Pages

samedi 4 février 2017

Violence policière à Molenbeek. mineurs agressés : Moad, Mehdi...


Nordine Saidi et Mechkar Elmostafa ont partagé la publication de Oumaima Nkchi.Oumaima Nkchi, 30/1/2017
L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan
Partager au MAX !!! Mon petit frère s'est fait frapper par la police, il était avec son copain juste devant chez moi et après il y a eu un bête contrôle au moment où mon frère et son copain cherchent leurs carte d'identité, la police pensait qu'ils se foutaient d'eux, donc ils les ont frappés jusqu'au commissariat !!! Mon frère a seulement 15 ans il n'est pas majeur !!!  
 Oumaima Nkchi

#Molenbeek http://bruxelles.lacapitale.be/…/molenbeek-mehdi-15-ans-dit…
 
L’image contient peut-être : 1 personne, selfie, gros plan et intérieur
  • " Le contrôle d’identité est un rappel à l’ordre
    – non pas à l’ordre public, mais à l’ordre social. " 

    Ces faits rappellent  ceux du 11 janvier 2013 à Molenbeek alors que Moad Touil, 14 ans, se rendait au pas de course chez lui, pour chercher son sac de sport afin de se rendre à son club de sport, il est agressé par la police.

    La violence raciste de la police n’est pas une nouveauté. Elle n’est malheureusement pas la seule réalité des populations noires américaines aux Etats-Unis. Elle semble dans notre pays, la Belgique aussi, devenir banales.
    Nous n’avons pas besoin d’ « étude » pour démontrer l’existence de l’ordre raciste, la vie  nous le démontre tous les jours.
    Pour la majorité des habitant.e.s des quartiers populaire de Bruxelles, le racisme de la police est une évidence qui n’a besoin d’être établie par aucune autorité, tandis qu’il est sous-estimé par toute la classe politique.
    https://bruxelles-panthere.thefreecat.org/?p=3061
    Farida Aarrass