Chers amis lecteurs solidmar,


Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

samedi 29 novembre 2014

La désolation complète.

Quelques réflexions glanées sur facebook

 Ali Fkir
La désolation complète. L'Etat makhzenien a démissionné. Les potentats se la coulent douces dans le "paradis terrestre". Les intempéries ne les concernent en aucun cas. Les "élus"??? introuvables. 
Imbéciles ceux d'entre-nous qui espèrent changer les choses de l'intérieur d'un système moyenâgeux verrouillé.

https://www.youtube.com/watch?v=BYcGaYQlztQ&sns=fb

Marrakech, le 29 novembre, à 15h30: les Marocain-es libres protestent devant le forum/carnaval "mondial des droits de l'Homme", patronné par l'Etat répressif marocain. Les militant-es des droits humains et les représentant-es des diverses couches sociales victimes de l'arbitraire dans le pays sont là à protester. Ils, elles ont boycotté le carnaval.
Ali Fkir, membre du forum marocain pour la vérité et la justice. 11 ans et 13 jours dans les divers centres de torture et prisons du régime marocain. Jusqu'à présent pas de vérité, pas de justice, pas d'excuses, des centaines de disparus sans nouvelles, des centaines de prisonniers d'opinion, de détenus des mouvements sociaux, de syndicalistes, de militant-es des des droits humains, d'étudiants....
Le forum/carnaval mondial est organisé par le ministère de l'intérieur marocain et ses différences appendices, répressifs et autres.
Les marocain-es libres boycottent la mascarade.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 Samira Mizbar
 
Aujourd'hui on redécouvre toute l'ingéniosité des ponts construits sous Youssef Tachfine et autres sultans, et les routes construites par les Français, voire les Romains. Malgré tout le maquillage que les différents sultans et gouvernements leur ont étalé sur la face sous prétexte de modernité, de développement et de je ne sais quoi, tout est parti avec l'eau tombée du ciel. Tout ce temps à se mentir, tout ce temps perdu pour rien. La réalité est que dans notre arrogance, nous avons tout fait pour décrédibiliser le savoir faire de nos ancêtres. Mieux encore, nous avons porté aux nues des imposteurs venus avec des diplômes d'ailleurs, pressés de se remplir les poches, quitte à écraser les autres, quitte à prostituer leur pays.

 Ce soir je pense à toutes ces familles sans toit à l'entrée de l'hiver, tous ces gens qui ont froid et faim, tous ces gens qui s'abritent encore dans ce qui risque de s'effondrer d'un moment à l'autre. Je pense à toutes ces personnes malades qui ne guériront pas, tous ces enfants qui n'iront pas à l'école cette année, et qui de toutes les façons n'y apprendront rien d'autre que de courber l'échine, puisque leur destin est déjà tout tracé dans le plubôpaydimond.

Photo de Samira Kinani.Photo de Samira Kinani.


 ------------------------------
Zineb El Rhazoui a partagé la vidéo de Abdella Birdaha.


Des torrents de boue dévastent tout sur leur passage. Le sud marocain affronte seul une catastrophe naturelle et humanitaire, face à un lourd silence de l'Etat. 
Y a-t-il un plan de gestion de crise? Où sont logées les populations évacuées? Combien de foyers sont sans toit, sans eau et sans électricité?
 la vidéo de Abdella Birdaha : ‎اكلو - تيزنيت - فيضان واد ادودو ----------------------------------------------------------------------
 28 novembre, 21:35 · Modifié ·

"Hier, les ministres PJD et leur patron Benkiki, ont refusé de déclarer l'état de catastrophe naturelle dans les régions sinistrées , et donc pas d'activation de fonds publics de solidarité et d’indemnisation des victimes des catastrophes naturelles doté de 2 milliards de dirhams. le Gouvernement s'est contenté d'envoyer un camion poubelle pour ramasser les cadavres des victimes ...
Au même moment, le gouvernement annonce l'envoi de 2 avions bourrés de dons royaux au liberia ... sous forme de denrées alimentaires et médicales ...
J'ai rien contre, l'aide apportée aux libériens et autres peuples dans le besoin ... mais, un gouvernement qui se respecte doit d'abord pouvoir s'occuper des victimes de son propre pays ..."
.....
Omar Louzi

