Pages

samedi 10 septembre 2016

Titres sur http://solidmar.blogspot.com du 4 au 11 septembre 2016

 

Invitation à la sortie de « Ali Aarrass: Au delà des barreaux et des frontières»

               Communiqué  de presse

« Ali Aarrass: Au delà des barreaux et des frontières» - 

 Le 24/09/2016 à Bruxelles Laïque , Bruxelles

                                      Un projet au nom de la liberté, de la justice et du droit.

Par la présente, nous avons l’immense plaisir de vous inviter à la sortie de «Ali Aarrass: Au delà des barreaux et des frontières» qui se tiendra au sein des bâtiments de notre partenaire Bruxelles Laïque asbl, situé Avenue Stalingrad 18-20 à 1000 Bruxelles, le samedi 24/09/2016 de 14h00 à 17h00, un événement spécialement à la parution de deux ouvrages :
La bande dessinée réalisée par Manu Scordia "Je m'appelle Ali Aarrass" et  le recueil bouleversant "Lettres de prison et journal d'une grève de la faim" par Ali Aarrass et Farida Aarrass.

Pour rappel, Ali Aarrass est un citoyen belgo-marocain maintenu en détention et torturé dans la prison Salé II au Maroc, depuis huit ans et sans aucune assistance consulaire.
Devenu, malgré lui, porte-drapeau de la campagne mondiale d’Amnesty Internationale contre la torture; il est le symbole de la lutte pour les droits des binationaux en Belgique.

Programme:
Conférence de presse
Exposition des planches de Manu Scordia
Lecture de texte accompagnée
Buffet
Vente des livres en faveur de la campagne Free Ali

Au plaisir de vous comptez parmi nous!

Insaf Takkal
Comité Free Ali
0486/61.09.99
http://www.freeali.eu/

Sahara occidental: la situation sécuritaire inquiète les Nations-Unies

 Revue de Presse Généraliste

NEW-YORK (Nations-Unies) –

 Les Nations-Unies s’inquiètent de la situation qui prévaut dans la région de Guerguerat, dans le sud du Sahara occidental occupé, où des unités de l’armée d’occupation marocaines font face, à une distance de 120 mètres, des positions du Front Polisario, au risque d’un affrontement, a affirmé mercredi l’ONU.
Les deux camps « ont maintenu leurs positions à environ 120 mètres les uns des autres » malgré les efforts de médiation de la Minurso (mission de l’ONU pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental), a précisé le porte-parole de l’ONU Stéphane Dujarric.
Les Nations unies redoutent « une reprise des hostilités, avec un risque d’implications régionales », a-t-il averti.

Le Maroc a menti au sujet soutien inconditionnel du Soudan, du Cap Vert et du Ghana


Le Soudan soutient le retour du Maroc à l'Union Africaine mais pas en échange de l'expulsion d'un membre de l'Union Africaine, a révélé mercredi le journal Al- Intibaha.
Rapportant des informations provenant de sources du ministère des affaires étrangères soudanais, le journal soudanais a rapporté que le chef de la diplomatie soudanaise, Ibrahim Ghandour, a reçu mercredi l'ambassadeur algérien à Khartoum. 
Lors de l'entretien, M. Ghandour a communiqué à l'ambassadeur algérien que le Soudan accueille à bras ouvert le retour du Maroc mais pas en échange de l'expulsion d'un pays membre de l'Union Africaine.
Cette nouvelle apporte un démenti aux informations rapportées par la presse marocaine selon lequelles le Soudan figure dans la liste des pays ayant signé la demande de retrait de la RASD de l'Union Africaine. 
Le Cap Vert et le Ghana y figuraient aussi, et leurs gouvernements ont reçu récemment des émissaires sahraouis, ce qui confirme que la liste était fausse et était destinée à créer la confusion et à perturber les travaux du 21ème Sommet de l'Union Africaine.

vendredi 9 septembre 2016

Mahi Binebine : “Au Maroc, les écrivains courent moins de risques que les cinéastes”


    Le Maroc sera l'invité d'honneur de Livre Paris l'an prochain. Peintre et romancier originaire de Marrakech, Mahi Binebine se réjouit de l'émergence de nouveaux auteurs dans le pays.
    Pour sa 37e édition qui se tiendra du 23 au 27 mars 2017, le Salon du livre (rebaptisé Livre Paris l'année dernière) accueillera pour la première fois le Maroc, qui succédera à la Corée comme pays invité. L'objectif : présenter la richesse de la production marocaine en langue française, qu'évoque pour Télérama le peintre et romancier originaire de Marrakech, Mahi Binebine.

