Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

jeudi 22 octobre 2015

Le gouvernement marocain propose de diminuer le budget de l’Education nationale


Le gouvernement propose de diminuer le budget de l’Education nationale

Une classe de primaire. Crédit : Yassine Toumi. image: http://telquel.ma/wp-content/uploads/2015/10/ecole-publique-primaire-680x365.jpg


Dans le projet de loi de Finances 2016, le budget alloué au personnel du ministère de l’Education nationale est en baisse de près d’un milliard de dirhams.

Le projet de loi de Finances 2016 actuellement entre les mains du parlement prévoit un budget 2016 de 45,8 milliards de dirhams pour le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle, contre 46,3 milliards de dirhams en 2015, soit une baisse de 1,22 %.
Si on regarde dans le détail, la somme allouée à l’investissement est en hausse par rapport à 2015 alors que les dépenses de fonctionnement mais aussi celles liées à la rémunération du personnel sont en baisse. Ainsi, si le texte est adopté en l’état, les dépenses de ressources humaines devraient passer de 39,8 milliards de dirhams à 38,9 milliards de dirhams en un an, soit une baisse de 884 millions de dirhams. Impossible de savoir si le ministère compte diminuer le nombre de professeurs. Cette baisse peut aussi être liée à la suppression de fonctionnaires fantômes, à la baisse du nombre de personnes travaillant dans l’administration, à l’arrivée de nouveaux professeurs remplaçant des anciens mieux payés partis à la retraite ou encore à la mise en place de partenariats publics-privés à la rentrée prochaine

Accent sur l’enseignement supérieur et le rural

Une tendance surprenante en tous cas, quand on sait que 36 % des postes de fonctionnaires créés depuis 2007 sont revenus aux ministères de l’Education nationale et à celui de l’Enseignement supérieur. Mais il est vrai que ce dernier n’est pas à la diète puisque son budget total est en hausse de 9,62 %, celui alloué à son personnel en augmentation de plus de 400 millions de dirhams.
Dans la note de présentation du PLF, le gouvernement met en avant les efforts qui devraient être réalisés en 2016 pour l’éducation dans le monde rural. Des programmes devraient ainsi participer au désenclavement de douars reculés, comme l’a demandé le roi dans son discours de la fête du Trône. Le ministère compte ouvrir dans ces zones 114 garderies, 90 écoles, 33 collèges et 29 lycées, et construire un peu plus de 800 logements de fonction pour le personnel enseignant. Le coût global de ces projets qui devraient bénéficier à 1,5 million de Marocains, est évalué à 5,1 milliards de dirhams.

En savoir plus sur