Chers amis lecteurs de solidmar,

Solidmar est fatigué ! Trop nourri ! En 8 ans d’existence il s’est goinfré de près de 14 000 articles et n’arrive plus à publier correctement les actualités. RDV sur son jumeau solidmar le 2ème !




Pages

dimanche 12 février 2017

Fin de l’exportation du sel du Sahara occidental vers le Danemark

 « Une victoire importante pour le peuple sahraoui »
 (WSRW)
Fin de l’exportation du sel du Sahara occidental vers le Danemark:
Impact24-LONDRES-

 L’Observatoire des ressources naturelles du Sahara occidental, Western Sahara Ressource Wach (WSRW), a considéré la fin de l’exportation du sel du Sahara occidental occupé vers le Danemark comme une « victoire importante pour le peuple sahraoui » qui n’a jamais été consulté sur ce commerce, ni donné son accord.
« C’est une victoire importante pour le peuple du Sahara occidental. Cela signifie que l’occupation du territoire sahraoui devient un peu moins rentable », a réagi WSRW à la décision de la société danoise, Dansk Vejsalt, le 31 janvier dernier, de cesser toutes ses activités dans la partie occupée du Sahara occidental.


Dansk Vejsalt avait annoncé qu’elle allait se conformer à la décision de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) concernant l’accord commercial UE-Maroc, et ne plus s’impliquer dans des activités illégales ni dans le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental.
Le 21 décembre 2016, un arrêt de la CJUE avait conclu que les accords d’association et de libéralisation établis entre l’UE et le Maroc ne sont pas applicables au Sahara occidental en raison de son statut spécifique garanti par la charte des Nations Unies.
WSRW a estimé, dans un communiqué, que la décision de Dansk Vejsalt est aussi « une victoire » pour l’ONG danoise, Afrika Kontakt qui lutte contre le colonialisme.
Afrika Kontakt a exercé, sans cesse, des pressions sur la société et ses clients au Danemark, s’appuyant sur la position du Front Polisario, seul représentant légitime du peuple du Sahara occidental, qui « n’a jamais approuvé, ni l’exploitation ni la vente du sel de voierie du Sahara occidental », rapporte WSRW.
Le propriétaire de la société danoise, Dansk Vejsalt, Stig Anthony, qui importait du sel de voierie de Sahara occidental depuis 2013, avait déclaré lors d’une réunion avec l’ONG Afrika Kontakt, qu’il allait mettre un terme à ces importations.
Le directeur de Dansk Vejsalt, Kim Loth, a également informé avoir interrompu sa coopération avec la compagnie américaine Crystal Mountain Sel Sahara, qui importe du sel du Sahara occidental.
Dansk Vejsalt était sous pression, depuis 2014, de plusieurs municipalités danoises qui l’exhortaient à cesser ses activités illégales dans les territoires sahraouis occupés par le Maroc.
WSRW avait rapporté alors, que quatre Municipalités danoises, dont Gladsaxe, avaient décidé de mettre fin à leur contrat d’approvisionnement de sel de voierie avec leur fournisseur, Dansk Vejsalt. Elles avaient expliqué qu’il s’agissait de commerce conclu en violation des droits de l’homme, après avoir été informées par Afrika Kontakt que le sel provenait du Sahara occidental.
WSRW relève par ailleurs, qu’un importateur norvégien  avait déclaré en 2014 qu’il avait rejeté des importations en provenance du Sahara occidental, en raison de questions de droits de l’Homme.
Le commerce des produits en provenance du Sahara occidental, territoire encore colonisé, constitue une violation du droit international, à moins que le peuple sahraoui ne soit consulté et donne son accord.
Le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, colonisé depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.
 Source APS