Pages

dimanche 26 février 2017

Les forces de l’ordre marocaines délogent les Subsahariens des forêts avoisinant Ceuta


Politique Publié Le 24/02/2017 à 19h30

Les forces de l’ordre marocaines délogent les Subsahariens des forêts avoisinant Ceuta 

 

Les autorités marocaines ont commencé à expulser les migrants et les réfugiés subsahariens des forêts et des localités marocaines près de Ceuta, a déclaré le président de l'Observatoire du Nord pour les droits de l'homme, Mohamed Benaissa, aujourd’hui à l’agence espagnole EFE.
«Au moins 200 migrants subsahariens ont été expulsés du nord, plus tôt cette semaine, dans quatre bus vers les régions intérieures du pays», a-t-il ajouté. Le président de l'ONG marocaine a précisé que ces deux derniers jours, des campagnes intenses de «ratissage» ont eu lieu dans les forêts à Belyounech et mont Musa, à quelques kilomètres à l'ouest de Ceuta, contre les immigrés d'Afrique subsaharienne.

Cette campagne survient après «deux assauts massives» de centaines de migrants dans une intervalle de trois jours, entre le 17 et 20 Février. Ils seraient au moins 850 migrants subsahariens à avoir réussi à entrer à Ceuta. Les militants associatifs ont dénoncé communément ce qu'ils ont appelé «raids violents» contre les subsahariens.
Le quotidien arabophone marocain Al Massae, rapporte l’agence, a informé dans son édition d’aujourd'hui que le général Louarak a rencontré le Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et de hauts responsables de l’armée, des forces auxiliaires et de la Gendarmerie royale. Ils devront étudier les détails des deux derniers assauts et analyser le nombre de migrants présents dans la région.




Politique Publié Le 24/02/2017 à 19h30

Les forces de l’ordre marocaines délogent les Subsahariens des forêts avoisinant Ceuta

Les autorités marocaines ont commencé à expulser les migrants et les réfugiés subsahariens des forêts et des localités marocaines près de Ceuta, a déclaré le président de l'Observatoire du Nord pour les droits de l'homme, Mohamed Benaissa, aujourd’hui à l’agence espagnole EFE.
«Au moins 200 migrants subsahariens ont été expulsés du nord, plus tôt cette semaine, dans quatre bus vers les régions intérieures du pays», a-t-il ajouté. Le président de l'ONG marocaine a précisé que ces deux derniers jours, des campagnes intenses de «ratissage» ont eu lieu dans les forêts à Belyounech et mont Musa, à quelques kilomètres à l'ouest de Ceuta, contre les immigrés d'Afrique subsaharienne.
Cette campagne survient après «deux assauts massives» de centaines de migrants dans une intervalle de trois jours, entre le 17 et 20 Février. Ils seraient au moins 850 migrants subsahariens à avoir réussi à entrer à Ceuta. Les militants associatifs ont dénoncé communément ce qu'ils ont appelé «raids violents» contre les subsahariens.
Le quotidien arabophone marocain Al Massae, rapporte l’agence, a informé dans son édition d’aujourd'hui que le général Louarak a rencontré le Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et de hauts responsables de l’armée, des forces auxiliaires et de la Gendarmerie royale. Ils devront étudier les détails des deux derniers assauts et analyser le nombre de migrants présents dans la région.


...Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/51335/252486/537697/forces-l-ordre-marocaines-delogent-subsahariens.html?utm_source=newsletter_actu&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter_actus_html



Politique Publié Le 24/02/2017 à 19h30

Les forces de l’ordre marocaines délogent les Subsahariens des forêts avoisinant Ceuta

Les autorités marocaines ont commencé à expulser les migrants et les réfugiés subsahariens des forêts et des localités marocaines près de Ceuta, a déclaré le président de l'Observatoire du Nord pour les droits de l'homme, Mohamed Benaissa, aujourd’hui à l’agence espagnole EFE.
«Au moins 200 migrants subsahariens ont été expulsés du nord, plus tôt cette semaine, dans quatre bus vers les régions intérieures du pays», a-t-il ajouté. Le président de l'ONG marocaine a précisé que ces deux derniers jours, des campagnes intenses de «ratissage» ont eu lieu dans les forêts à Belyounech et mont Musa, à quelques kilomètres à l'ouest de Ceuta, contre les immigrés d'Afrique subsaharienne.
Cette campagne survient après «deux assauts massives» de centaines de migrants dans une intervalle de trois jours, entre le 17 et 20 Février. Ils seraient au moins 850 migrants subsahariens à avoir réussi à entrer à Ceuta. Les militants associatifs ont dénoncé communément ce qu'ils ont appelé «raids violents» contre les subsahariens.
Le quotidien arabophone marocain Al Massae, rapporte l’agence, a informé dans son édition d’aujourd'hui que le général Louarak a rencontré le Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et de hauts responsables de l’armée, des forces auxiliaires et de la Gendarmerie royale. Ils devront étudier les détails des deux derniers assauts et analyser le nombre de migrants présents dans la région.


...Suite : https://www.yabiladi.com/articles/details/51335/252486/537697/forces-l-ordre-marocaines-delogent-subsahariens.html?utm_source=newsletter_actu&utm_medium=email&utm_campaign=newsletter_actus_html