FMDH : Sahara occidental: les eurodéputés dénoncent les violations "systématiques" des droits de l'homme par le Maroc

Diaspora Saharaui, 29/11/2014


STRASBOURG,
 Des eurodéputés ont dénoncé vendredi les violations "systématiques" des droits de l'homme commises par le Maroc dans les territoires occupés du Sahara occidental.
Dans une déclaration rendue publique à l'occasion de la tenue au Maroc du deuxième Forum mondial des droits de l'homme, ces eurodéputés ont dénoncé la situation générale des droits de l'homme au Maroc et dans les territoires occupés du Sahara occidental.
"Les autorités marocaines bafouent systématiquement les droits des Sahraouis dans les territoires occupés. Cela va de l'interdiction de toute liberté de réunion, d'expression, d'association ou de mouvement à la torture des prisonniers qui sont le plus souvent victimes de procès iniques", ont-ils déploré.
Les eurodéputés ont affirmé, dans leur déclaration, que ce Forum "ne doit pas cacher la situation grave des droits humains qui prévaut au Maroc comme dans les territoires occupés du Sahara occidental".
"Il ne doit pas constituer un effort cosmétique. Au contraire, il doit provoquer un sursaut de la communauté internationale et, donc, de l'Union européenne, pour qu'elle exerce une pression décisive sur le Maroc pour l'amener à cesser toute violation des droits humains", ont-ils souligné.
Les eurodéputés ont déclaré soutenir les organisations de défense des droits humains qui boycottent l'événement, comme la ligue marocaine des droits de l'homme et les ONG sahraouies de défense des droits humains.
"Nous demandons à tous ceux qui sont épris de justice de dénoncer fortement les violations des droits de l’homme commises par l'Etat marocain", ont-ils ajouté. APS

ASDHOM : Allocution de Gilles Perrault auteur du livre " Notre ami le roi"


 Gilles Perrault et Ayad Ahram
Allocution de Gilles Perrault auteur du livre " Notre ami le roi" et parrain de notre campagne de parrainage des prisonniers politiques et d'opinion au Maroc lors de la Soirée de solidarité avec les prisonniers politiques et d'opinion au Maroc organisée par l'Association de Défense des Droits de l'Homme au Maroc ( ASDHOM) vendredi 21 novembre 2014.
  • "... Hassan 2 n'aurait pas eu le culot d'organiser un forum sur les Droits de l'Homme à Marrakech ..." 
     
    Gilles Perrault 21 novembre 2014

Deux ans de prison pour avoir hissé un drapeau



Arrêté en août dernier pour avoir hissé un drapeau du Tawhid sur le toit de la maison de ses parents à Tétouan, Abdelmalik El Makrini, jeune Marocain de France, vient d’être condamné à deux ans de prison ferme par le tribunal de Rabat.
bladi.net
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 Maroc : un lycéen français condamné à deux ans de prison pour "apologie du terrorisme"
  Par

Cet adolescent originaire du Nord a été condamné pour avoir hissé, en août dernier, un drapeau assimilé à celui du groupe terroriste État islamique sur le toit de la maison de sa tante, chez qui il passait ses vacances.

C'est le 22 août 2014, à Bni Bouayach, dans le nord-est du Maroc, qu'Abdelmalik El Makrini a hissé le drapeau du "tawhid", assimilé à un symbole terroriste par la justice marocaine. (GOOGLEMAPS)
Selon sa famille, il n'a pas mesuré la portée de son geste. Abdelmalik El Makrini, un lycéen français de 18 ans, a été condamné à 2 ans de prison, jeudi 27 novembre, par un tribunal marocain pour "apologie du terrorisme". Il est reproché au jeune habitant de Lambersart (Nord) d'avoir hissé un drapeau habituellement brandi par des terroristes, notamment le groupe terroriste Etat islamique, sur le toit d'une maison de la ville de Bni Bouayach, dans le nord-est du Maroc.
Tout commence le 22 août, comme l'explique La Voix du Nord. L'adolescent passe ses vacances dans la localité, chez sa tante. Ce jour-là, se déroulent les fiançailles de sa cousine. Pour marquer l'évènement, et pour souligner sa foi musulmane selon sa sœur, le lycéen hisse sur le toit de la maison familiale le drapeau du tawhid (le dogme fondamental de l'islam), sur lequel est écrit, en blanc sur fond noir, un message clamant que Dieu est unique, un des piliers de la religion. Sauf que des policiers sont rapidement alertés de ce qu'ils voient comme une apologie jihadiste, ce drapeau servant d'étendard à des terroristes islamistes. "Il nie avoir eu cette intention", assure sa sœur.

