Pages

mardi 28 février 2017

Pourquoi le Maroc s'est retiré de Guerguerat ?


Aucun texte alternatif disponible.

Ali Lmrabet علي المرابط
27/2/2017
Pourquoi le Maroc s'est retiré de Guerguerat ?
Parce que l'ONU le lui a demandé, nous dit-on officiellement.
Pourtant, c'est Mohamed 6 qui a appelé le nouveau secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, pour « attirer son attention sur la situation grave » dans la zone.
Et puis depuis quand le Maroc écoute l'avis d'un secrétaire général des Nations Unies quand il s'agit du Sahara ?
Généralement, il est plutôt attentif aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies où il peut compter sur le veto de la France.
En réalité, le Maroc a provoqué la réaction d'Antonio Guterres, somme toute banale, pour se retirer sans perdre la face. Le roi ne veut pas d'un conflit armé dans la région. Nous vivons ce qu'on appelle un conflit de "basse intensité". C'est-à-dire un conflit où on n'entend pas le bruit des armes, et qui donc n'intéresse personne.
Mais que ce conflit accède à ce qu'on appelle la "haute intensité", comme en Palestine par exemple, et là tout change.
Quand il y a mort d'hommes, les yeux se rivent vers le lieu de la déflagration et les pressions augmentent.
Dans quel sens, dans ce cas précis, les pressions augmenteraient ?
Vers la tenue rapide d'un référendum d'autodétermination au Sahara occidental.
Et c'est ce que ne veut surtout pas le Maroc.