Laâyoune. Cela a causé des dégâts matériels considérables en particulier dans les écoles, les soins aux enfants, les cliniques et les bureaux des administrations publiques.

Les tentes et les bâtiments fragiles adobe ont également été endommagés très gravement, beaucoup de familles ont perdu toutes leurs propriétés, y compris la petite réserve de nourriture à leur disposition.

Selon les équipes de terrain présentes de la sahraoui Red Crescent Society (CDV), plusieurs personnes ont été blessées et les dommages et pertes matérielles ont été considérables. Les SRCs en collaboration avec les agences des Nations Unies présentes dans les  camps de réfugiés ont procédé à l'évaluation des pertes et des dommages causés par ces inondations, ainsi que les besoins les plus urgents.

Le MLRS lance un appel aux pays donateurs, organisations internationales, ONG, le mouvement de solidarité, la société civile et tous les amis du peuple sahraoui à venir rapidement pour aider la population touchée, surtout avec des tentes et des produits alimentaires qui sont les plus urgentes pour remédier à cette situation causée par cette catastrophe naturelle.

Par tout ce qui précède, nous demandons d' envisager un soutien financier pour être en mesure d'acquérir la nourriture d'urgence dont ont besoin les familles touchées de Laayoune, ou pour organiser les réparations des différents sites des communes qui se sont détériorées (comme les écoles, cliniques...) afin que tout puisse retourner à la "normale" dès que possible et permette au  peuple sahraoui de poursuivre sa lutte pacifique de résistance pour la liberté .

Les amis de Navarra Association du Sahara, traitent la totalité du montant de l'achat directement en Algérie afin qu'il y ait moins de  frais, et qu'il y ait l'argent  nécessaire pour l'achat d'aliments ou de matériaux de construction.

Le numéro de compte de l'Association sont : 3008 0001 1107 0036 5729, nous joignons des photos de certains dommages des écoles et des organismes publics tels que la Mairie d'Amgala. Nous joignons également la déclaration officielle, dont j'ai copié le texte dans ce mail.

S'IL VOUS PLAÎT DIFFUSEZ CE MAIL PARMI  TOUS VOS AMIS !

Tout montant fourni sera très utile... il faut tout faire ! Ajoutez le montant  s'il vous plaît, et votre nom complet et ID et il sera ajouté automatiquement comme un don pour le compte du  résultat.
Enfin, j'en profite pour vous envoyer mes remerciements et ceux de l'Association et la délégation pour leur soutien et leur solidarité avec la population sahraouie.

Signé : La Secrétaire de Carol García de ANAS (D'après la traduction de  Bing)

« Lhaqed » va-t-il obtenir le Prix Sakharov 2014 ? Dans l'angoisse Mohammed VI donne des leçons à l'ONU...

Lhaqed, lors de sa sortie de prison en 2012 (photo DR)
Lhaqed, lors de sa sortie de prison en 2012 (photo DR)

A peine dix jours nous séparent du mardi 7 octobre 2014. Le pouvoir marocain n’aime pas cette date, il la déteste même, comme il déteste tout miroir qui lui renvoie son image, que des tonnes de cosmétiques n’arrivent pas à embellir. Il aimerait bien dormir le soir du lundi 6 octobre et se réveiller le matin pour découvrir qu’on est le mercredi 8 octobre et que le mardi 7 octobre a simplement disparu par magie.