Un interrogatoire en arabe, langue qu'il ne comprend pas

Interpellé, Abdelmalik El Makrini reconnaît avoir hissé le drapeau. Selon sa sœur, il est alors interrogé à Casablanca dans les locaux de la brigade antiterroriste marocaine. On lui pose des questions en arabe, langue qu'il ne comprend pas. Il finit par signer un PV d'audition, sans le comprendre, selon ses proches. Un texte dans lequel il avoue avoir fait l'apologie du terrorisme. Sa garde à vue a duré 12 jours, avant qu'il soit transféré dans une prison pour jeunes à Salé, près de Rabat.
Jeudi, son procès n'a duré que quinze minutes. Le jeune Français a été jugé en même temps que 13 autres personnes accusées de forfaits en lien avec le terrorisme. Sa famille, qui s'est mobilisée depuis son arrestation, est sous le choc. Son avocat assure au site Tel Quel qu'il va faire appel. Lors de sa plaidoirie, il a fait remarquer au juge que le même drapeau avait été brandi lors de récentes manifestations à Rabat, sans réaction des autorités.

Ali Aarrass n’a encore reçu aucune visite du consul

Par Siha Moha, 29/11/2014

 Le Maroc progresse, avec des restrictions
Alors que certains défenseurs des droits de l’homme invectivent l’Etat marocain à l’approche du Forum mondial des droits de l’homme qui doit se tenir dès ce jeudi à Marrakech (voir ci-contre), Farida Aarrass, la sœur du Belgo-marocain Ali Aarrass, impressionne par sa retenue. "Le forum ? A qui peut servir ce que je pense du Forum ?", interroge-t-elle dans un demi-sourire, lundi dernier à Rabat.
 Accompagnée de Me Nicolas Cohen, l’avocat de son frère, elle est venue rencontrer le consul de Belgique. Elle veut comprendre pourquoi Ali n’a encore reçu aucune visite du consul alors que la Belgique a été condamnée à effectuer des visites consulaires au détenu. "Le Maroc ne répond pas", indique simplement Me Cohen.

http://www.lalibre.be/.../le-maroc-progresse-avec-des...

Carte Maroc, inondations, niveaux de vigilance

Amnesty Maroc - Sahara occidental : FMDH les associations sous le coup de nouvelles restrictions

Amnesty International France28/11/2014

SOS : Violents orages et inondations entre Marrakech et Ouarzazate


Coupées du monde depuis les récentes inondations, les populations des villages de Taghounit et Tiraf, près de Zagora, lancent un appel au secours.

  • SOS SOS SOS ..il faut déclarer l ' état d ' urgence . .je vous épargne les tonnes de photos et de vidéos et de témoignages sur FB .
    PS : 7 enseignants+ le directeur d ' une école primaire sont morts noyés après la chute d' un autre pont mal construit .
    --------------------------------------

SOS : Violents orages et inondations entre Marrakech et Ouarzazate


| 24 /11/2014

eau-pluies-ouarzazate-orage-maroc
Certains membres de ma belle-famille habitent dans les Hauts Atlas au Maroc, sur la route de Tichka reliant Marrakech et Ouarzazate. Depuis jeudi après-midi, ils sont touchés par de forts orages ayant entraîné des inondations et de violentes crues d’oueds, rivières de la région. Cinq jours de pluie presque sans répit ont détruit les routes, les ponts, les maisons, emporté les voitures et les camions, et rasé les cultures des habitants des différents villages. Il y aurait à cette heure plus d’une vingtaine de morts dans la région de Guelmim d’après TV5 Monde et une dizaine de disparus.
Source : @Ighounane via Twitter
Source : @Ighounane via Twitter
Il est cependant très difficile de dénombrer le nombre de victimes pour l’instant. Des hélicoptères ont survolé les villages touchés mais peinent pour se poser. Les touristes bloquées dans les zones sinistrées ont cependant été les premiers à être évacués.

