Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

dimanche 25 octobre 2015

Veillée de soutien au professeur et historien marocain Maati MONJIB

Saïd Laayari, 25/10/2015
Dans un élan de soutien national et international au professeur et historien Maâti MONJIB en gréve de la faim illimitée depuis le 07 octobre 2015, nous les signataires de cet appel, organisons une veillée de solidarité et de soutien au professeur.
 
Le professeur MONJIB qui subit des pressions et fait l’objet de harcèlement depuis deux ans de la part des autorités marocaines, a été interdit de quitter le territoire à deux reprises, le 16 septembre quand il s’apprêtait à prendre l’avion pour se rendre à un colloque international organisé par l’Institut européen de la Méditerranée à Barcelone sur le thème histoire et médias et le 07 Octobre à l’aéroport de Rabat-Salé où il a été empêché de rejoindre la Norvège pour un congrès international.
 
Pour protester contre cet arbitraire récurrent du ministre de l’intérieur, le Professeur MONJIB, a entamé une grève de la faim le 07 octobre au siège de l’Association Marocaine des Droits Humains à Rabat.
 
Par cette veillée, nous demandons au gouvernement marocain d’arrêter les pressions exercées contre la professeur MONJIB , de respecter son droit à la libre circulation et à mettre un terme à toutes les formes d’ harcèlement dont il est l’objet depuis de nombreux mois.
Les attaques des autorités marocaines, du dénigrement aux poursuites judiciaires, dont est l'objet le Professeur MONJIB, font partie d’une grande campagne qui vise la liberté de la presse dont devraient jouir les journalistes marocains en tant que droit inaliénable, dont sont victimes Ali Anouzla, Ali Mrabet et Hicham MANSOURI condamné à 10 mois de prison ferme et 40000 DH d’amende.
Nous apportons notre soutien inconditionnel au professeur MONJIB et à tous les journalistes et citoyens qui subissent l’acharnement des autorités marocaines.
Nous demandons l’annulation des poursuites et l’arrêt des compagnes de dénigrement.
Nous réclamons le respect de la liberté de la presse et d’opinion ainsi que le respect des engagements nationaux et internationaux de l’État marocain en matière des Droits et Libertés.
> Lieu et heure de l'action:
lundi 26/10 de 18h00 à 22h00 à l'adresse:
Temple protestant du Foyer de l’Âme
7, bis rue du pasteur Wagner 75011 Paris
Metro: Breget Sabin