En effet, le mardi 7 octobre est la date qu’a choisie le Parlement européen pour sélectionner les trois finalistes du Prix Sakharov 2014 pour la liberté de l’esprit, sachant que le vainqueur sera annoncé jeudi 16 octobre.
Pour un régime qui n’est pas très ami avec la liberté et encore moins celle de l’esprit, son inquiétude trouve du sens.
Le choix des trois finalistes se fera parmi les sept nominés (à titre individuel ou au sein d’une liste) qui ont été présentés le 23 septembre dernier. On y trouve en particulier le jeune rappeur marocain, Mouad Belghouat, plus connu sous le nom de Lhaqed, emprisonné trois fois pour avoir osé exercer son talent et exprimer par son art les aspirations de sa génération à une vie digne. Il a quitté la prison il y a quelques jours en attendant un jugement en appel le 13 octobre.
Les autres candidats qui ont été choisis par les groupes parlementaires européens ont des trajectoires différentes mais se rejoignent pour défendre la cause des droits de l’Homme.
On y trouve, à titre d’exemple, Mahmoud Al’Asali, professeur de droit à l’Université de Mossoul, tué en juillet dernier après avoir défendu le droit des chrétiens, dont le nom est soumis par le groupe des Conservateurs et réformistes européens, en même temps que Louis Raphael Sako, né en Irak et patriarche de l’Église catholique chaldéenne.
De son côté, le groupe de la Gauche unitaire européenne / Gauche verte a nominé les rappeurs Mouad Belghouate et Ala Yaacoubi (Weld El 15 en Tunisie) ainsi que le blogueur égyptien et activiste politique Alaa Abdel Fattah.
Ala Yaacoubi a été condamné en juin 2013 à deux ans de prison ferme pour avoir offensé la police dans une chanson, au moment où il était déjà sous le coup d’une peine de deux mois de prison pour un autre clip similaire. Il a encore été condamné il y a quelques semaines à quatre mois de prison.
Par ailleurs, le groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates (S&D) et le groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe a choisi de présenter la candidature de Denis Mulwege, un gynécologue congolais spécialisé dans le traitement des victimes de viol et fondateur de l’hôpital Panzi à Bukavu (Congo).
Le Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit, d’une valeur de 50 000 euros, est décerné chaque année par le Parlement européen. Il a été créé en 1988 pour honorer des personnalités collectives ou individuelles qui s’efforcent de défendre les droits de l’homme et des libertés fondamentales.
Malala Yousafzai a remporté le prix l’année dernière pour son combat pour l’éducation des filles au Pakistan.
Le groupe Gauche unitaire européenne / Gauche verte qui a proposé les rappeurs marocain et tunisien, en plus de l’activiste égyptien, est très conscient que depuis le déclenchement du Printemps Arabe, l’Union européenne n’a pas été à la hauteur de ses valeurs de démocratie et de liberté. Elle a apporté peu de soutien aux jeunes qui battaient le pavé pour réclamer justice et dignité.
Les gouvernements européens, trop pragmatiques et obsédés par la phobie aveugle de l’islamisme, ont plutôt penché pour les contre révolutions et les réformes superficielles.
Dans le cas du Maroc, l’Union européenne n’a exprimé aucune inquiétude à propos de l’affaire du journaliste indépendant Ali Anouzla, accusé de faire l’apologie du terrorisme, alors que les ONG les plus célèbres du monde comme RSF, HRW ou Amnesty International ont exprimé leur solidarité avec lui et leur indignation face à son arrestation abusive et la suspension arbitraire des sites Lakome dont il dirige la version arabophone.
Le choix de Mouad Belghouat est en soi un premier affront pour les autorités et le gouvernement de Rabat.