Cultures et autosuffisance

Les zones dévastées se trouve sur les montagnes et au pied des massifs de l’Atlas, dont les sommets peuvent culminer à plus de 4.000 mètres d’altitude. Les habitants de ces zones vivent essentiellement grâce à ce qu’ils cultivent. On appelle ça l’autosuffisance. Sans leurs culture, ils n’ont plus rien. 

Drôles de droits de l’homme au Maroc…


Décidément le Forum mondial des droits de l’homme (FMDH) qui se tient depuis jeudi à Marrakech est très mal parti. Le royaume qui voulait à travers cette manifestation requinquer son image hideuse de tombeau des droits de l’homme, a été mal servi y compris par les organisations marocaines.

Amnesty : Aujourd'hui, François Hollande reçoit le maréchal al-Sissi.


Amnesty International France 26 novembre ·
 Aujourd'hui, François Hollande reçoit le maréchal al-Sissi.
Combien de temps encore la France fournira-t-elle des armes à l’Égypte pour réprimer sa population ? http://bit.ly/1xTrYyU

vendredi 28 novembre 2014

Lettre Ouverte au Hamas...



En Europe, Etat après Etat reconnaissent, sans le dire clairement, qu’Israël a toutes les caractéristiques d’un Apartheid régalien, et qu’il est temps de lui faire face et opposition ferme, pour la paix dans cette région du monde. Déjà en 2003 un sondage donnait 59% de citoyens européens qui trouvaient que l’Etat hébreux « menace la sécurité du monde ».

C’est vous dire que ni les citoyens ni les Etats européens ne peuvent plus cautionner les crimes contre l’humanité qu’Israël ne cesse de commettre dans l’impunité la plus crasse.

Ce soutien, vous ne pouvez le dilapider à aucun moment. Bien au contraire, vous devez le saisir et vous rendre perméables à l’expression de cette solidarité exigeante...

Il est vrai que vous avez été élus démocratiquement. Et les Gazaouis vous ont élus pour votre sagacité et votre immense résistance à Israël. Ils vous ont élus pour avoir un organe cohérent pour leur permettre au moins une vie paisible. Vous étiez un contrepouvoir d’un Etat agressif qui ne cesse de coloniser vos terres et commettre les carnages bien identifiés et recensés sur la population palestinienne.

Mais une fois au pouvoir, vous avez été une sacrée aubaine pour Israël et la politique de ses faucons. On pouvait donc brûler Gaza à tout moment, derrière le prétexte que vous êtes des islamistes, des fanatiques, des extrémistes… Et l’Occident, en tant qu’Etats, fermait honteusement les yeux, puisque le combat contre l’extrémisme et le terrorisme islamiste est toujours en vigueur.

Par ailleurs, vous concernant en tant que parti au pouvoir sur Gaza, des documents ont été diffusés, vous montrant en train d’opprimer votre peuple... à tel point qu'on a entendu des citoyens vous dire «vous nous traitez pire qu'Israël». Comment dès lors exiger d'un peuple d’appliquer l’islam comme « religion et Etat » dans la coercition? Ces contraintes ressenties fort mal par les citoyens qui ne partagent pas cette vision. Alors que les détenteurs du wahhabisme, idéologie que vous avez entérinée, ne vous aident à aucun moment.

Et dès lors, comment pouvez-vous prétendre libérer votre pays et libérer les palestiniens, tout en leur infligeant une autre forme d’asservissement ? On ne peut obliger les citoyens à croire ou à ne pas croire. C'est de l'anachronisme. La question religieuse relève du libre arbitre et de l’intime. Elle ne peut faire le levier d’un pouvoir quelconque. La chrétienté l’avait très tôt compris et elle n’a jamais été menacée de disparition…

Cet élan de solidarité européenne, en plein désordre et carnages, perpétrés par une obédience, Daech, qui partage avec vous tant de préceptes, et qui vous traite d’ailleurs de « moins musulmans » sinon d’« apostats », doit vous inciter à mettre de l’eau dans votre vin. D’autant plus que l’Egypte de Sissi vous étouffe et tend à vous étrangler avec le même prétexte qu’utilise Israël : l’extrémisme religieux.

