Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

vendredi 25 mars 2016

Le président sahraoui a envoyé une lettre au président du conseil de sécurité des Nations Unies.





Le Front Polisario a lancé un appel urgent au conseil de sécurité lui demandant d'assumer ses responsabilités en tant que premier chef de la minurso et  garant de la mission dont il a été investi, à savoir l'organisation de l'auto-détermination par un référendum au Sahara Occidental, dans une lettre adressée au président de la République Sahraouie SG du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz  président du conseil de sécurité. Ismael A. Gaspar Martins.

" Nous suivons avec une grande préoccupation les récentes évolutions dangereuses au Sahara Occidental, dans laquelle le royaume du Maroc a mis l'organisation des Nations Unies et le conseil de sécurité, en un fait accompli qui reflètent une tentative délibérée de nuire à tous les efforts déployés par la communauté internationale depuis plus de  40 ans, afin de mener à bien la décolonisation du dernier territoire africain sur la liste des pays non-autonomes." dit le président de la République Sahraouie.

 
" En dépit de ces graves faits nouveaux, le Front Polisario réaffirme sa pleine confiance dans les efforts de l'organisation des Nations Unies sous le conseil de sécurité et l'assemblée générale, de parvenir à une solution pacifique qui garantisse le droit inaliénable du peuple du Sahara Occidental à l'autodétermination conformément aux résolutions pertinentes du conseil de sécurité et de l'assemblée générale des Nations Unies, et les décisions de l'organisation de L'Union africaine." Le SG du Front Polisario poursuit en disant :

" Le Front Polisario confirme son engagement total pour le mandat de la mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental. Il a montré à travers toutes les étapes du processus, une position positive de coopération avec tous les organes de l'ONU et la minurso , n'hésitant pas depuis des années, à attirer l'attention du conseil de sécurité et le secrétariat général des dangers causés par l'obstruction du Maroc au processus de paix." 

Mohamed Abdelaziz ajouté :" Le Front Polisario condamne fermement la décision irresponsable du Maroc d'expulser le personnel de la mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental (minurso) Le Maroc a  l'entière responsabilité des conséquences qui suivront".
" Le Maroc a pris la récente décision d'expulser le personnel formant les personnels civils, composante politique et administrative de la minurso, ce qui signifie la fin de la mission pour laquelle il a été créé. La mise en œuvre de cette décision constitue une violation, par le Maroc, des résolutions du conseil de sécurité de l'assemblée générale et une transgression des principes et objectifs promulgués dans la charte des Nations Unies."
Le Front Polisario réaffirme son attachement au plan de règlement signé par les deux parties, le Front Polisario et le royaume du Maroc sous les auspices de l'organisation des Nations Unies et l'organisation de l'unité africaine (OUA) en 1991, ce qui a entraîné le déploiement de la mission Mohamed Abdelaziz a déclaré.

" Face à ces graves faits nouveaux, le Front Polisario appelle d'urgence le conseil de sécurité à assumer ses responsabilités en tant que premier responsable de la minurso et le garant de la tâche pour laquelle elle a été créée, à savoir d'organiser un référendum d'autodétermination au Sahara occidental ." Sps