Si, le 7 octobre prochain, sa liste est sélectionnée parmi les trois finalistes, l’affront sera encore plus douloureux, et si, le 16 octobre, il gagne le Prix Shakharov, l’affront se transformera en une belle gifle.
Elle rappellera l’octroi par l’ONU en 2013 du Prix des droits de l’Homme à Khadija Ryadi, ancienne présidente de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) et actuelle secrétaire générale de la jeune association Freedom Now, Comité de protection de la liberté de presse et d’expression au Maroc.
Alors que Freedom Now se débat avec une justice aux ordres pour arracher la reconnaissance légale de sa constitution, l’AMDH vit depuis des mois au rythme du harcèlement et de l’interdiction illégale de ses activités, dont la dernière est une conférence sur les médias et la démocratie prévue ce samedi 27 septembre.
La veille, le président de l’Union marocaine de la presse électronique, Abdallah Aftat a publié une lettre de démission, en guise de protestation contre les agissements des autorités.
Après avoir rappelé que « les autorités enchainent les attaques à l’encontre des expressions médiatiques, en particulier au niveau des médias numériques », et qu’elles « utilisent différents instruments pour punir tous ceux qui ont choisi une ligne éditoriale qui dérange le pouvoir: procès, harcèlement, arrestations et suspension », il s’indigne contre le projet de Code de la presse liberticide concocté par le ministère de la communication et interpelle le roi pour qu’il assume ses responsabilités dans cette mascarade.
Dans ce contexte lourd, un juge, de surcroit président de chambre à la Cour de cassation et surtout vice-président du Club des magistrats du Maroc, a tenu le 24 septembre une conférence de presse pour dénoncer le harcèlement dont il est victime de la part de son ministre de la justice.
Mohamed Anbar n’a pas sa langue sans sa poche. Pour lui, le vrai responsable est l’organe de renseignement (la fameuse DST) dont le directeur Abdellatif Hammouchi veut continuer à bénéficier de l’impunité, avec la complicité des autres responsables. Le juge avait osé critiquer la décision du gouvernement de suspendre les accords de de coopération judiciaire avec la France suite à la convocation de Hammouchi par le parquet de Paris dans une affaire de torture présumée de marocains ayant la double nationalité.
Les relations franco marocaines demeurent timides pour le pas dire froides.
La décoration par le roi Mohamed VI, le 31 juillet 2011, de ce même Hammouchi, dont l’organe est synonyme de répression, a été perçue comme une humiliation par les jeunes manifestants du Mouvement du 20 février.
La sortie médiatique audacieuse d’un juge, qui tient lui aussi à sa liberté d’expression, tout comme Mouad Belghouat, est une première au Maroc.
Il y a quelques jours, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane prononçait docilement à l’assemblée générale de l’ONU un discours du roi du Maroc, dans lequel ce dernier se permettait de donner des leçons à l’humanité entière à propos du développement durable, et ne cachait pas sa nervosité contre les multiples indices et classements internationaux, qui, plus têtus les uns que les autres, se succèdent pour mettre à nu l’échec de sa gouvernance depuis quinze ans. Que ce soit en matière de développement humain, de liberté d’expression, de lutte contre la corruption ou de qualité de l’enseignement, le palmarès est plutôt pâle.
Heureusement qu’il se trouve encore dans le monde quelques âmes charitables, pour rappeler qu’il est toujours plus raisonnable de savoir balayer devant sa porte.
Ahmed Benseddik