Séparer la religion de l’Etat est une nécessité historique, pour la cause palestinienne… et au-delà !



Mohammed Belmaïzi
28/11/2014

Sahara occidental: les Etats-Unis soutiennent "totalement" les efforts de l'ONU


ALGER- Les Etats-Unis soutiennent "totalement" les efforts de Nations unies, menés par Christopher Ross, pour parvenir à une solution "pacifique" et "mutuellement acceptable" du conflit du Sahara occidental, a indiqué mercredi l'ambassadeur américain à Alger, Mme Joan A. Polaschik.
"La position des Etats-Unis concernant la question sahraouie est restée inchangée depuis des années. Nous soutenons totalement les efforts de l'Onu menés par M. Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, pour aboutir à une solution pacifique et mutuellement acceptable", a déclaré Mme Polaschik dans un entretien à l'APS.
"Nous continuerons à soutenir ces efforts jusqu'à ce que les deux parties (Maroc et Front Polisario, NDLR) aboutissent à cette solution", a-t-elle ajouté.
Concernant les violations des droits de l'homme commises par le Maroc dans les territoires occupés du Sahara occidental, la diplomate américaine a indiqué que son pays suivait la situation dans ces territoires "comme partout ailleurs à travers le monde".
A la question de savoir si l'administration américaine prenait en compte les rapports que publient régulièrement des ONG, comme le Centre Robert-Kennedy, sur la situation des droits de l'homme au Sahara occidental, elle a rappelé que, chaque année, le département d'Etat "publie des rapports sur la situation des droits de l'homme dans le monde et il compte pour cela sur différentes sources, y compris sur les rapports des ONG".
Inscrit depuis 1963 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, est occupé depuis 1975 par le Maroc avec le soutien de la France.
Dans ses différentes résolutions, l'Onu a toujours appelé les deux parties au conflit (le Maroc et le Front Polisario) à continuer à oeuvrer sous l'égide des Nations unies, à travers des négociations directes et sans préalable, à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, garantissant le droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination.

Une Cie suisse va construire des centrales solaires au Sahara occupé




La compagnie suisse Terra Sola Groupe AG a signé un contrat avec le gouvernement marocain pour la construction de centrales solaires au Sahara Occidental occupé.
Mis à jour le: 28.11 - 2014 
Les médias marocains ont rapporté le 26 novembre 2014 que cette compagnie suisse, Terra Sola Group AG, un développeur de guichet unique pour l'énergie solaire, a signé des contrats avec le gouvernement marocain pour construire 16 centrales photovoltaïques au Maroc. Mais plusieurs des sites solaires indiqués ne sont pas au Maroc, mais dans les zones du Sahara Occidental qui sont illégalement occupés par le Maroc depuis 1975.

Les sept sites déjà identifiés sont Ouarzazate et Ain Bni Mathar au Maroc, et Foum Al Oued et Boujdour au Sahara Occidental occupé. La zone Sebkat Tah, juste au nord de la frontière entre le Maroc et le Sahara Occidental, est également dans la liste.

Chaque usine aura une capacité de 25 mégawatts.

Terra Sola devrait prochainement lancer la construction et vise à travers sa prochaine entrée à la Bourse de Berlin, à une contribution de 50 millions d'€uros.

Les projets sur les énergies renouvelables du Maroc au Sahara Occidental occupé ne sont pas nouveaux. En août 2013, WSRW a publié le rapport la "Sale marche verte" sur les projets éoliens et solaires du Maroc sur le territoire, destinés à lier d'avantage le territoire qu'il occupe illégalement au sien et rendre plus lucrative l'illégale industrie extractive et de la pêche. En 2020, le Maroc vise à accroître la part du Sahara occidental dans la production totale d'énergie du Maroc à 26,4%, contre 5,5% en 2013.

