Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

vendredi 19 août 2016

"Tout Etat désirant adhérer à l'UA doit satisfaire aux exigences de la Constitution»



 
 Sahara Press Service 17/8/2016 par Carlos Cristobal

Shaheed El Hafed, 16/08/2016 (SPS) - Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), a rappelé, lors d'une réunion, les principes et les objectifs de l'Acte constitutif de l'UA adoptés par la Conférence des chefs État et de gouvernement à Lomé (Togo) en 2000, exhortant tous les États souhaitant adhérer à la Loi doit se conformer à ses dispositions, une déclaration a déclaré mardi l'UA.

A la fin de sa 617e réunion, le vendredi, le Conseil pour la paix et la sécurité de l'UA, a souligné «l'importance pour tout État souhaitant adhérer à l'Acte constitutif et d'être admis en tant que membre de l'Union, doit répondre à toutes les exigences de la Constitution, en particulier les articles 27 et 29 (1) et (2) ainsi que les dispositions fondamentales énoncées dans l'article 9 (c), «le communiqué de l'UA.

Le CSP a appelé «la nécessité d'un État intéressé à joindre l'UA doit engager à respecter les principes de l'Union tels que définis à l'article 4 de la Constitution".

Dans ce sens, le CPS a demandé à tous les membres de se conformer aux dispositions de l'Acte constitutif de l'UA en tant que cadre juridique unique pour l'adhésion de tout État de l'Union africaine (UA) États. (SPS)