Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

dimanche 18 octobre 2015

Recommandations finales concernant le Maroc, du Comité des droits économiques, sociaux et culturels

Americ10an Association of Jurists (AAJ)
Main Representative to UNOG
Gianfranco Fattorini



 14 /10/ 2015 >
 Bonjour à tous,
 

 Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels a émis ses observations finales concernant le Maroc. Les deux premières recommandations du Comité portent exclusivement sur le Sahara occidental. 
La première rejette apparemment l'initiative d'autonomie (sans le dire explicitement) et invite le Maroc à travailler avec l'ONU pour trouver une solution définitive pour les droits du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination. Le Comité prononce aussi sa préoccupation quant à le non-respect des droits des Sahraouis à contrôler leurs ressources naturelles, et fait appel au Maroc de faciliter le retour des réfugiés sahraouis.

 La deuxième recommandation concerne le mur du sable, et recommande que le Maroc trouve des moyens pour permettre aux Sahraouis d'avoir accès à leurs terres et leurs ressources naturelles et de se réunir avec leurs familles. Le Comité demande au Maroc d'accélérer son programme de déminage et de fournir des informations détaillées sur la situation des Sahraouis dans son prochain rapport périodique. Je crois que cela est la première fois que l'un des organes des traités a mentionné la berme.

 Le Comité note aussi la difficulté que les étudiants sahraouis ont vécu concernant l'accès à l'éducation, en particulier au niveau universitaire, et recommande que le Maroc offre les Sahraouis une éducation qui «puisse leur permettre de jouer un rôle utile dans une société libre, favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre les nations et les groupes ethniques".
>
> Enfin, le Comité note avec préoccupation que la langue et la culture sahraouie-hassaniya n'ont pas été suffisamment promues, et demande au Maroc d'assurer que les Sahraouis puissent pleinement et sans restrictions participer à la vie culturelle. Dans une autre section du rapport, le Comité inclut les Sahraouis parmi les groupes qui ont été particulièrement touchées par la pauvreté et recommande que Maroc assure une répartition adéquate et équitable des ressources à des groupes marginalisés.
 
 Le nombre de recommandations relatives au Sahara occidental est sans précédent, et reflète le travail acharné de toute notre équipe, surtout Delphine Lourtau, les étudiants des universités de Cornell et de Caen (et leurs profs, bien sur!), le Western Sahara Resource Watch, et Ghalia Djimi de ASVDH--qui a fait des présentations passionnées au Comité à Genève.
 Les observations finales sont ci-jointes.  Bien à vous, Sandra  Sandra L. BabcockClinical Professor International Human Rights Clinic158A Myron Taylor Hall Cornell Law School Ithaca, NY 14853-490 Tel. (607) 255-5278Slb348@cornell.edu www.deathpenaltyworldwide.org