Le Burkina Faso va demander au Maroc l'extradition du dictateur déchu Compaoré



Le Burkina va demander au Maroc l'extradition du président déchu Compaoré
 (Photo AFP)
Le Burkina va demander au Maroc l'extradition du président déchu Blaise Compaoré, a annoncé jeudi le Premier ministre intérimaire Isaac Zida, alors que les autorités de transition ont déjà menacé à plusieurs reprises l'ancien régime de sanctions.
"Si au niveau de la justice, une plainte est déposée contre le président Compaoré, je pense que nous allons demander au Maroc, bien qu'il n'y ait pas d'accord de justice (...) de mettre le président Compaoré à la disposition de la justice burkinabè", a déclaré M. Zida lors d'une rencontre avec la presse nationale.
Blaise Compaoré a fui son pays le 31 octobre pour se réfugier en Côte d'Ivoire avant de rejoindre le Maroc le 20 novembre. Fer de lance du soulèvement contre l'ex-chef de l'Etat, la société civile appelle à des poursuites judiciaires contre Compaoré.
Le lieutenant-colonel Zida a par ailleurs annoncé que le dossier du président Thomas Sankara serait "entièrement rouvert" et que la "justice" serait "rendue".
Le capitaine Thomas Sankara, considéré comme le "Che africain", a été assassiné le 15 octobre 1987 lors d'un coup d’État qui a porté au pouvoir son ami et frère d'armes Blaise Compaoré.

Démission de Hagel : Le Maroc perd un autre allié à Washington

par Mohammed Jaabouk, Yabiladi, 26/11/2014
Après le départ de Hillary Clinton, en janvier 2013, le Maroc perd de nouveau un autre allié au sein de l’administration Obama. Chuck Hagel a décidé de démissioner de son poste de secrétaire à la Défense. 

Hier, le secrétaire à la Défense Chuck Hagel, 68 ans, a présenté sa démission au locataire de la Maison blanche. En poste depuis janvier 2013, le républicain a fini par jeter son tablier après des désaccords avec le président et son entourage sur la stratégie de guerre contre Daesh et la relation avec le régime de Bachar Al Assad.
Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cet ancien de la guerre du Vietnam a des divergences avec le clan des démocrates alors qu’ils sont censés jouer dans la même équipe. Le Maroc figurait parmi les sujets de divergence entre Hagel et les proches collaborateurs d’Obama.
Hagel a défendu le royaume sur le dossier du Sahara
Trois mois après ses prises de fonctions à la tête du Pentagone, il avait été confronté à son premier face à face avec John Kerry sur le Maroc. Le Département d’Etat, par le biais de la représentante des Etats-Unis au Conseil de sécurité, avait préparé en avril 2013 un avant-projet de résolution proposant d’élargir le mandat de la Minurso à la surveillance des droits de l’Homme au Sahara occidental. Une initiative à laquelle le président Barack Obama ne s’était pas opposée.
Une position que Hagel n’avait pas partagée en son temps, arguant que Rabat demeure un allié sûr de Washington dans une région instable à cause de la menace terroriste des groupes extrémistes. A l’occasion de sa visite à Washington, en novembre 2013, le roi Mohammed VI avait reçu Chuck Hagel en guise de geste de remerciements.
Les possibles successeurs de Hagel
Dès hier, la presse américaine a commencé à citer les possibles candidats à la succession du démissionnaire secrétaire d’Etat à la Défense. Le nom qui tient le haut du pavé est Michèle Flournoy, une proche collaboratrice de Barack Obama, co-fondatrice du Center for a New American Security (CNAS). Un think-tank créé en 2007, et qui fourni des analyses au candidat Obama et plus tard au président Obama sur les poches de tensions dans le monde. Mme Flournoy a déjà occupé de hautes focntions au Pentagone.
Sur la liste des prétendants figure également le nom d’Ashton Carter qui a été le n°2 au Pentagone d'octobre 2011 à décembre 2013. Cela pourrait constituer un bon choix pour les intérêts du Maroc puisque l’homme a eu l'occasion de travailler avec Hagel au plus fort de la crise au Conseil de sécurité.
Enfin, le sénateur Jack Reed ne cache pas ses ambitions pour succéder à Hagel. Il est proche du puissant lobby juif aux États-Unis. L'AIPAC (The American Israel Public Affairs Committee) le soutient financièrement, au même titre que plusieurs sénateurs et députés.

