Pages

samedi 4 février 2017

Mohammed VI , désespéré, viserait à charmer Trump ?






3/2/2017


Le Maroc a dépensé plusieurs millions de dollars de lobbying pour amener les Etats-Unis à laisser tomber le droit à l'autodétermination au Sahara Occidental. En vain. Loin de là, Washington a ajouté un autre élément de pression lors du mandat de Barack Obama : le respect des droits de l'homme des sahraouis.
Aujourd'hui, le roi du Maroc vient de prendre une décision qui vise à charmer le nouveau locataire de la Maison Blanche. Rabat veut exploiter l'amour du président Donald Trump pour la cause juive. 

Face aux multiples déclaration de soutien à l’État d’Israël, Mohammed VI a décidé d'aller dans ce sens pour attirer la sympathie de Trump: il ouvre au mois de mai une ligne aérienne entre Rabat et Tel Aviv.
Mohammed VI, Commandeur des Croyants et président du Comité Al-Qods, veut prouver au nouveau président américain que le Maroc est un ami d’Israël. Tout est valable en échange d'un soutien à la colonisation du Sahara Occidental et l'exploitation de ses immenses richesses.
Ainsi Mohammed VI reste fidèle à la ligne de son père qui avait vendu la cause arabe aux israéliens en échange de l'assassinat de Ben Barka. La nouvelle selon laquelle "Mohammed VI met en garde contre le transfert de l’ambassade américaine à Al Qods" sonne plutôt comme une blague de mauvais goût.