Caravane de solidarite avec les subsahariens : la police n'aime pas ! Interdiction !

Aziz Akkaoui
Par Aziz Akkaoui,27/9/2014 3
La police marocaine interdit aux citoyens marocains l' accès a la ville de Tanger. Ces citoyens sont bloqués en ce moment sur l' autoroute à quelques km de la ville. 
 
Une journaliste de tv 5 serait poussée à terre par des policiers qui lui auraient également confisqué son appareil photo. 

Il s agit d une caravane de solidarite avec les subsahariens. L' AMDH en fait parie.
 
 

Nouvelle interdiction: l'AMDH dénonce l'interdiction de la conférence «MEDIAS ET DEMOCRATIE»



 Par Ouadie EL HANKOURI, bureau central   RABAT LE 26/9/2014
É
COMMUNIQUÉ
L’ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS (AMDH) dénonce la décision illégale du wali de RABAT d’interdire une conférence qu’elle projetait d’organiser le samedi 27 septembre 2014 à la Bibliothèque Nationale à RABAT sous le thème « MEDIAS ET DEMOCRATIE»

Alors que l’ETAT marocain s’apprête à organiser la deuxième version du forum mondial des droits de l’homme en fin novembre prochain, et juste après la rencontre qui a réuni les organisations des droits humains avec le ministre de la justice et des libertés le mercredi 24 septembre 2014 à l’occasion de la signature d’un ensemble de projets de partenariat dans le domaine de la promotion des droits humains (partenariats entre les organisations et le ministère), et après la déclaration du ministre à cette occasion affirmant que les interdictions des organisations d’organiser leurs activités dans les salles publiques sont illégales, et entres autres , l’interdiction de LA LIGUE MAROCAINE DE DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME d’utiliser le centre BOUHLAL, les autorités de la wilaya de RABAT n’ont trouvé de mieux que de bafouer les lois en interdisant une conférence de l’ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS ( AMDH) qui devait avoir lieu à la bibliothèque nationale le 27 septembre 2014 sous le thème « MEDIAS ET DEMOCRATIE » sachant que toutes les formalités administratives ont été respectées. L’interdiction de la wilaya de RABAT/SALE/ ZEMMOUR/ZAERS a été justifiée par le fait que l’AMDH n’a pas respecté les dispositions de l’article 3 du dahir 1.58.377 relatif aux rassemblements publics alors que l’article en question précise que «  sont exemptés des déclarations sus citées dans la première partie de cet article les réunions tenues par les associations et organisations constituées de manière légale… »

 http://youtu.be/IQbtPrOK73Y

En ce sens, le bureau central de l’ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS, considère que cette décision inopportune, sans aucun fondement légal, qui reflète l’abus de pouvoir, doit interpeler toutes les instances gouvernementales afin qu’elles s’attachent à l’application stricte de la loi dans le respect des engagements du MAROC en matière de droits humains et particulièrement le respect du travail des défenseurs des droits humains et leur protection ; ainsi, le bureau central :
·       Condamne vivement cette interdiction illégale qui s’insère dans le cadre des entraves au travail de l’association et des défenseurs des droits humains ; comme il exprime sa solidarité totale et inconditionnelle avec LA LIGUE MAROCAINE DE DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME quant aux entraves à son travail
·  Considère  l’interdiction émanant de la wilaya de RABAT/SALE/ZEMOURS/ZAERS comme illégale et que les raisons invoquées ne concernent nullement l’ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS ainsi que les autres associations constituées légalement
· Exprime la détermination de l’association d’organiser sa conférence dans le temps et le lieu qui ont été fixés
·     Exhorte le chef du gouvernement, le ministre de la justice et des libertés, le ministre de l’intérieur, le ministre délégué aux droits de l’homme, le président du conseil national des droits de l’homme de prendre leurs responsabilités pour faire respecter le droit de l’association, et de toutes les associations d’organiser leurs activités et de réaliser leurs programmes
. Renouvelle son appel à toutes les forces démocratiques pour se mobiliser en vue de contrecarrer cette régression que connait notre pays en matière de droits et libertés
·   Réaffirme la détermination de l’AMDH à faire face à cette campagne par le recours à tous les moyens légaux y compris le recours à la justice
Le bureau central
   RABAT LE 26 SEPTEMBRE 2014
Salutations militantes,
Pour le bureau de l'AMDH-Paris/IDF

27/9/2014 : Journée de la Transition Citoyenne -

 La Journée de la Transition Elle est organisée par le Collectif pour une Transition citoyenne, dont Colibris     fait partie avec 15 autres structures.
Samedi, il y aura 220 actions partout en France !

Voir tous les évènements : http://www.transitioncitoyenne.org/27septembre2014-journees-transition/

vendredi 26 septembre 2014

Lettre Ouverte à l’immigration ‘dite’ musulmane



Acta est fabula pour les apprentis sorciers qui ont mis l’immigration dans une douloureuse aporie. Ces nombreux tartuffes à l’instar de Tariq Ramadan et de ses sbires qui avaient occupé l’espace public par leurs revendications théologico-politiques, en formatant les esprits pour gober le vocable de l’« islamophobie », supplantant les autres délits de racisme, de rejet, de marginalisation... Pourtant, cette prestidigitation idéologique et gravement manipulatrice n’était jamais de mise, lors des « marches des beurs pour l’égalité et contre le racisme », en 1983.