Maroc/Sahara occidental. Les autorités doivent lever les restrictions sur les groupes de défense des droits avant le FMDH


Les restrictions imposées par les autorités marocaines aux organisations de défense des droits humains, notamment Amnesty International, sont maintenues bien que le Forum mondial des droits de l'homme doive se tenir à Marrakech du 27 au 30 novembre.
Les restrictions imposées par les autorités marocaines aux organisations de défense des droits humains, notamment Amnesty International, sont maintenues bien que le Forum mondial des droits de l'homme doive se tenir à Marrakech du 27 au 30 novembre.

Ces derniers mois, pour la première fois depuis 1993, les autorités marocaines ont essayé de limiter les activités d'Amnesty International en faveur des droits humains dans leur pays.

• En septembre 2014, le camp de jeunesse organisé annuellement par Amnesty International à Bouznika, près de Rabat, la capitale, a été interdit par les autorités bien que l'organisation ait effectué toutes les démarches requises pour les informer.
• En octobre 2014, les autorités ont refusé de laisser entrer sur le territoire marocain une délégation d'Amnesty International qui souhaitait recueillir des informations sur la situation de migrants et de réfugiés.
• En novembre 2014, une visite d'établissement des faits de l'organisation a été annulée après que les autorités ont sollicité la tenue de réunions préalables à Rabat afin de définir les paramètres de cette mission.

Huit groupes marocains, dont des associations importantes de défense des droits humains comme l'Association marocaine des droits de l'homme (AMDH), ont décidé de ne pas assister au Forum mondial en signe de protestation contre la restriction croissante de leurs activités par les autorités. Les restrictions persistantes à la liberté d'association dans le Sahara occidental figuraient parmi les raisons invoquées par huit groupes sahraouis qui ont annoncé qu'ils éviteraient eux aussi cette manifestation.

« Non seulement réprimer les activités de groupes marocains de défense des droits humains et entraver l'accès d'Amnesty International au pays est une manière maladroite pour le Maroc de se préparer à accueillir le Forum mondial des droits de l'homme », a déclaré Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord à Amnesty International.

« Mais c'est aussi un signe inquiétant que les libertés civiles sont menacées dans ce pays. Les tentatives des autorités marocaines visant à renforcer leur contrôle sur ceux qui critiquent le bilan du pays en matière de droits humains ne feront qu'éveiller la suspicion qu'elles ont quelque chose à cacher. »

Pour en savoir plus sur les restrictions récentes imposées aux groupes de défense des droits : déclaration publique d'Amnesty International, Maroc/Sahara occidental. Il faut lever les restrictions pesant sur les associations

Pour organiser une interview, veuillez contacter : Sara Hashash, attachée de presse pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord au Secrétariat international d'Amnesty International - +44 207 413 5511 ou sara.hashash[at]amnesty[dot]org



L’État marocain et les catastrophes naturelles

L’État marocain, spécialiste dans les arrestations, emprisonnements, torture, corruption et impunité... est le plus grand absent dans ce sinistre.
Les intempéries suscitent des interrogations sur la qualité des travaux publics
DR
 
Nous ne lui demandons pas de sauver toute l'humanité devant une catastrophe naturelle, mais au moins d'organiser un service rapide pour venir en aide aux sinistrés (se comporter dignement avec les dépouilles, les enterrer dans le respect et la présence des familles, assurer les biens des personnes exposés aux malfaiteurs, organiser un service efficace d'information, décréter une ou deux journées pour un deuil national...)
L’État marocain actuel est une véritable catastrophe! 
 http://youtu.be/e5dl6tXZU2I
 http://f24.my/youtubeAR
http://www.france24.com/ar/

Boycott du Forum mondial des droits humains 2014: Jour 1

FMDH suite...ce qu’en disent les participants:


L’air glacial et parfois violent de cet après-midi de novembre n’a pas empêché un millier de personnes (selon les organisateurs) venus de différentes régions du Maroc de se donner rendez-vous place Bab Jdid à Marrakech pour protester contre l’organisation du Forum mondial des droits humains FMDH.
Reportage texte et photos de Rida Benotmane :
http://scrib20.blogspot.com.es/…/boycott-du-fmdh2014-ce-que…

