Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

lundi 11 avril 2016

Jeudi 14 avril, en direct de Mediapart: «Nuit Debout», et maintenant?(en accès libre)



Jeudi 14 avril, en direct de Mediapart: «Nuit Debout», et maintenant?(en accès libre)

Nous vous proposons jeudi 14 avril une édition spéciale de notre émission mensuelle «En direct de Mediapart», retransmise en streaming et en accès libre sur notre site. Au menu: quelles suites donner au mouvement «Nuit Debout» et aux manifestations contre la loi sur le travail; comment les «Panama Papers» illustrent le poids des paradis fiscaux; pourquoi le cinéma est (re)devenu un outil de lutte. Le détail du programme:

Dès 18 h et jusqu'à 23 h, c'est un « En direct de Mediapart » exceptionnel que nous vous proposons jeudi 14 avril. Mouvement social, multiplication des « Nuits Debout » à Paris et dans les régions, manifestations : comment cette mobilisation inédite est née et comment, surtout, peut-elle aujourd'hui se transformer et rallier de nouveaux publics ? De nombreux invités (la liste complète sera communiquée dans les jours qui viennent) viendront témoigner et débattre, depuis la place de la République et dans les locaux de Mediapart.
Soirée animée par la rédaction de Mediapart, Joseph Confavreux et Edwy Plenel.

  • 18h-19h. Les particularités d'un mouvement social inédit
Débat animé par Joseph Confavreux. Nos trois invités :
Ludivine Bantigny, historienne, maître de conférences à l’université de Rouen
Sophie Béroud,
spécialiste des mouvements sociaux, maître de conférences de science politique à l’université Lyon-2.
Robi Morder
, président du Germe (Groupe d’études et de recherche sur les mouvements étudiants)

  • 19h-20h. Combattre les paradis fiscaux mais aussi le secret des affaires
Débat animé par Fabrice Arfi et Martine Orange. Le Parlement européen doit se prononcer jeudi 14 avril sur le projet de directive européenne sur « la protection des secrets d’affaires ». Ce texte est dénoncé par de nombreux journalistes, lanceurs d’alertes, défenseurs des droits de l’homme, scientifiques, associations, ONG et syndicats. Constitué il y a quelques jours, un collectif appelle les eurodéputés à rejeter ce projet (lire ici). Nos invités :
Pascal Durand, eurodéputé EELV
Martin Pigeon, militant de l'ONG Corporate Europe Observatory (CEO)
Sophie Binet, UGICT-CGT
Lucie Watrinet du CCFD-Terre Solidaire

  • 20h30. Mouvement social, « Nuit Debout » et maintenant ?
1. Comment ça marche ? En marge des manifestations, le première Nuit Debout n'a ensuite cessé de grandir. Des premiers initiateurs – autour de l'équipe du journal Fakir – aux coordinateurs d'aujourd'hui, comment s'organise cette mobilisation inédite, avec ses commissions, ses AG, ses modes de débat et de vote.
2. Le cinéma comme outil de lutte et de mobilisation. Merci patron !, Comme des lions, Demain. Ces trois films, à leur manière, ont contribué à réveiller la société et le monde du travail.
3. Comment ça peut s'étendre ? Méfiance des syndicats, difficulté à faire « converger les luttes » : ce sont les défis que doit relever ce mouvement.
Les noms des invités de ces trois derniers rendez-vous seront communiqués dans les jours qui viennent.
Rendez-vous jeudi 14 avril, dès 18 h !
Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.
Tous les commentaires
Ce soir Nuit debout Paris République est cerné par la police, qui a confisqué bien du matériel sono, "marmite" etc.. 
Le double discours du pouvoir aidé par la majorité PS PC VERT de Paris est à son apogée... On entend les bons commentateurs du pseudo pluralisme médiatique passer de la pommade dans le dos de Nuit Debout, alors que le pouvoir qu'ils défendent à longueur de temps tente de poignarder le mouvement dans le dos. 
C'est dans les jours qui viennent que le mouvement s'étoffera ou non, avec la défection quasi annoncée des UNEF FIDL rattrapés par leur génétique lien avec le PS. 
La tactique est classique ... devant le tollé général de la Loi Travail, les organisations satellites du PS (CFDT, FIDL, UNEF.. etc) ont pris les devants avec même le MJS... Puis, après quelques bribes lâchées par le gouvernement elles vont se rétracter. 
Souhaitons que Nuit Debout tienne. Souhaitons aussi que la CGT écoute les jeunes qui l'appelle à avancer sa prochaine mobilisation, même sous une forme moins classique. 
Aujourd'hui le mouvement doit aller au delà de la simple contestation de la Loi Travail car il est clair que cette tentative était l'annonce d'autres "avancées" pour le MEDEF.
  •