    Comment qualifieriez-vous la littérature marocaine contemporaine ?
    Elle est marquée par le dynamisme et l'effervescence, beaucoup de jeunes auteurs arrivent aujourd'hui à trouver leur place au Maroc. Depuis six ans, le prix de la Mamounia (qui n'a malheureusement pas lieu cette année) a par exemple permis de révéler de jeunes talents. Le Prix de la littérature arabe doit aussi être remis dans les prochains jours, et un Marocain, Reda Dalil (dont le premier roman Le Job avait reçu le prix de la Mamounia en 2014) est en compétition avec son deuxième roman Best-seller (éditions Le Fennec, février 2016).

    jeudi 8 septembre 2016

    Hautes Alpes : installation interactive sonore à Céüze 18 sertembre 2016





    Le Maroc défie encore une fois l’ONU

    Hocine Adryen

    Le Maroc n’a cure des injonctions onusiennes sur l’affaire Gargarat. Il poursuit même son opération militaire dans la zone tampon de Gargarat au sud du Sahara occidental.

    Le Royaume répond ainsi à la « note confidentielle » du département des opérations de maintien de la paix de l’ONU remise aux membres du Conseil de sécurité accusant le Maroc d’avoir violé le cessez-le-feu du 6 septembre 1991. L’ONU est-elle incapable d’intervenir et de mettre le holà ? Pourtant le coordinateur sahraoui avec la Minurso, M’Hamed Khadad, a demandé au Conseil de sécurité d’autoriser l’installation de check point à Gargarat.

    Le représentant de l’UNICEF en Algérie inspecte des établissements scolaires des réfugiés sahraouis

    Sahara Press Service, por



    Dakhla (camps des réfugiés sahraouis)(SPS) 

    Le représentant du Fonds des Nations unies pour l’Enfance (UNICEF) en Algérie, M. Marc Lucet, a effectué mercredi une visite à des établissements scolaires des réfugiés sahraouis au camp de la wilaya de Dakhla.
    Accompagné du président du croissant rouge sahraoui (CRS), M. Yahia Bouhoubeini, le responsable onusien a inspecté  trois écoles primaires, un collège et cinq Crèches au niveau du camp Dakhla ayant subi d’importants dégâts suite aux intempéries d’octobre 2015.
    Ces structures pédagogiques ont été restaurées par l’UNICEF et équipées en moyens nécessaires pour assurer la nouvelle rentrée scolaire dans de bonnes conditions.

    Les écoles du camp de Dakhla offrent des capacités d’accueil oscillant entre 500 à 1.000 places pédagogiques chacune, et les Crèches disposent des capacités de 120 à 140 enfants, selon les informations recueillies sur place.
    Il est à relever que le nombre global d’enfants sahraouis scolarisés au titre de cette saison s’élève à 32.100 , au niveau des établissements scolaires existants aux camps des réfugiés sahraouis.
    Les efforts menés au titre du plan d’urgence établi pour la prise en charge des réfugiés du camp Dakhla ont donné lieu également à la restauration de trois dispensaires.

    France - La répression s’abat sur un jeune communiste



    Par Loan Nguyen, 7/9/2016, L'Humanité

    Résultat de recherche d'images pour "martin pontier"

    Pour les soutiens de Martin, 24 ans, « en s’en prenant à lui, on s’en prend à toute une organisation ».
    PHOTO : PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
    Martin Pontier, secrétaire fédéral du MJCF de la Loire, a été condamné hier à huit mois de prison avec sursis pour une action contre la loi travail.
    Huit mois de prison avec sursis et 3 850 euros d’amende. À l’annonce du jugement rendu hier par le tribunal correctionnel de Saint-Étienne à l’encontre de Martin Pontier, secrétaire fédéral des Jeunes communistes de la Loire et syndiqué CGT, la sidération et l’écœurement parcourent la salle dans un murmure. 
    Le militant de 24 ans était poursuivi pour violences contre sept agents de police à l’occasion d’une manifestation contre la loi travail le 12 mai dernier. Dans le cadre de cette journée d’action nationale, Martin et d’autres militants CGT ou affiliés au mouvement des Jeunes communistes avaient manifesté devant la permanence du député PS Jean-Louis Gagnaire, certains y pénétrant pour y accrocher une banderole clamant leur rejet de la réforme du Code du travail. Cette action avait donné lieu à de fortes tensions avec les forces de l’ordre, qui avaient chargé les manifestants en bas de la permanence.

