Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

mercredi 8 février 2017

À Toulouse le film marocain de Hassan Benjelloun "Les Oubliés de l'Histoire"



L'association Karavan et la maison de quartier propose une soirée cine-débat avec le film marocain
de Hassan Benjelloun "Les Oubliés de l'Histoire".
En présence du réalisateur et du comédien Abderrahim Elmeniari.
Suivi d’un débat sur ce film qui raconte le drame de jeunes Marocain-e-s venu-e-s tenter leur chance à Bruxelles. Ils tombent dans des circuits de l’immigration clandestine, de la prostitution de la mafia, leur quotidien en devient un enfer. Piégés par le rêve,déçus par une société agressive, ils sefont exploiter jusqu’à la mort. Un récit mouvementé qui nous interpelle pour la défense des droits humains.

Synopsis
Azzouz décide d’immigrer vers la Belgique, à la recherche d’un quotidien meilleur. Yamna, obligée de fuir, décide de rejoindre Azzouz, son amoureux. A Bruxelles, ils croiseront Nawal, Said, Ben, Tatiana ou Amal, tous piégés par des réseaux d’exploitation des clandestins. Yamna, Amal et Nawals se retrouveront dans un réseau de prostitution en Belgique. Leur histoire est l’une de celles de milliers de femmes devenues malgré elles des esclaves sexuelles. 

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Résultat de recherche d'images pour "Hassan Benjelloun "Les Oubliés de l'Histoire"Biographie
Hassan BENJELLOUN Scénariste, réalisateur et producteur marocain, est né le 12 Avril 1950 à Settat. Benjamin d’une famille de dix enfants, il y grandi et suit ses études primaires et secondaires.
En 1965, il rejoint le lycée Abdelmalek Essaadi à Kénitra pour continuer des études scientifiques de 2ème cycle.

Après son Baccalauréat, il poursuit des études supérieures de pharmacie à Caen où il décroche son diplôme en 1976.

De retour au Maroc, il effectue son service civil à la faculté de médecine de Casablanca et, en févier 1979, crée sa Pharmacie à Settat.

Passionné du septième art, il s’inscrit dans des clubs de cinéma dits d’art et d’essai et participe à plusieurs manifestations culturelles. Il réalise de 1976 à 1979 des reportages et films médicaux.

En 1980, fidèle à son amour pour l’art et le cinéma, il décide de retourner à Paris pour suivre des études de réalisation au Conservatoire Libre du Cinéma Français (CLCF).
Il s’installe rue du Cherche Midi et, après avoir passé un stage à la chaine de télévision FR3 nouvellement créée, il réalise en 1983 son premier court métrage « A sens unique ».

Son diplôme en poche, il retourne au Maroc en 1984 et assiste Abdelkader LAQTAA dans l’émission « Image et Son ». Il crée dans un premier temps, en collaboration avec d’autres cinéastes marocains, dont feu Mohammed Reggab, la société Film Maghreb. Ils réalisent ensemble des films institutionnels, documentaires et publicitaires (1985-1990).

En 1989, il s’associe à quatre autres réalisateurs marocains, et créent ensemble le groupement de Casablanca, qui a donné naissance a cinq long métrages, dont La Fête des Autres, première fiction de Hassan Benjelloun.

Depuis, Hassan a produit et réalisé sept autres longs métrages qui ont reçu un bon accueil auprès du public: « Yarit ou le temps d’une chanson » (1993), « Les Amis d’hier » (1996), « Les Lèvres du silence » (2000), « Jugement d’une femme » (2000), « La Chambre Noire » (2004), « Où vas-tu Moshé ? » (2007) et « Les oubliés de l’histoire » (2009).
Sélectionné en compétition officielle au Fespaco 2005, La Chambre Noire y a reçu l’Etalon d’argent du long métrage.


------------------------------
---------------------------------------
Desinscription: envoyez un message a: liste_principale-unsubscribe@maison-quartier-bagatelle.fr