Ce prosélytisme et les prêches obscurantistes dominants depuis la révolution iranienne, n’étaient rien d’autres que la propagation des idées rétrogrades et burlesques du wahhabisme, grassement financée par l’Arabie Saoudite et consorts : chimère de l’appartenance à la Oumma (nation musulmane) ; chimère de l’avènement du Calife ; chimère de « l’islam est la solution » ; la conquête de l’Occident mécréant ; islamisation de la modernité… (certains savants issus de l'immigration, parlaient déjà du "post modernisme" à travers ces revendications...) autant d’élucubrations sapant les préoccupations réelles d’une majorité de migrants pour une réelle citoyenneté et une intégration heureuse et décomplexée.

L’imaginaire d’une jeunesse sacrifiée devenait saturé de visions frelatées et tragiquement préjudiciable. Tariq Ramadan, ce gourou autoproclamé, incitait les jeunes sans repères, à vivre et à se penser « Musulmans » avant d’être « Français ».

Dès lors, l’immigration est tombée dans le piège. Le militantisme en son sein, ne pouvait plus se manifester que sous l’étiquette « islamique » et gare à celui qui parle de laïcité ou de la séparation de l’Église et de l’État. Même les élus ethniques, promus dans le cadre de « la diversité » et du « vivre ensemble » ont failli à leur devoir de conscientisation et de prise de position claire. Leur trouille de dénoncer ce terrorisme intellectuel a encouragé cette mascarade et cette mise à la mode religieuse. Cette conversion est telle que ce terreau est devenu un fond de commerce juteux et pour « les représentants » de l’immigration, et pour les prosélytes chevronnés.

Et la boucle était bouclée pour le prestige et l’ascension sociale, lorsque Nicolas Sarkozy, lors de sa campagne électorale, avait invité Tariq Ramadan à débattre avec lui devant des millions de téléspectateurs. Et dès lors, le piège est cruellement refermé sur l’immigration. Elle devenait non seulement un acteur douteux et déloyal, mais son instrumentalisation pouvait porter un candidat à la présidence. Comme si, amalgamer tous les immigrés dans ce tourbillon islamique devenait une aubaine pour les pouvoirs institués. Pourtant, nombreux sont des militants et des intellectuels laminés par les médias qui n’étalent que la médiocrité de la pensée unique en vogue des charlatans de l’islam, et de l’islamisme. N'importe quel idiot utile, imam ou professeur de religion peut se proclamer "représentant" ou porte parole de la communauté des croyants... alors qu'en islam nulle hiérarchisation, nul clergé ne peut prétendre représenter les musulmans. Une immense chance pour l'autonomie et la souveraineté de la communauté immigrée, aujourd'hui, dite musulmane, et rien d'autres que musulmane!

Le visage hideux qu’exhibe le jihad devant nos yeux, ici ou là, n’est que la résultante de ce prosélytisme scandaleux qui comptait faire irruption dans la vie des citoyens immigrés dont la préoccupation capitale est de vivre en paix et en prospérité dans les pays d’accueil.

Il est de bon ton de se ressaisir et de faire un sursaut qualificatif pour se débarrasser de cet esprit magico-religieux, et sortir du religieux comme outil pour imposer sa vision du monde. La religion n’est qu’un élément parmi d’autres pour comprendre la vie. Et lorsqu’elle opprime et annihile l’esprit et le corps, elle ne peut plus prétendre structurer l’imaginaire vers une vision humaniste, harmonieusement rimée à notre condition humaine.

Suivre les exemples des combats prometteurs, tel que celui des Noirs aux USA, tel que celui de « la théologie de libération » en Amérique Latine… pour combattre l’humiliation, le racisme, la marginalisation, l’infériorisation, ne peut qu’être salutaire pour s’intégrer à une citoyenneté effective, de partage, de dignité et d’émancipation au sein d’une société interculturelle…

Mohammed Belmaïzi
26/09/2014


Quel pays exemplaire !!!