Intempéries dans le sud marocain peu protégé des fureurs de la nature

Par Aziz Enhaili,· Québec , 28/11/2014
La semaine dernière, durant trois jours consécutifs, dans le sud du Maroc, les éléments se sont déchaînés. Faisant, selon les chiffres officiels, au moins 40 morts. Je n'exclus pas de ma part qu'il s'agirait plutôt d'une centaine de morts. Pourquoi? Parce que les autorités marocaines nous avaient habitué dans ce genre de choses à réduire drastiquement le nombre des victimes, histoire de ne pas jeter de l'huile sur le feu et donc de calmer des esprits déjà assez secoués.
Avec cette tragédie, qui n'est pas la première à se produire dans ce pays, trois réflexions s'imposent.

Les Imazighen manifestent devant le Forum Mondial des Droits de l’Homme à Marrakech pour protester contre la privation de leurs droits.


L’Assemblée Mondiale amazighe (AMA), en coordination avec les activistes amazighes de Marrakech et du Maroc, adresse un appel aux amazighes du Maroc et du monde ainsi qu’aux cadres du Mouvement Amazighe et aux Tribus Amazighes qui souffrent de la politique de spoliation de leurs terres, à manifester, le samedi 29 novembre 2014, à 11h30 minutes, devant la Palais des Congrès à Marrakech, qui reçoit les travaux du Forum Mondial des Droits de l’Homme.

Du fait que les Amazighes sont objet de larges violations de leurs droits dans différents domaines, par la spoliation de leurs terres, le refus de consacrer leurs droits linguistiques et culturels, leur marginalisation au niveau des plans de développement, passant par la reconnaissance de leurs droits culturels et linguistiques et le refus de l’Etat d’écouter leur voix et répondre à leurs revendications, comme c’est le cas des Amazighes d’Imider qui ont organisé un sit-in depuis trois ans, le plus long de l’histoire du Maroc;

Nouvel épisode du feuilleton Maroc, terre d'asile pour dictateurs déchus : Blaise Compaoré

La présence de Blaise Compaoré sur le territoire marocain vivement contestée

Ouagadougou (© 2014 Afriquinfos) – L’arrivée de l’ex président burkinabè au Maroc a suscité des réactions au sein de la classe politique marocaine. Certaines organisations ont chacune dans un communiqué donné sa position, sur l’arrivée de l’ancien homme fort d’Ouagadougou dans le royaume chérifien. Et pour la plupart, le président déchu n’aurait pas sa place au Maroc.  

http://www.afriquinfos.com/fotografias/fotosnoticias/2014/11/8/int-62304.jpg
 Lendemains de longevité au pouvoir en Afrique francophone : le cas de Blaise Compoare, d'abord exilé en Côte d'Ivoire.
LOME (© 2014 Afriquinfos).
 
A peine arrivé au Maroc le jeudi 20 novembre dernier, des partis politiques de gauche s’opposent à l’exil de Blaise Compaoré sur leur sol. Il s’agit du Parti Socialiste Unifié (PSU) et de la Voie Démocratique (VD).Pour la Voie Démocratique, le message est clair. Il faut expulser Compaoré, car le pays ne saurait être complice des anciens dictateurs. «Nous demandons l’expulsion de Compaoré et refusons que le Maroc soit une terre d’asile pour des anciens dictateurs, a indiqué Mustapha Brahma, secrétaire national du parti, avant d’inviter les associations des Droits de l’Homme à faire du départ de ce dernier, l’une de leurs préoccupations .
 «Nous appelons les associations ayant déclaré le boycott de la deuxième édition du Forum mondial des droits de l’Homme de placer cette question au cœur de leurs revendications qui seront soulevées lors du sit-in de protestation qu’elles comptent organiser le jeudi 27 novembre à Marrakech. » Le Parti socialiste unifié a exprimé son refus de voir  « l’auteur» des crimes que Compaoré aurait commis durant les 27 années à la tête du Burkina-Faso.Depuis son arrivée au Maroc, Blaise Compaoré  serait logé depuis le samedi 22 novembre, dans un palace dans la ville de Marrakech après un séjour de trois semaines en côte d’ivoire.
NDLR SOLIDMAR: Driss El Yazami devrait inviter le Beau Blaise à son Cirque de Marrakech