Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

samedi 26 mars 2016

L'Association internationale des juristes pour le Sahara occidental a exprimé samedi sa condamnation la plus ferme les peines sévères imposées aux prisonniers politiques sahraouis "Groupe de Gdeim Izik»

Alicante, 25/03/16 (SPS) -.

 L'Association internationale des juristes pour le Sahara occidental (IAJUWS, pour son sigle en anglais) a exprimé samedi sa condamnation la plus ferme des peines sévères imposées aux prisonniers politiques sahraouis "Groupe de Gdeim Izik» et le procès militaire qui les a condamnés .

 La IAJUWS a exprimé son inquiétude au sujet de la situation des prisonniers sahraouis en grève de la faim et a souligné que le «procès militaire contre les Sahraouis du« Groupe de Gdeim Izik "a violé les paramètres la légalité internationale, étant une procédure de numérotation politique utilisée par le Maroc comme un outil contre les résistants à l'occupation du Sahara occidental, la population sahraouie.
 
IAJUWS a également exigé la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis et le respect immédiat au droit international pour les violations répétées des droits de l'homme commises par le gouvernement du Royaume du Maroc dans le territoire du Sahara occidental. SPS

Articles en relation
     Le président du gouvernement canarien demande des Nations unies à "intervenir de manière décisive" pour donner une solution au conflit au Sahara occidental.    Le Cabinet se réunit pour discuter des derniers développements dans la question du Sahara.
    Le Maroc menace la paix en Afrique du Nord.
    Le POLISARIO a mis en état d'alerte  les troupes.