Recensement, les Fassis sont les personnes les plus romantiques du monde et vivent dans la plus belle ville du monde ...
Ces jours ci, des classements nous révèlent que notre roi est l'homme le plus influent du monde , les Marocaines les plus belles filles du monde, nos coincées du Q les plus libres, une Marocaine élue meilleure médecin du monde Arabe 2014...
 Bientôt le classement de la constitution la plus démocratique au monde, les politiques les plus vertueux du monde, l'Education la plus valorisante au monde ...
Ouais le Premier pays au monde dont la part du PIB pour la Santé, l'Éducation et la Justice est la plus élevée ...Wa Lah y n3al li may i7chem !
*******************

 Et ça ? aujourd'hui

  Arab Idol, les voix marocaines sont les plus fortes dans le monde arabe, selon Hisham Amin.

************************** 
L'arnaque au plus beau pays du monde continue !!! Seuls les malheureux qui ne sont jamais sortis de leur gourbi pourraient prendre pour argent comptant de pareilles sottises !!!
 *********************
 Et encore une performance ! Et on dit que les Marocains sont pauvres !

 Fortune: Le Maroc 4ème pays africain en nombre de milliardaires
Le Maroc est le quatrième pays en Afrique qui compte le plus de milliardaires. Le royaume totalise cinq milliardaires sur les quarante qui vivent sur le continent. Il reste devancé par l’Egypte, le Nigeria et l’Afrique du Sud, mais le nombre de fortunés marocains continuent d’augmenter. Détails.

AG de l’ONU : Benkirane et Mezouar en lieu et place du Roi

AG de l’ONU : Benkirane et Mezouar en lieu et place du Roi
Abdelilah Benkirane et Salaheddine Mezouar en discussions lors de l'ouverture de l'AG de l'ONU, mercredi à New York. /DR

Alors qu’on l’annonçait à l’ouverture de la 69e Assemblée Générale de l’ONU, le Roi Mohammed VI a annulé, mardi soir, sans explications publiques, son voyage à New York, pour rester au Maroc.
Pour remplacer le Roi, le Premier ministre, Abdelilah Benkirane, et le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, ont assisté au discours d’ouverture de Barack Obama, mercredi à New York au siège des Nations Unies.
Alors que la guerre contre l’Etat Islamique (EI) va occuper la majorité des réunions de cette AG, Abdelilah Benkirane s’est félicitée devant la presse de la politique sécuritaire du Maroc, qui participe activement à « combattre le fléau aveugle » de l’EI. Le Premier ministre a notamment insisté sur l’adoption, la semaine dernière, d’un projet de loi sur la lutte contre le jihadisme à l’étranger, permettant de poursuivre en justice toute personne cherchant à se rendre dans les zones de conflit.
Ce projet de loi rejoint la résolution adoptée, mercredi, par le Conseil de sécurité de l’ONU qui impose aux Etats d’empêcher leurs citoyens de s’enrôler dans des organisations jihadistes.
aufait

Le 29/9 conférence de presse pour informer l’opinion publique sur les nouveaux développements concernant l’interdiction systématique dont fait l’objet l'AMDH

Par
Khadija Ainani, 25/9/2014
---------------------------------------------------------
COMMUNIQUE DE PRESSE