    Les Nations Unies ont choisi à la tête du haut-commissariat de l’ONU un pays qui a décapité plus de gens que l’Etat Islamique

    Fouzia Ejjawi

    INCONCEVABLE!!!
    « Il est absolument scandaleux que les Nations Unies ont choisi un pays qui a décapité plus de gens cette année que l’Etat Islamique à la tête du haut-commissariat de l’ONU, » a dit le directeur exécutif de UN Watch Hillel Neuer. « Les pétrodollars et la politique ont pris le dessus sur les droits de l’homme. »
    « L’Arabie saoudite a sans doute le pire dossier au monde quand on en vient à la liberté religieuse et aux droits des femmes, et elle maintient le blogueur innocent Raif Badawi dans ses geôles, » a ajouté Neuer.

    « Le Mensonge dans lequel nous vivons », une puissante vidéo

    Maroc - Rapport sur le trafic des êtres humains

    L’enseignement moribond au Maroc

    Moi aussi j’aurai aimé écrire « je suis Abdellah….Et je rêve d’une école publique et de qualité pour tout le monde ». Sauf que pour l’enseignement au Maroc, ce n’est pas un souhait ou un rêve qu’il faut, mais un miracle. Un immense miracle, comme dans les films, où les morts ressuscitent et la vie revient à un corps immobile. Car l’école publique au Maroc est morte depuis des années et plus aucune force ne peut la remettre sur pied. 

    J’appartiens à ces dernières générations, qui ont fait leur scolarité dans un système public affaibli, mais qui fonctionnait encore. Il y avait des enseignants qui croyaient à leur mission, et les bancs de l’école étaient fréquentés, sans distinction, par des enfants d’ouvriers, de fonctionnaires, de riches commerçants, de vendeurs ambulants…etc. Nous parlions le même langage, faisions les mêmes devoirs et entretenions les mêmes rêves…Les établissements privés étaient réservés aux cancres, chassés de l’école publique à force de redoubler. Nous les regardions avec le mépris des anges observant Satan refoulé du paradis.

    mercredi 7 septembre 2016

    Les autorités sahraouies reçoivent l’envoyé spécial du SG de l’ONU et chef de la MINURSO


    Chahid El Hafed, 05 sept 2016 (SPS) 

    L’envoyé spécial du SG de l’ONU et chef de la Mission de l’ONU pour le référendum au Sahara occidental, Mme Kim Bolduc a été reçue lundi au siège du secrétariat d’État à la sécurité et à la documentation, par  le ministre de la Défense nationale, Abdelahi Lehbib en présence du secrétaire d’État à la sécurité et à la documentation, Brahim Mohamed Mahmoud et du coordinateur sahraoui avec la MINURSO, M’Hamed Khadad.
    Mme Kim Bolduc est accompagnée par le général, Mohamed Tayeb Azam, commandant des forces de la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso).

    mardi 6 septembre 2016

    Les députés de la gauche unie Javier Couso et Paloma López ont dénoncé ....

    Les députés de la gauche unie Javier Couso et Paloma López ont dénoncé auprès de la haute représentante de L'Union européenne pour les affaires étrangères, Federica Mogherini, la violation du cessez-le-feu de la part du royaume du Maroc sur le Sahara Occidental depuis le mois d'août dernier.
    ·

    Escalade marocaine dans la zone d’Alguergarat

    l'Eucoco dénonce de "nouvelles agressions" et des "violations graves"

     Afficher l'image d'origine

    Bruxelles, 05 sept 2016 (SPS) La Conférence européenne de coordination et de soutien au peuple sahraoui (Eucoco) a dénoncé lundi les "nouvelles agressions" contre le peuple sahraoui, qualifiant les incursions militaires marocaines dans la zone tampon d’Alguergarat au sud-ouest du Sahara occidental de "violations graves" de l'accord de cessez-le-feu signé le 6 septembre 1991 sous les auspices des Nations Unies.
    "Ces nouvelles agressions contre le peuple sahraoui constituent de graves violations des accords signés le 6 septembre 1991 sous les auspices des Nations Unies, qui prévoyaient, sous contrôle onusien, la fin des hostilités afin de permettre le déploiement de la Minurso (Mission des Nations Unies pour l’organisation du référendum d’autodétermination au Sahara occidental)", a écrit le président de l'Eucoco, Pierre Galand, dans un communiqué.

