Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

jeudi 9 juillet 2015

Arrestation de 5 déjeûneurs à Jamaa El Fna

Arrestation de 5 déjeûneurs à Jamaa El Fna
Crédit: AFP

Cinq personnes ont été arrêtées par les autorités à Marrakech pour avoir rompu le jeûne durant le mois de ramadan. Leur acte n’avait pas de dimension militante.

La brigade touristique de Marrakech a arrêté, le 6 juillet, cinq individus ayant rompu le jeûne en public. Ces cinq personnes, parmi lesquelles figurait un mineur, ont été interpelées suite à des appels de commerçants de place de Jamaa El Fna  selon Omar Arbib, président de la section Marrakech Menara de l’AMDH. Les cinq déjeûneurs ont été transférés au poste de commissariat suite à un ordre du parquet général du tribunal de première instance à Marrakech, selon la même source.
D’après le responsable associatif, « Les cinq jeunes ont dit à la police qu’ils étaient en voyage en provenance de Rabat pour accompagner un ami à l’aéroport de Marrakech. Sous une chaleur qui dépasse les 40°, ils ont eu soif et ont acheté un jus chez les marchands de jus d’orange qui se trouvent sur la place Jamaa El Fna ». Selon Omar Arbib, les forces de l’ordre ont également saisi du cannabis chez les cinq personnes interpellées.
À l’issue de leur garde à vue, qui peut durer entre 24 et 48  heures, les cinq personnes seront transférées devant le procureur du roi qui décidera d’une éventuelle poursuite en justice. L’article 222 du Code pénal punit d’un à six mois de prison toute personne « notoirement connue pour son appartenance à la religion musulmane, rompant ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le mois de  Ramadan, sans motif admis par cette religion ». Les autorités n’ont toujours pas communiqué à ce sujet.