L’association marocaine des droits humains (AMDH) organise une conférence de presse pour informer l’opinion publique sur les nouveaux développements concernant l’interdiction systématique dont elle fait l’objet.
En vue d’informer l’opinion publique nationale et internationale sur les développements récents relatifs à la campagne manifeste et inquiétante dont fait l’objet l’ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS, campagne qui consiste, entre autres, en l’interdiction systématique de ses activités par les services du ministère de l’intérieur et ce , dans toutes les villes du MAROC, la privant ainsi d’utiliser toutes les salles et espaces publics,
 l’ASSOCIATION organise une conférence de presse
 le lundi 29 septembre ,
 à 10H du matin 
au siège du bureau central sis avenue HASSAN II ,
 rue AKENSOUS, immeuble 6, appartement 3,
 à RABAT.
A cette occasion, le bureau central de l’ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS est honoré d’inviter mesdames et messieurs les journalistes de tous les médias, les représentants/tes des agences de presse étrangères, les attachés de presse auprès des ambassades au MAROC ainsi que les différentes composantes de la société civile pour assister et couvrir le contenu de cette conférence de presse
Le bureau central
RABAT LE 23/9/2014

Il y a des jours où l'on n' a plus envie de se battre...

Faites confiance à la vie

Il y a des jours où l'on a plus envie de se battre. Des jours où l'on se demande ce que l'on fait ici… Ce genre de jours noirs où vous sombrez petit à petit si vous vous laissez aller. Et quelques fois, on a envie que tout s'arrête. Parfois, on se demande si l'on n'est pas en train de faire un vilain cauchemar, on essaye de s'en persuader, on se dit « Je vais me réveiller, je vais ouvrir les yeux et un jour éclatant va m'apparaître, plein de lumière et d'espoir... » Seulement, il n'en est rien, et l'on s'aperçoit que l'on peut réellement être malheureux, triste, souffrir, et puis on se sent désespérément seul.
C'est parfois à ce moment qu'une lueur arrive : l'attention d'un proche, une parole réconfortante, une discussion lourde et pleine d'émotion avec les gens qu'on aime, des éclaircissements, des échanges, de l'amour, des embrassades et surtout un très grand réconfort. C'est dans ces moments-là que je me dis que rien n'est perdu, et qu'il reste encore un espoir qu'un jour je me sente mieux. Que je voie enfin le soleil entrer dans mon corps et dans ma tête. Que cette partie sombre de mon être va disparaître et que je me sente enfin libéré de tout ce qui me pèse, de tout ce qui m'emprisonne : le passé, la culpabilité, le manque de confiance en moi, le regard des autres, la mort....


C'est dans ces moments noirs que je pense aux gens que j'aime, à ma famille, mes amis de toujours… A des choses simples aussi, comme le soleil, la mer, le vent sur mon visage quand je sors et le sourire de quelques inconnu(es) que je croise. Je me dis que la vie peut aussi être belle et je me fais le pari qu'un jour, j'arriverai à me libérer, à lâcher prise et à atteindre un bonheur indéfinissable que je pourrai alors faire partager aux autres. Et ce jour-là, je serai en mesure de dire à toutes les personnes qui connaissent des heures sombres « Vous voyez, c'est possible, ne baissez pas les bras, faites confiance à la vie et acceptez tout l'amour que peut vous donner votre entourage, libérez-vous. »
Ce jour n'est pas encore arrivé pour moi, mais je compte bien tout mettre en œuvre pour qu'il arrive le plus rapidement possible

#‎Au Plus Beau Pays Du Monde‬ en 2014 :

.


L’histoire d’une famille parmi des dizaines de milliers d’autres au Maroc des Palaces, des Golfs, des Malls et du M’as-Tu –Vu 

« Fatima », abandonnée par son époux vit avec ses quatre enfants de 2, 4, 5 et 6 ans dans la région d’Immouzar (Azrou) au Moyen Atlas.

Pour aller chercher du travail lorsqu’elle en trouve, elle se réveille à 04h du matin pour préparer le pain aux enfants et aller chercher l’eau.
Lorsqu’elle part au travail, elle laisse les trois petits à sa fille de 6 ans déscolarisée. Souvent celle-ci n’offre que de l’eau à ses frères et sœurs attendant que la mère apporte quelque chose à manger…
Ces images, prises par mon ami Hassan El Karakhi, datent de moins de 10 jours…