    lundi 5 septembre 2016

    IMIDER : BONNE NOUVELLE : prisonniers libérés


    إميضر: عاجل و سارّ
    لقد تمّ قبل قليل الإفراج عن معتقلي حركة على درب 96 و يتعلّق الأمر بكلّ من عمر موجان، الحمداوي إبراهيم و عبد الصمد مدري بعد ثلاثين شهرا من الاعتقال السياسي.
    و ندعوا كل الضمائر الحية غدا إلى الالتحاق بمناضلي و مناضلات حركة إميضر قرب الإعدادية منذ الصباح لاستقبال النجوم الثلاثة وفق برنامج سيتم الإعلان عنه قريبا.
    الحرية و البراءة لكافة معتقلينا السياسيين


    #FR
    IMIDER : BONNE NOUVELLE
    Nos détenus politiques ont, pour l’instant, quitté la prison, il s’agit de Omar MOUJANE, Samad MADRI et Brahim EL HAMDAOUI, après 30 mois d’emprisonnement injuste !
    Nous appelons  toutes les consciences vivantes de nous rejoindre demain dés le matin à Imider afin d’accueillir nos trois stars suivant un programme qui sera affiché prochainement.
    LIBERTÉ, RECONNAISSANCE D'INNOCENCE POUR NOS DÉTENUS

                                                MOUVEMENT SUR LA VOIE DE 96
    IMIDER LE 05-09-2016
    ----------------------------------------------------------------------

    Les prisonniers politiques sahraouis de groupe de Gdeim Izik entament une nouvelle grève de la faim

    par Sahara Press Service

    Salé (Maroc), 03 sept 2016 (SPS) Les prisonniers politiques sahraouis de groupe de Gdeim Izik ont entamé vendredi une grève de la faim de 48 heures pour demander le règlement de leur situation et protester contre les conditions inhumaines et les mauvais traitements perpétrées à leur encontre de la part de l’administration de la prison marocaine.
    Les autorités marocaines ont  procédé récemment au transfert de 21 prisonniers politiques sahraouis de groupe de Gdeim Izik depuis la prison de Salé à El Aarjat, après l’annonce de la Cour de Cassation marocaine le 27 juillet 2016 du jugement des 23 condamnés du groupe de Gdeim Izik et le renvoi de l’affaire devant une juridiction pénale de droit commun.
     
    En novembre 2010, des affrontements ont éclaté au Sahara occidental, lorsque les forces de sécurité marocaines ont démantelé un camp sahraoui à Gdeim Izik où des milliers de Sahraouis manifestaient pour des revendications sociales et économiques.

    Titres sur http://solidmar.blogspot.com du 28 aout au 4 septembre 2016



    dimanche 4 septembre 2016

    Quand le roi du Maroc vient à Betz, ce sont les Français qui trinquent







    Betz-maroc-chateau
    L’été 2015, les vacances du roi d’Arabie saoudite à la Côte d’Azur avaient suscité la controverse. Cet été 2016, c’est le séjour de Mohamed VI, roi du Maroc, à Betz, dans l’Oise, qui plonge la population locale dans l’embarras et suscite la colère des habitants.
    Le 24 août, le roi du Maroc s’est installé pour quelques jours à Betz, accompagné de sa modeste suite, soit environ 300 personnes.
    betz-maroc-presse
    Dans une localité de 1.000 habitants aux faibles ressources en eau, les conséquences ont été immédiates : les habitants de Betz et ceux de Villers-Saint-Genest ne pouvaient plus boire l’eau du robinet sans la faire bouillir.
    « Nous avons reçu un message du service des eaux qui déconseillait de boire l’eau du robinet. On nous a expliqué que la consommation d’eau du village est supérieure aux capacités de production. », expliquait un habitant au journal Le Parisien.
    « Des dispositions particulières sont prises quand Mohamed VI est présent afin de minimiser l’impact sur les usagers », précise le service communication de la Saur, chargée de la distribution d’eau.
    betz-maroc-eau
    A chaque fois que le roi du Maroc vient séjourner au château de Betz, il faut faire venir des citernes d’eau, chlorée pour des questions sanitaires, et donc impropre à la consommation. Ces citernes sont indispensables,car quand le roi est là, la consommation grimpe en flèche pour arroser les « vastes jardins », « les serres de légumes de la taille de hangars » et abreuver « la vingtaine de chevaux qui sont dans les écuries » du roi du Maroc.
    Thierry Tavernier, maire de Villers-Saint-Genest, se résume à dire qu’il y a un problème de ressources en eau, qui sont de plus en plus limitées.
    Alors ce sont les Français qui trinquent. Des bouteilles d’eau ont été distribuées dans les deux communes par la Saur. Et la population locale apprécie de moins en moins cette situation.
    betz-maroc